Lori de Duyvenbode
Chalcopsitta duivenbodei


Lori Pardo

Description

31 cm. longueur et un poids entre 200 et 230 GR.

La partie inférieure de la ailes de la Lori de Duyvenbode (Chalcopsitta duivenbodei) sont des narcisses jaune vif.

Deux autres caractéristiques de leur plumage qui attire puissamment l'attention sont, vu front , le jaune qui entoure complètement le pic et le avant et aussi le contraste de couleur violet ou bleu profond dedans bas du dos, cuisses et les plumes de la queue.

Les plumes de la poitrine ils ont des pointes jaunes, donnant à la région un aspect écailleux.

Le pic est noir, comme le anneau oculaire et nu peau à la base de la pic. Le iris sont rouge-orange, le jambes sont gris.

Il n'y a aucun dimorphisme sexuel, les femelles sont identiques pour les hommes.

Le Jeunesse ils ont coupé plus de couleurs, avec moins de jaune.

À la Lori de Duyvenbode peut être confondu avec car c'est une espèce très semblable, le Lori sombre (Pseudeos fuscata). Ce dernier, Cependant, se distinguent par leur parties inférieures principalement orange ou jaune, Grupa Blanc, sa pic Orange et sa petite taille.

C'est un oiseau d'une beauté extraordinaire.

Description de la sous-espèce

  • Chalcopsitta Duivenbodei Syringanuchalis

    (Neumann, 1915) – 31 cm env.. Est brun plus foncé par la superficie de la tête et le back. Nombreux spécimens avec une teinte violette foncée.

  • Chalcopsitta Duivenbodei Duivenbodei

    (Dubois, 1884) – La valeur nominale

  • Sonores de la Lori de Duyvenbode.
[l'audio:https://www.mascotarios.org/wp-content/themes/imageless_gray_beauty/sonidos/Lori Pardo.mp3]

Habitat:

Ils fréquentent les forêts primaires et secondaires avec de grands arbres matures.
Ils semblent particulièrement apprécier les bords des zones boisées. Elles sont également trouvées dans les forêts partiellement ouverts. Ils semblent être en mesure de s'adapter aux zones qui ont subi des dommages plus ou moins importants.

Le Lori de Duyvenbode C'est un oiseau de plaine, qui est présente habituellement ci-dessous le 200 m.

Il y a peu d'informations sur les habitudes de cette espèce. Il a tendance à vivre en couples ou en petits groupes C’est souvent associé avec d’autres espèces de perroquets mangeant nectar ou près des arbres en fleur.

Ils cherchent généralement des aliments la canopée de la forêt et la végétation au niveau du sol. Leur activité semble sans issue. Dans la nuit, ils prennent leur retraite à dortoirs dans les branches.

Lors du déplacement, ont un vol très caractéristique fait avec battement très pointu dans les pointes des ailes.
Leur vol est beaucoup plus lent que le Loriquet à tête bleue (Trichoglossus hamatodus). Couleur jaune-orange sous les ailes sont très évidents.

Reproduction:

Le saison de reproduction est produit en avril. Dans captivité, les femelles pondent généralement deux œufs, qui éclosent dans environ 24 jours. La durée totale de la nidification est très longue. 11 semaines de la construction du nid jusqu'à l'autonomie complète de la progéniture. Nous n'avons pas plus d'informations.

Aliments:

Nous n'avons pas beaucoup de détails sur son menu. Une chose est certaine, leur régime alimentaire est presque exclusivement végétarien. Il se nourrit de fruits, graines et pousses. Étant donné que passe le plus clair de son temps dans des arbustes ou des arbres à fleurs, pollen et nectar doivent être une ressource essentielle dans votre alimentation.

Distribution:

Cette espèce a une répartition inégale le long des plaines de la côte nord de Nouvelle-Guinée, Étant donné que la Baie de Cenderawasih entre Papouasie et Papouasie occidentale (Indonésie) à la L'astrolabe Bay dans Papouasie Nouvelle-Guinée. En général, ils sont rares (Coates 1985, Beehler et à la., 1986), mais est assez commun localement dans des endroits comme le sud de Rivière Vanimo Puwani et dans le domaine de la Rivière wapoga (A. Mack en allumé. . 1999, KD évêque in litt.. 1999, B. Beehler in litt.., 2000).

Répartition des sous-espèces

  • Chalcopsitta Duivenbodei Syringanuchalis

    (Neumann, 1915) – Baie de Cenderawasih entre Papouasie et Papouasie occidentale et L'astrolabe Bay, dans Papouasie Nouvelle-Guinée.

  • Chalcopsitta Duivenbodei Duivenbodei

    (Dubois, 1884) – La valeur nominale

Conservation:

• Catégorie de liste rouge de l'UICN actuelle: Préoccupation mineure.

• Tendance de la population: Stable.

L’espèce a une population mondiale estimés à plus de 50.000 individuelss.
Forêts dans l'ensemble de son aire de répartition est menacée par l'exploitation commerciale du bois, mais l'abondance de l'espèce dans les forêts secondaires donne à penser qu'il ne soit pas menacé.

Le fait que sont capable de s’adapter zones forestières exploitées ou dégradés, C’est un signe encourageant et la marque de la santé relative des espèces.

Lori Pardo en captivité:

C’est un oiseau rare en captivité, mais son élevage est facile.

Informations dans BeautyofBirds

Noms alternatifs:

Brown Lory, Duyvenbode’s Lory (ingles).
Lori de Duyvenbode (Français).
Braunlori (Allemand).
Lóris-castanho (Portugais).
(Espagnol).

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittaculidae
Genre: Chalcopsitta
Nom scientifique: Chalcopsitta duivenbodei
Citation: (Dubois, 1884)
Protonimo: Chalcopsittacus Duivenbodei

Images Lori de Duyvenbode:

—————————————————————————————————

Lori de Duyvenbode (Chalcopsitta duivenbodei)

Sources:
Avibase, BirdLife International, Oiseaux.NET

Photos: Bob|P-&-S (Flickr), Wikimedia, J. Brubaker (IBC.lynxeds.com), iggino (IBC.lynxeds.com), animalphotos.me

Sons: BAS van Balen (Xeno-canto)

Lori flamméché
Chalcopsitta scintillata

Lori Chispeado

Description

Mesuré entre 30 un. 31 cm. et un poids entre 180 et 245 GR.

Les adultes de l'espèce Lori flamméché (Chalcopsitta scintillata) ont plumage Vert foncé, avec des stries vert pâle sur tête et le abdomen, et des bandes jaune vif sur le poitrine et en la manteau.

Chalcopsitta sintillata rubrifrons

Le avant, joues et cuisses sont rouge vif. Les côtés de la poitrine avec de grandes infiltrations rouges.

La partie inférieure de la aile Il est traversé par une bande jaune épaisse. Le pic est noir. La peau nue œil et à la base de pic est gris foncé. Le iris sont rouge-orange, le jambes gris.

Il n'y a aucun dimorphisme sexuel, mais chez la femelle, le mancha frontale Il est moins prononcé.

Le immature Ils ressemblent à des adultes, mais ont moins rouge dans le avant. La base de la pic il est moins coloré jaune. Le iris Brown.

Ils sont particulièrement visibles dans les premières heures de la journée, Lorsque les bandes survolent canopée, parfois très grandes hauteurs.

Ils ont un vol direct avec des battements rapides. En dépit de cela, ils donnent l'impression de se déplaçant lentement, presque de façon hésitante. Ses cou tendue et les plumes de la queue largement déployée leur donne une vision qui est un vol très caractéristique. Couples s'engagent souvent dans des cascades, avec beaucoup de cris.

  • Sonores de la Lori flamméché.
[l'audio:https://www.mascotarios.org/wp-content/themes/imageless_gray_beauty/sonidos/Lori Chispeado.mp3]

Description 3 sous-espèce

  • Chalcopsitta de la chloroptera

    (Salvadori, 1876) – Les adultes de cette sous-espèce ne diffèrent guère de celles de la espèces nominales. Cependant, Ils se distinguent de ces dernières par des bandes les plus étroites sur le plumage. Le fond de votre ailes Ils sont vert ou vert avec des marques rouges.

  • Les rubrifrons Chalcopsitta de

    (Gray,GR, 1858) – Dans cette sous-espèce, les adultes et les jeunes, ils sont identiques à la espèces nominales, mais les veines plumage du corps Ils sont plus spacieuses et jaune-orange.

  • Chalcopsitta scintillata scintillata

    (Temminck, 1835) – Nominale.

Habitat:

commun dans la basses-terres, dans la Savane Ils couvrent les collines, dans les plantations cocoteros et dans le mangroves.
Ils sont également dans la forêt primaire et secondaire adjacent, même bandes étroites galeries forestières bordant les cours d'eau en terrain ouvert.
Occasionnellement, le Lori flamméché Ils sont assis près ou à l'intérieur Jardins dans villages locaux.
Ils peuvent voler à 800 m au-dessus du niveau de la mer.

Reproduction:

Typiquement installer leur nids dans des trous d'arbres élevés. Il n'y a pas beaucoup d'informations sur la reproduction dans le milieu naturel.

En captivité, la mise en œuvre est de 2 oeufs, dont les deux parents couvent alternativement pendant 26 jours. À l'éclosion, les oisillons pèsent 7 u 8 grammes. durée cycle de reproduction Il est très long et peut surmonter 80 jours. Malgré cela, Il peut y avoir une seconde couvée dans la saison.

Aliments:

Ils se nourrissent dans les arbres.

consommer nectar, pollen et fruits. On dit certains insectes compléter ce régime principalement végétarien.

Distribution:

Taille de sa gamme (reproducteur/résident): 586.000 km2

Ces oiseaux sont endémiques à la Îles Aru et au sud de Papouasie Nouvelle-Guinée.

Distribution 3 sous-espèce

  • Chalcopsitta de la chloroptera

    (Salvadori, 1876) – Haut de la Fly River au Sud-Est Papouasie Nouvelle-Guinée.

  • Les rubrifrons Chalcopsitta de

    (Gray,GR, 1858) – Seulement dans le Îles Aru.

  • Chalcopsitta scintillata scintillata

    (Temminck, 1835) – Nominale. Sud de Nouvelle-Guinée (Triton Bay à abaisser Fly River.

Conservation:

• Catégorie de liste rouge de l'UICN actuelle: Préoccupation mineure.

• Tendance de la population: Stable.

Il n'est pas une espèce en voie de disparition. Dans une étude dans le Sud- Nouvelle-Guinée, sa densité a été estimée à 20 oiseaux par kilomètre carré.
Ses population mondiale approche de la 100.000 oiseaux.

Le population soupçonnés d'être des stable en l'absence de preuve de réduction ou de menaces sérieuses pesant.

Lori Déclenchée en captivité:

Assez commune.

Ce sont des oiseaux très bruyant ceux qui aiment à laisser leurs cris se font entendre. Ils sont ludiques, Ils ne sont pas peur et peut facilement devenir docile dans les mains de son gardien. Ils ne sont pas seulement extrêmement agressif contre d'autres Lori flamméché, aussi comme avec les autres espèces.

Noms alternatifs:

Yellow-streaked Lory, Greater Streaked Lory, Streaked Lory, Yellow streaked Lory, Yellowish-streaked Lory (ingles).
Lori flamméché, Lori à front jaune, Lori à front rouge, Lori strié (Français).
Schimmerlori (Allemand).
Lóris-listrado-amarelo (Portugais).
Lori Chispeado (Espagnol).

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittaculidae
Genre: Chalcopsitta
Nom scientifique: Chalcopsitta scintillata
Citation: (Temminck, 1835)
Protonimo: psittacus sintillatus

Lori flamméché images:

————————————————————————————————-

Lori flamméché (Chalcopsitta scintillata)

Sources:
Avibase, Oiseaux.NET

Photos:

Wikipedia
Goura (zoochat.com)
loryland.NET
Wikimedia
Wikipedia
– rubrifrons Chalcopsitta = Chalcopsitta de les rubrifrons par Joseph Loup [Domaine public], Via Wikimedia Commons

Sons: BAS van Balen (Xeno-canto)

Lori noir
Chalcopsitta atra

Lori Negro

Description

32 cm. hauteur et un poids entre 230 et 260 GR.

Le Lori noir (Chalcopsitta atra) C'est la moins colorée d'un genre sinon très coloré. ES, chez les volailles, Donc, les moins populaires. C'est dommage car il est tout aussi aussi intéressant que les autres membres du genre.

Distribución Lori Negro
Couleur noir avec un violacé brillant plumage qui est très apparent de la lumière du soleil, ce qui lui donne une apparence superficielle d'un corbeau. Même leurs pièces nues, comme le nez , la peau autour des yeux et sur la base des mâchoires, yeux et griffes, ils sont tout aussi sombres. Croupe affiche un violet bleu.

Le dessous des plumes de la queue sont de couleur olivâtre avec des infusions légères de rouge à la base.
L'iris est rouge-orange, les pieds gris.

Les jeunes diffèrent peu des adultes, mais ont un anneau oculaire et une peau à la base du pic qui sont blanchâtres. Il est gris.

Il y a un 3 sous-espèce, qui diffèrent peu entre si:

  • Chalcopsitta atra atra: Les deux adultes, généralement noir. La croupe Violette bleuâtre. Les plumes du dessous de la queue d'olive/jaune lavé en rouge. Il nu-anneau noir , peau noire à la base du pic. Yeux rouge orangé.

  • Chalcopsitta atra bernsteini: Marques rouges / Cuisses et le front violet, moins évidente chez les femelles; Bleu plus foncé dans la croupe.

  • Chalcopsitta atra insignis: Tête rayée gris/bleu. L'avant, le visage, les cuisses et le dessous des ailes sont rouges. Les plumes de la gorge et le ventre avec sa garniture rouge. Le croupion est bleu mat. La partie inférieure de la queue est grise bleu. Il est l'un des plus beaux perroquets qui existent. Il sera nécessaire de voir un perroquet à la lumière du soleil pour en apprécier sa beauté.

On dit aussi qu'il y a des autres sous-espèces, le calcopsitta atra spectabilis, résident dans la péninsule Mamberiok, mais les données fournies sont en cours d'exécution qu'il s'agissait seulement d'une hybridation de la Chalcopsitta Atra et le Chalcopsitta Sintillata.

Ils sont nomades en dehors de la saison de reproduction, et, on les retrouve parfois en grands groupes, associés avec les merles, alimentation de l'ensemble sur les arbres en fleur.

  • Sonores de la Lori noir.
[l'audio:https://www.mascotarios.org/wp-content/themes/imageless_gray_beauty/sonidos/Lori Negro.mp3]

Habitat:

Le Loris noir vivre dans les plaines, rarement ci-dessus la 200 m. Ils sont très abondants dans les habitats relativement ouverts, comme la mangrove près de la côte, forêt marécageuse, plantations de noix de coco, eucalyptus dispersés dans les zones de milieu de prairies et de broussailles. Venir de temps en temps à la lisière de la forêt primaire ou la croissance de la forêt. Le Loris noir est endémique de Nouvelle-Guinée.

Reproduction:

La plupart des informations ont été obtenues d'oiseaux captifs. Dans la nature, la plupart de ces oiseaux est jouée entre décembre et février. En captivité, la femelle pond deux œufs blancs qui sont incubés pendant tout 25 jours. La période de toute reproduction est particulièrement longue, une durée environ 75 jours.

Le mâle ne couve pas, mais parfois, il reste dans le nid, la femelle. Après la naissance, les poussins restent au nid environ un 10 semaines.

Aliments:

Le Lori noir est végétarien. Se nourrit principalement de nectar et de fruits. Migre constamment Rechercher des aliments en saison. Germes et les semences de maïs vert sont également à votre régime alimentaire. Appréciez les arbustes de Schefflera.

Distribution:

Cette espèce est distribuée le long de la partie occidentale de la Papouasie occidentale, la partie indonésienne de Nouvelle-Guinée. En particulier, ils se trouvent dans l'Ouest Vogelkop, également sur les îles de Misool (provinces de Maluku), Batanta (La Province de Papouasie), les péninsules d'Onin et Bomberai et Salawati (Papouasie occidentale), au large de la côte.

Entre le 3 [+] Sous-espèce:

  • Chalcopsitta atra atra: Distribution. Nouvelle-Guinée occidentale

  • Chalcopsitta atra bernsteini: Distribution. Confiné à l'île de Misool (Indonésie) dans l'ouest de la Nouvelle-Guinée.

  • Chalcopsitta atra insignis: Distribution. Le Vogelkop, Île Amberpon, Onin, péninsules Bomberai, Au nord-est de la Nouvelle-Guinée.

  • calcopsitta atra spectabilis: Distribution. Péninsule Mamberiok

Conservation:

Cette lory est évaluée comme préoccupation mineure sur la liste rouge des espèces menacées. Est inclus dans l'annexe II de la CITES.

La population mondiale est estimée à 50.000 oiseaux.

Ce nombre est probablement stable, mais les données manquent pour le dire avec certitude.

L’importation commerciale de cette espèce dans l’EC a été interdite en 1991.

captive Lori Black:

Le Lori noir Il est dit est parmi les perroquets avec le caractère plus doux. Ils sont faciles à apprivoiser. Son inconvénient évident est des cris aigus qui émettent souvent. Tout le monde ne peut tolérer leur. Il est cependant rare en captivité.

La sous-espèce insignis est rare, et la sous-espèce bernsteini pratiquement inexistante.

Noms alternatifs:

Black Lory, Rajah Lory, Red-quilled Lory (ingles).
Lori noir (francés).
Schwarzlori (alemán).
Lóris-negro (portugués).
Lori Negro (español).

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittaculidae
Nom scientifique: Chalcopsitta atra
Citation: (Scopoli, 1786)
Protonimo: psittacus ater

Images de Lori noir:


Lori noir (Chalcopsitta atra)

Sources:
Avibase
– Photos: sciencio.com,
Goura (zoochat.com), Ma région d'oiseaux
– Sons: BAS van Balen (Xeno-canto)

Utilisation des cookies

Ce site web utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez la navigation vous donnez votre consentement pour l'acceptation des cookies susmentionnées et l'acceptation de nos politique de cookies, Cliquez sur le lien pour plus d'informations.plugin cookies

ACCEPTER
Avis de cookies