Amazone de Bouquet
Amazona arausiaca

Amazone de Bouquet
Amazone de Bouquet (Amazona arausiaca) | Par mikko.pyhala

Description:


Anatomie-Parrot fr

40 cm. longueur et 650 grammes.

Le Amazone de Bouquet (Amazona arausiaca) a la lords, avant, devant couronne, zone orbitale et joues supérieurs, bleu vif; arrière de la couronne, nuque et les côtés cou, marges vertes avec bleu foncé ou noirâtre.

Manteau, back et colliers, vert avec bords étroites et sombres qui donnent une subtile effet interdit. Alaires vert; bord canal carpien jaune-vert. Primaire vert avec des pointes bleues; les trois external secondaire, rouge à la base, jaune et bleu au bout; quatre secondaire conseils jaune et bleu. Le restant secondaire ils sont verts. En vertu de la ailes, le tectrices vert; plumes de vol Bleu.

Amazone de Bouquet

Menton et du haut de la gorge, Bleu; le fond gorge et, parfois, région supérieure poitrine, avec pièce redimensionnable rouge vif; restant poitrine et de la ventre, Vert; couvrant infracaudales, jaune-vert. Queue vert clair dans le centre, leur Plumes étrangers pointe vert jaunâtre marques vertes et rouges sur la base de la réseaux internes. bec Horn-couleur; iris oranges; pattes gris

Les deux sexes sont semblables. On pense que la immature Il est semblable à l'adulte, mais avec iris Brown. Le jeunes oisillons Ils sont nettement plus petites que adultes au cours de sa première année.

  • Sonores de la Amazone de Bouquet.

Habitat:

Vidéo Amazone de Bouquet

Perroquets dans le monde

Espèces du genre Amazona

Le Amazone de Bouquet habite la canopée forêt tropicale de montagne, préférant les zones forestières avec des arbres Tabonuco (Dacryodes excelsa), surtout chez les 300-800 m (la densité la plus élevée est trouvée et altitudes 500-600 m) bien que parfois ils ont rapporté à 1.200 mètres et autrefois était un visiteur régulier (Août à Octobre ) de la les zones côtières.

Généralement en petits groupes ou des paires; plus nombreux troupeaux d'alimentation des zones, en dehors de la saison de reproduction. percher Communal dans les sites traditionnels, par exemple dans les grands arbres Dacryodes excelsa o Sloanea berteriana, Ils utilisent d'année en année (mais pas nécessairement toute l'année).

Reproduction:

Nids dans la cavité d'un grand arbre avec la plupart des nids rapportés dans Dacryodes o Présence. la saison de reproduction de Février à Juin. faible productivité probablement juste un embrayage tous les deux ans et généralement un seul jeune par nid.

Aliments:

Le régime alimentaire elle comprend fruits de Dacryodes excelsa, Licania ternatensis, Richeria grandis, Amanoa caribaea, Simarouba amara, Symphonia globulifera, Chimarrhis cymosa, Pouteria pallida, Cordia elliptica, C. laevigata, Pithecellobium jupunba, Byrsonima martinicensis, Dussia martinicensis, ormosia monosperma, Buchenavia capitata et Palmas Euterpes, jaunes d'oeufs de (Anacardium occidentale) et les fruits et les bourgeons de Lonchocarpus, aussi cultures oranges, etc.. Forages principalement dans la canopée, mais aussi en sous-couvert et le niveau de temps en temps la terre. Habituellement, il est alimenté dans le matin et le soir.

Distribution et:

Taille de sa gamme (reproduction / resident): 190 km2

Le Amazone de Bouquet Il est endémique à la Dominique Island dans la Petites Antilles. Autrefois, il se propage à travers l'intérieur montagneux, y compris la péninsule nord. Plage de Contraction d'environ 1950 avec la population existante centrée Morne Diablotin (1.447 m, la plus haute montagne Dominique) qu'il peut avoir toujours été sa principale force, mais dont le sud pentes oiseaux ont été absents de l'ouragan 1992.

petites populations, Selon les rapports, dans le nord de la péninsule (où apparemment ils résident) et dans le centre est de l'île. Ils peuvent rester très petites populations dans le sud. observations sporadiques récents des oiseaux dans les zones du nord et de l'est de faible altitude; d'autres villes du sud suggèrent la recolonisation progressive des parties de l'ancienne gamme.

principalement des résidents mais peut-être (au moins une fois) certains mouvements saisonniers réguliers de butinage et quelques nomadisme Novembre à Janvier. Bien que les récits historiques racontent l'abondance de cette espèce, le contraction drastique dans la gamme et la population ont eu lieu depuis le milieu du XXe siècle, avec sa retraite progressive dans les forêts les plus reculées du nord et de l'est. La baisse est due à la La perte d'habitat, le chasse et le capture cage à oiseaux.

Le petite population existante Il est particulièrement vulnérable à la perte de plantes alimentaires et les sites de nidification en raison de les dommages causés par les ouragans. Bien que les effets de la perte de l'habitat peuvent avoir été particulièrement grave en raison de la préférence des oiseaux à travers les forêts de faible niveau (dont il a été mis sous pression) Ils tolèrent toute perturbation et retournés aux anciennes zones d'alimentation récemment après conversion en plantations d'arbres fruitiers. Le chasse Ce fut probablement la plus grande menace pour les années soixante-dix. Capturer pour le commerce des animaux de compagnie locale maintenant sous contrôle en raison d'une campagne d'éducation réussie.

Le population 1977 Il était au moins 350 oiseaux (probablement), mais réduit de moitié par les effets des ouragans entre 1979 et 1980. quelques-uns récupération depuis lors 350 oiseaux estimés 1990 et la preuve de nouvelles augmentations à plus de 500 dans 1992. L'habitat restant est partiellement protégée dans le Réserve forestière du Nord, mais les régions voisines d'une importance critique ne comprennent la conservation. Complètement protégés par la législation nationale.

Conservation:

Condition ⓘ


Vulnérable
Vulnérables (UICN)ⓘ

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: Vulnérables.

• Tendance de la population: Augmenter.

• Taille de la population: 850-1000.

  • Justification de la catégorie liste rouge

Le mesures de conservation Il a contribué à cette espèce de récupérer une population en baisse par 1980. Toujours qualifié vulnérables parce que sa population est encore très faible et sa gamme de petite étendue et limitée à une seule île. Cependant, si l'avenir de l'habitat disponible diminue, Il pourrait requalifier comme dans danger d'extinction.

  • Justification de la population

estimation population le plus récent est 850-1,000 individus matures (PR Reillo légèrement. 2012), plus ou moins équivalent à 1.200-1.500 personnes au total.

  • Tendance de la justification

Le taille de la population a augmenté peut-être seulement 150 oiseaux en 1980, peut-être même 1.200 oiseaux actuellement, sur la base des enquêtes récentes et les estimations de densité (PR Reillo dans certains. 2016). Il n'y a pas de nouvelles données sur l'évolution de la population, mais l'espèce est censée toujours en hausse.

Menaces
    La perte de l'habitat dans les basses altitudes a été causé principalement par défrichement pour l'agriculture (Collier 1997). Bien que la replantation des cultures fruitières a profité aux espèces (Reillo y Durand 2008), frugivorie de l'alimentation Amazone de Bouquet, conflit est à l'origine des agriculteurs locaux (Douglas 2011). Les dommages causés par les ouragans a également joué un rôle important: un autre ouragan de l'ampleur de l'ouragan David pourrait inverser les récentes augmentations dans la population. La chasse et le commerce illégal sont maintenant des menaces de faible niveau, mais le commerce illégal d'espèces sauvages dans les Caraïbes est une préoccupation constante et il y a une pression croissante du commerce illégal d'espèces sauvages centrée en Europe (PR Reillo dans certains. , 2016).
Les actions de conservation en cours
    CITES annexe I et II. Il est entièrement protégé par la législation nationale. Une grande partie de l'habitat restant est dans les réserves septentrionales et centrales forestières, parcs nationaux et Morne Trois Pitons et Morne Diablotin, mais les zones adjacentes, critique, Ils ne sont pas protégées (Genévrier et Parr 1998). De 1980, Il a bénéficié des efforts conjoints des organisations gouvernementales et non gouvernementales pour protéger leur habitat et sensibiliser la population locale des besoins de cette espèce. Les méthodes de recherche ont récemment amélioré afin de maximiser l'information écologique acquise, tout en minimisant la perturbation des oiseaux, et l'étude a fourni des informations importantes sur le comportement de nidification et de soins parentaux. De la même façon, les méthodes de recensement se sont améliorées pour fournir des estimations plus précises de la densité et de taille de la population (Reillo y Durand 2008). La population est contrôlée chaque année. Un récent projet de thèse de doctorat a examiné l'interaction des espèces avec des cultures fruitières en Dominique (PR Reillo dans certains. 2012).
Mesures de conservation proposées
    Poursuivre la mise en œuvre de la protection des parcs nationaux Morne Diablotin et le Morne Trois Pitons et les réserves forestières dans le centre et le nord. Continuer à surveiller la population chaque année. Pour étudier les effets de site de nidification (et la nourriture) la concurrence entre cette espèce et Amazone impériale (Amazona imperialis). Continuer d'interdire le commerce de cette espèce, exportations ex situ d'élevage en captivité, et l'importation de perroquets non indigènes comme animaux de compagnie en Dominique (PR Reillo dans certains. 2012).

Le Amazone de Bouquet en captivité:

CITES annexe I et II. Il est entièrement protégé par la législation nationale.

Noms alternatifs:

Bouquet’s Parrot, Dominican Blue-faced Amazon, Dominican Blue-faced Parrot, Jacquot, Red necked Parrot, Red-necked Amazon, Red-necked Parrot (Anglais).
Amazone à cou rouge, Amazone de Bouquet (Français).
Blaukopfamazaone, Blaukopfamazone (Allemand).
Papagaio-de-colar-vermelho (Portugais).
Amazona de Cuello Rojo, Amazona Gorgirroja, Amazona gorjirroja, Jaco, loro de cuello rojo (Espagnol).

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittacidae
Genre: Amazona
Nom scientifique: Amazona arausiaca
Citation: (Statius Müller, 1776)
Protonimo: perroquet arausiacus

Images Amazone de Bouquet:


Sources:

  • Avibase
  • Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
  • Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
  • BirdLife

Photos:

(1) – Chicquera Amazon (Amazona arausiaca) – Auteur: mikko.pyhalaHBW
(2) – Amazons jougris aux jardins botaniques de conservation Parrot et Centre de recherche, Roseau, Dominique Par Andrew Szymanski (à l'origine de Flickr comme DSCF0031) [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(3) – Amazons jougris aux jardins botaniques de conservation Parrot et Centre de recherche, Roseau, Dominique Par Amazona_arausiaca_-Roseau_-Dominica_-volière-6a.jpg: travail Andrew Szymanskiderivative: Snowmanradio [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(4) – Amazona arausiaca dimanche, West Indies par Don FaulknerFlickr
(5) – BARRABAND, Jacques (1767/8-1809) [Le Perroquet Bouquet (Chicquera Amazon, Amazona arausiaca)] From Histoire Naturelle des Perroquets (par François Levaillant, 1801-1805) – Wikimedia
(6) – Histoire naturelle des perroquets /. A Paris :chez Levrault … ;an IX (1801)-un XIII (1805).. par Biodiversity Heritage LibraryFlickr

Sons: Aristides Elias Elias, XC211593. accessible www.xeno-canto.org/211593

Amazone à joues bleues
Amazona brasiliensis

Amazone à joues bleues

Description:

Anatomie-Parrot fr

37 cm. longueur et 430 grammes.

Le Amazone à joues bleues (Amazona brasiliensis) a avant, devant couronne et lords, Red; plumes rouges subséquentes couronne avec des conseils pourpres; joues, oreilles de casque, côtés cou et gorge, mauve-bleu; arrière de la couronne et nuque, vert avec des pointes noires.

Parties supérieures Vert, quelques plumes Grupa avec des points jaunes. Le moyennes, grandes ailes et la secondaire interne apparaît clairement jaune; bordure de devant le aile rouge et jaune; primaire gris-noir, secondaire vert, virant au bleu vers les pointes. En vertu de la ailes, jaune-vert; plumes de vol de couleur noire et bleue sur la base de réseaux internes. Parties inférieures jaune-vert, plus pâle couvrant infracaudales. Queue vert avec de larges pointes jaunes-vert, plumes secondaires essentiellement marquée avec du bleu violet sur réseaux extérieurs et avec la pointe de vert jaunâtre avec un large bande subterminale Rouge.

Amazone à joues bleues

Pic corne pâle à pointe noire; iris Orange; jambes gris-rose.

Les deux sexes sont semblables. Le immature Il est moins étendue en rouge tête, un plumage plus sombre et globale iris plus sombre.

  • Sonores de la Amazone à joues bleues.

note taxonomique:

L'étude moléculaire suggère que cette espèce est la plus proche du Amazone aourou (Amazona amazonica). Auparavant, on pensait que pour former un groupe avec Amazone de Dufresne (Amazona dufresniana) et le Amazone à sourcils rouges (Amazona rhodocorytha), et il a été traité comme congénère avec un ou deux. Monotypique.

Habitat:

Vidéo Amazone à joues bleues

Perroquets dans le monde

Espèces du genre Amazona

Le Amazone à joues bleues habite dans une zone restreinte ou forêt de plaine côtière et les zones humides avec des espèces rares et la diversité structurelle, y compris les forêts tropicales de plaine, restinga, marais d'eau douce et les mangroves. Vos habitats côtiers préférés ont des réseaux de canaux complexes, les marais et les zones humides. Parmi les arbres caractéristiques de leur habitat forestier sont inclus Luehea et Andira, tandis que la végétation des îles, où ils dorment et se reproduisent, Elles sont dominées par plusieurs espèces Halophyte et des formations restinga.

Apparemment, certains oiseaux sont pratiquement vivent dans les forêts inondées, probablement en raison de la disponibilité accrue des nids. présence Sympatrique et partenariat avec le Amazone de Prêtre (Amazona pretrei) dans les forêts Araucaria, probablement tort. Vit à altitudes ne dépassant pas la 300-400 m, Bien qu'il existe des enregistrements de 700 mètres en Paraná. Forman abris communaux (souvent dans les mangroves) pendant au moins une partie de l'année, avec plus de 750 oiseaux signalés lors d'une réunion (1985).

Reproduction:

Ils nichent dans la cavité d'un être vivant ou arbre mort, par exemple, paumes Jerivá (Syagrus romanzoffianum) et guanandi (Callophyllum Brasiliense) et les nids de termites arboricoles de temps en temps; hauteur généralement, mais enregistré seulement un nid 1 mètre au-dessus de la crue. Habituellement, il a joué dans les zones inondées ou marécageuses, y compris les mangroves. Saison de reproduction en Septembre pour Février, dans certains cas, en Avril. Embrayage 5-4 huevun.s. Les œufs sont Hatch au cours de 27 un. 28 jours, et que la période est pensé à abandonner le nid dur 50 un. 55 jours

Aliments:

Les fruits de Callophyllum Brasiliense Elles sont considérées comme d'une importance considérable dans l'alimentation de la Amazone à joues bleues, avec des fruits Syagrus romanzoffianum et Psidium cattleyanum également pris en quantité; d'autres aliments enregistrés comprennent des fleurs, fruits de Erythrina speciosa, fruits de Euphorbia et Myrcia et les insectes dans les fruits. Ils se nourrissent en paires ou en groupes jusqu'à 20 oiseaux.

Distribution et:

Taille de sa gamme (reproducteur/résident): 10.100 km2

Le Amazona Colirroja et est confiné à une petite zone côtière dans le sud-est de Brésil, dans les états de São Paulo et Paraná. Dans les zones côtières São Paulo Il étend sud-ouest de Itanhaém, y compris les isla longue et le Île Cardoso, et pratiquement tous les domaines côtiers de voisins Paraná, De Guaraqueçaba, Antonina et Paianagua, jusqu'à Guaratuba et plusieurs îles adjacentes, par exemple Île Mel.

Peut-être qu'ils habitent l'extrême nord-est Santa Catarina, adjacente à Paraná, mais il n'y a pas de données fiables. Un ancien record Rio Grande do Sul il semble peu probable. peut-être certains déplacements saisonniers plus bas en hiver (Mai-août).

Le déclin rapide de la population au XXe siècle, elle est due en partie à la La perte d'habitat, avec des zones les plus densément peuplées et déboisée, le reste menacé sont donnés par urbanisation (par exemple, dans isla longue), le abattage d'arbres nidification et l'alimentation, ainsi que le Palmas pour l'usage humain (la construction navale et de la nourriture) et le la conversion des zones humides pour les buffles d'eau et de la production de riz (les oiseaux sont également confrontés à la concurrence des animaux de pâturage pour la consommation de fruits Erythrina speciosa). Cependant, l'exploitation humaine directe de l'espèce est pas maintenant un problème moins grave, certains sont liés à leur chasse pour la nourriture, bien que la plupart souffrent de leur capture illicite pour le commerce. Une étude récente 49 a montré que les nids 41 d'entre eux, ils ont été illégalement volé leurs jeunes, Alors que la 1,27% habitat disponible a été perdu seulement dans 1993.

population sauvage totale estimé en 3.600 oiseaux (1995) avec un déclin rapide de plusieurs centaines prédites. Zone de distribution probablement pas plus de 6.000 km2, avec une grande partie de cette extension sensible à l'élévation du niveau de la mer causée par le changement climatique.

protégé par la législation nationale. Ils vivent dans plusieurs aires protégées (par exemple, Île Cardoso, sao paulo), mais en eux il n'y a qu'une très faible proportion d'oiseaux.

Conservation:

Condition ⓘ


Vulnérable
Vulnérables (UICN)ⓘ

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: Vulnérables.

• Tendance de la population: Augmenter.

• Taille de la population : 6000-6700.

  • Justification de la catégorie liste rouge

Les prises pour commerce cage d'oiseau et le La perte d'habitat sont les principales menaces qui pèsent sur cette espèce. Malgré la forte pression pour capturer début des années nonante, On croit que la plage de l'espèce est resté essentiellement le même, et les populations sont restées stables ou ont diminué moins fortement que redouté, Selon une estimation récente suggère une croissance de la population. En raison de leur petite aire de reproduction et très fragmenté l'habitat, l'espèce est considéré comme Vulnérables.

Projet de conservation Amazona Rougequeue
Amazona brasiliensis - Puffin de rouge-queue - Red-tailled Parrot

  • Justification de la population

Les chiffres d'hiver 2015 enregistré 7.464 et les individus à Paraná 1.712 à São Paulo, avec les deux populations continue d'augmenter (D. Dans certains waugh ., 2015). Le population Il est estimé, Donc, entre 9.000 et 10.000 individus, équivaut environ à 6.000 un. 6.700 individus matures.

  • Justification de la tendance

On soupçonne que l' mesures de conservation long terme ont contribué à récente augmentation de la population à un taux non quantifiée, bien que la fragmentation et le braconnage habitat restent des menaces importantes (Waugh 2006).

Menaces
    Dans la municipalité de cananéen (un quart de la répartition de l'espèce) (Freire 1994), Il a été capturé au cours de la période d'élevage 1991-1992 pour le commerce intérieur et (particulièrement) internationale 356 oiseaux. De 47 nids contrôlés entre 1990 et 1994, six étaient naturellement par défaut et l'autre 41 volé par l'homme (Freire 1997). cavités Nest sont presque toujours endommagés lorsque les poussins sont capturés, la réduction du nombre disponible (Freire 1994). La perte d'habitat persiste pour la construction navale, plantations de bananes, les bovins et les buffles et maisons de plage (Lalime 1999, Snyder et à la., 2000). Ils ont coupé la Palmitos pour le traitement en Guaraqueçaba (Lalime 1999). Le projet de construction d'un pont à Ilha Comprida augmenter la pression de la conversion du tourisme et de l'habitat (Snyder et à la., 2000).
Les actions de conservation en cours
    CITES Annexe I et II et protégé par la loi brésilienne. Cette espèce est pas considérée comme une préoccupation de conservation à l'échelle nationale au Brésil (MMA 2014). Elles sont réparties à l'intérieur 15 aires protégées, mais ceux-ci ne sont pas applicables localement (Freire 1994, Lalime 1999). Le parc national Superagui à Paraná, Il est un bastion pour la protection des espèces (R. Bocon un peu., 2006). La création de nouvelles réserves est entravée par des intérêts économiques (Freire 1994). Plusieurs programmes augmentent la sensibilisation locale (Freire 1994, Lalime 1999 , Padoue et al. 2001). Les projets de conservation et les aires protégées créées dans le domaine de la distribution des espèces semblent payer, bien qu'il y ait encore des pièges. Là studbooks et les programmes d'élevage en captivité avec succès dans l'Union européenne et le Brésil (Lucker 1998) et la fourniture de nids artificiels et la réparation des cavités de nidification naturels améliore le succès de reproduction dans la nature (Waugh 2006). Projet de conservation de l'Amazonie Rougequeue surveille la population en Paraná (R. Bocon un peu., 2006).
Mesures de conservation proposées
    Mener des enquêtes pour surveiller les tendances de la population et de soutenir les programmes d'élevage en captivité. taux d'actualisation de suivi pour le commerce. Surveiller les niveaux de commerce. Surveiller les taux de perte et de dégradation de l'habitat. Appliquer les lois sur le trafic, en particulier dans les chemins d'accès aux îles de reproduction (Lalime 1997, Lalime 1999). protéger efficacement les réserves existantes (Lalime 1997, Lalime 1999). nomme formellement le Comprida State Park Ilha et écologique station Itapanhapina (Snyder et à la., 2000). Développez le parc national Superagüi pour inclure l'île Pine (Snyder et à la., 2000). Reboiser îles de reproduction (Lalime 1999). Poursuivre et intensifier les efforts de sensibilisation (Lalime 1999).

Le Amazone à joues bleues en captivité:

CITES annexe I et II et protégés par la législation brésilienne.

Chaque spécimen en captivité de cette espèce, qui est capable de reproduire, Elle est placée dans un programme bien géré élevage en captivité et ne pas être vendu comme un animal de compagnie, afin de garantir la survie à long terme,.

Noms alternatifs:


- Blue-cheeked Parrot, Blue-faced Parrot, Brazilian Green Amazon, Brazilian Green Parrot, Red tailed Parrot, Red-tailed Amazon, Red-tailed Parrot (inglés).
- Amazone à joues bleues (francés).
- Rotschwanzamazone (alemán).
- papagaio, papagaio-de-cara-roxa (portugués).
- Amazona Brasilera, Amazona Colirroja (español).
- Marreco ananai (Brasil)

Carl von Linné

classification scientifique:

- Orden: Psittaciformes
- Familia: Psittacidae
- Genus: Amazona
- Nombre científico: Amazona brasiliensis
- Citation: (Linnaeus, 1758)
- Protónimo: Psittacus brasiliensis

Images Amazone à joues bleues:


Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – Une queue rouge Amazone à Parque das Aves, Foz do Iguaçu, Brésil Par Kee Yip de Union City, Californie, USA (IMG_4509_P1040018) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(2) – Un Amazon juvénile à queue rouge qui saisit quelque chose dans son pied droit, probablement à mâcher ou manger par writhedhornbill (à l'origine de Flickr comme amazon à queue rouge) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(3) – Red-tailed Amazon (Amazona brasiliensis) bird Park, Foz do Iguaçu, Brésil par http://www.birdphotos.com (Son propre travail) [GFDL ou CC BY 3.0], Via Wikimedia Commons
(4) – Rouge-queue Amazon au zoo Par Elcio Ferreira [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(5) – Une queue rouge Amazone à Parque das Aves, Foz do Iguaçu, Brésil Par Tchad Bordes (Picasa Web Albums) [CC BY 3.0], Via Wikimedia Commons
(6) – CHEYSOTIS ERYTHRURA Par Zoological Society of London.; Zoological Society of London. [CC BY 2.0 ou le domaine Public], Via Wikimedia Commons

Sons: Antonio Silveira, XC109467. accessible www.xeno-canto.org/109467


Amazone à sourcils rouges
Amazona rhodocorytha

Amazone à sourcils rouges

Anatomie-Parrot fr

Description:

35-40 cm. longueur et 450-650 grammes.

Le Amazone à sourcils rouges (Amazona rhodocorytha) a la avant et l'avant du couronne, rouge vif; arrière de la couronne, vert avec des pointes violettes brunâtres; lords oranges; bas des joues et gorge, bleu pâle; oreilles de casque et les côtés cou, vert avec beaucoup de bleu; nuque vert avec des pointes noires.

Parties supérieures vert, quelques plumes montrent faibles pointes sombres. Alaires vert avec jaune sur le bord canal carpien. Primaire gris foncé; trois ultrapériphérique secondaire, rouge à la base, autre vert avec des pointes bleues violettes. Couvrant infra-alar vert. Parties inférieures vert, plus pâle et plus jaune que ci-dessus, avec quelques plumes montrant les points faibles de bleu pâle (en particulier la ventre et autour cuisses). Le queue Il est vert avec une pointe jaune et un grand pièce en subterminal rouge réseaux internes de la plumes secondaires. Pic couleur corne pâle; iris Orange; jambes gris

Amazone à sourcils rouges

Les deux sexes sont semblables. Jeune Il est moins étendue en rouge tête et dans le queue, et la couleur rouge est limitée à seulement les deux premiers secondaire.

Note taxonomique:

Le Amazone à sourcils rouges Il a été largement considéré comme conspécifique avec Amazone de Dufresne (Amazona dufresniana) et le Amazone à joues bleues (Amazona brasiliensis). Selon les rapports, volaille Alagoas montrer la gorge Orange, suggérant une différenciation raciale. Il n'a pas proposé de sous-espèce.

  • Sonores de la Amazone à sourcils rouges.

Habitat:

Vidéo Amazone à sourcils rouges

Perroquets dans le monde

Espèces du genre Amazona

Le Amazone à sourcils rouges Vivre principalement dans les forêts humides des basses terres, mais les forêts datent aussi des hauts plateaux (peut-être saisonnièrement) à l'intérieur (par exemple, dans Serra do Mar et à l'est Minas Gerais, Brésil) jusqu'à environ 1.000 m. Bien que les dossiers sur les bords des forêts, probablement pas adapter aux conditions créées, même partielle déforestation. Ils dorment communautairement sur les grands arbres dans la forêt.

Reproduction:

Le huevun.s éventuellement ils éclosent en Octobre et les couples avec leurs jeunes ont été observés en Janvier.

Dans captivité, couchers de soleil quatre œufs sont communs; le incubation dur 24 jours, avec le jeune quitter le nid 34 jours après l'éclosion.

Aliments:

Se nourrit de fruits, graines, baies et cocons ils obtiennent dans les arbres; Il a également été enregistré Amazone à sourcils rouges alimentation des papaye, jaca, Mangue, cacao, banane et les plantations de café.

Distribution et:

Tamaño de su área de distribución (reproductor/residente): 2.700 km2

Le Amazone à sourcils rouges Il a été découvert dans le nord São Paulo au début de l’année 90.
Ceci est une Amazone de les forêts tropicales de l'Atlantique du Brésil, dans l'est de Alagoas et plus au sud, jusqu'à Rio de Janeiro. No records entre Alagoas et au nord-est de Baie, mais si le sud et dans les régions voisines, à l'est de Minas Gerais, Brésil, par le biais Espirito Santo jusqu'à Rio de Janeiro.

De toute évidence, il a subi une baisse drastique de son expansion géographique et sa population depuis la colonisation européenne. Actuellement, vous vivez confiné dans les derniers fragments les forêts tropicales de l'Atlantique. Peut-être éteinte Alagoas, où les dernières forêts de plaine indigènes ont été effacés au début 1980, bien que toujours assez courant dans au moins une zone protégée Espirito Santo.

La population actuelle est dispersée et est sensible à la déforestation continue (par exemple, autour de la State Park Desengano dans Rio de Janeiro) et la poursuite le commerce illégal dans lequel les oiseaux sont très appréciés. Ils vivent dans plusieurs aires protégées, y compris le Parque national Monte Pascoal (Baie), le Parc d’état de Rio Doce (Minas Gerais, Brésil), réservations Sooretama et Linhares dans Espirito Santo et le Parc national de Serra da Bocaina, Rio de Janeiro.

Conservation:

Condition ⓘ


En danger>
En danger (UICN)ⓘ

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: En danger d'extinction.

• Tendance de la population: Décroissant.

• Taille de la population : 600-1700

  • Justification de la catégorie liste rouge

Cette espèce est en danger en raison de leur très fragmentée et déclin de la population. Il reste un démantèlement propre de l'habitat de la forêt atlantique et capture pour le commerce des oiseaux cage est une menace supplémentaire. Il est considéré à l'échelle nationale dans peligro de l'extinctionn, Brésil.

  • Justification de la population

L'espèce a une petite population situé dans la bande 1,000-2,499 personnes au total. C’est équivalent à 667-1.666 individus matures, ici rond 600-1.700 individus matures.

  • Justification de la tendance

On soupçonne déclin continu rapide de la population sur la base de la destruction et de la fragmentation de l'habitat et la capture pour le commerce des animaux de compagnie nationale et internationale.

Menaces
    moins que 10% de la couverture forestière originelle reste à Bahia et Espirito Santo, et que 2% en Alagoas (Brun et brun 1992, Conservation International 1995), principalement en raison de la conversion en plantations et des pâturages. En fait, actuellement, on estime que moins de 1% l'habitat général de cette espèce demeure (Klemann-Júnior et al., 2008). A Rio de Janeiro, de nombreux fragments d'habitats importants sont défrichées, surtout autour de la State Park Desengano. L'effondrement de l'économie de cacao dans le sud de Bahia a entraîné une augmentation de l'exploitation forestière des propriétaires fonciers et la colonisation des réserves par les anciens travailleurs des plantations (Snyder et à la., 2000). Si le mouvement saisonnier des oiseaux est confirmé, Cela multiplierait les problèmes de perte d'habitat. Dans la saison de reproduction 1998-1999, 174 oisillons ont été capturés, en particulier la réservation, pour le commerce national et international des oiseaux dans des cages (Brun et brun 1992), While 664 les individus ont été enregistrés en captivité au Centre de Réintroduction des animaux sauvages 2005-2006 et d'autres ont été trouvés dans des cages privées (L. Klemann-Júnior un peu., 2007). Le commerce illégal est apparemment la principale menace pour les espèces à Espirito Santo (Klemann-Júnior et al., 2008b). Souvenirs contenant des plumes ont été mis en vente à l'extérieur du parc national Monte Pascoal (Sweeney 1996). une espèce de ravageur est considéré dans certaines plantations de papaye, café et le cacao (Klemann-Junior 2006, L. Klemann-Júnior un peu., 2012).
Les actions de conservation en cours
    CITES Annexe I et II et protégé par la loi brésilienne. Considérées comme menacées au Brésil 2014 (Klemann-Júnior et al., 2008), Il est maintenant classé comme vulnérable (MMA 2014). Ils vivent dans des 14 réservations (Wege et Long 1995 , RB Pineschi par C. Dans certains Yamashita. 2000), mais la plupart d'entre eux fournissent un minimum et aucune protection de l'habitat est efficace contre le braconnage. La population ex situ est gérée dans le cadre d'un plan de survie de l'espèce européenne (Sweeney 1996) et Curitiba Zoo (L. Klemann-Júnior dans certains. 2012), qui, conjointement avec la Fondation Loro Parque, Fondation Rare conservation des espèces et de l'environnement idéia, Ils ont réussi à développer un programme d'élevage en captivité (Reinschmidt et Waugh 2005 , L. Klemann-Júnior dans certains. 2007, 2012) .
Mesures de conservation proposées
    Enquête pour localiser les populations supplémentaires. La protection des forêts où se trouve l'espèce en dehors des réserves à Rio de Janeiro. protéger efficacement l'habitat et les oiseaux dans les réserves et de développer davantage la population d'élevage en captivité. Faire respecter les lois contre la traite, en particulier sur les routes reliant le parc national de Monte Pascoal avec le reste du sud du Brésil (Snyder et à la., 2000). Cartographie de la répartition actuelle de l'espèce dans son étendue d'occurrence. Identifier les domaines prioritaires pour la conservation. Examiner les besoins alimentaires et de nidification. Estimer la gamme de la maison de l'espèce. Étude de l'impact de la fragmentation des forêts au sein de sa population. Mettre en œuvre un programme d'éducation (L. Klemann-Júnior dans certains. 2012).

Le Amazone à sourcils rouges en captivité:

Souffrant d'une continue le commerce illégal dans lequel les oiseaux sont très appréciés.
protégé par CITES annexe I, où ils sont tous inclus espèces en voie d'extinction. Le commerce des spécimens de ces espèces est autorisée uniquement dans des circonstances exceptionnelles.

Chaque spécimen en captivité de cette espèce, qui est capable de reproduire, Il est placé dans un programme bien géré élevage en captivité et ne pas être vendu comme un animal de compagnie, avec la afin d'assurer leur survie à long terme.

Le élevage en captivité, bien que difficile, Elle a réussi à États-Unis et Europe et un plan de gestion globale pour les oiseaux en captivité de cette espèce est en cours. La réintroduction dans la nature des populations captives peut devenir une stratégie de conservation important dans l'avenir.

Noms alternatifs:


- Red browed Parrot, Red-browed Amazon, Red-browed Parrot, Red-fronted Amazon, Red-fronted Parrot (inglés).
- Amazone à sourcils rouges (francés).
- Granada-Amazone, Rotscheitelamazone (alemán).
- acumatanga, chauá, chauã, cumatanga, jauá (portugués).
- Amazona Coronirroja, Amazona Crestirroja (español).

classification scientifique:

Salvadori Tommaso

- Orden: Psittaciformes
- Familia: Psittacidae
- Genus: Amazona
- Nombre científico: Amazona rhodocorytha
- Citation: (Salvadori, 1890)
- Protónimo: Chrysotis rhodocorytha

Images Amazone à sourcils rouges:


Amazone à sourcils rouges (Amazona rhodocorytha)

Sources:

  • Avibase
  • Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
  • Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
  • BirdLife

Photos:

(1) – Rouge-browed Amazon (Amazona rhodocorytha) Rare à la Fondation Espèce Conservatoire, USA Par Duncan Rawlinson (à l'origine de Flickr comme DSC00744) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(2) – Rouge-browed Amazon (Amazona rhodocorytha) dans un zoo Par Duncan Rawlinson (Posté sur Flickr comme [1]) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(3) – Rouge-browed Amazon (Amazona rhodocorytha) dans un zoo Par Duncan Rawlinson (Posté sur Flickr comme [1]) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(4) – Rouge-browed Amazone à Rare Fondation Espèce Conservatoire, Floride, USA Par Ruth Rogers (à l'origine de Flickr comme P8120449) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(5) – Rouge-browed Amazon (Amazona rhodocorytha). Parrot dans un zoo Par Duncan Rawlinson (Posté sur Flickr comme [1]) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(6) – Rouge-browed Amazon (Amazona rhodocorytha) Rare à la Fondation Espèce Conservatoire, USA Par Duncan Rawlinson (Posté sur Flickr comme [1]) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(7) – Rouge-browed Amazon (Amazona rhodocorytha) dans le zoo Loro Parque de Tenrerife (Espagne) Par Bjoertvedt (Son propre travail) [CC BY-SA 4.0], Via Wikimedia Commons
(8) – Rouge-browed Amazon (Amazona rhodocorytha) Rare à la Fondation Espèce Conservatoire, USA Par Duncan Rawlinson (à l'origine de Flickr comme DSC00736) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(9) – L'amazone Amazona rhodocorytha rouge-browed chez Rare Fondation Espèce Conservatoire, USA Par Duncan Rawlinson de Vancouver, avant JC (Flickr) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(10) – Blue-cheeked Amazon (gauche); Rouge-browed Amazon (droit) Proceedings of the Zoological Society of London (vol. 1880, plaque IX) – Wikipedia

Sons: Eduardo D. Schultz, XC114198. accessible www.xeno-canto.org/114198

Amazone du Yucatan
Amazona xantholora

Amazone du Yucatan

Description:

25-28 cm. longueur et 200-232 grammes.

Amazone du Yucatan

Le Amazone du Yucatan (Amazona xantholora) a la lords et sa fin bordure devant, jaune vif; la plupart de la avant et le couronne, sont de couleur blanche; l'arrière de la couronne est bleu; bande de large autour de la yeux, y compris joues supérieurs, rouge vif; oreilles de casque gris foncé.

Retour au début herbe verte avec d'éminents pointes noires sur plumes donnant un aspect festonné, bien que tectrices supracaudales sont vert-jaunâtre. Tectrices primaires Red; coberteras restants (en particulier petites et moyennes), vert avec des pointes noires. Plumes de vol la plupart du temps bleu avec la base verte primaire. En vertu de la ailes, bleu-vert. Parties inférieures vert avec pointes noires sur plumes de la poitrine, bien que couvrant infracaudales sont vert-jaunâtre; en haut, le queue est vert; ci-dessous vert à pointe jaune et les plumes extérieures rouge. Pic jaune-horn; iris Jaune; jambes gris.

Dans cette espèce, dimorphisme sexuel exists. Le femelle a la couronne Bleu (nonwhite), peu ou pas de rouge autour de la œil, et tectrices primaires vert. Le immature Ils sont comme des femmes, mais avec lords jaune et pâle couronne bleu pâle.

  • Sonores de la Amazone du Yucatan.

Habitat:

Dans Yucatan, le Amazone du Yucatan Ils vivent principalement dans la forêt tropicale à feuilles caduques, évitant probablement les forêts tropicales denses. Cependant, leurs préférences exactes sont inconnues en raison de la difficulté de distinguer la Amazone à front blanc (Amazona albifrons). Observé dans les forêts de pins et de forêts mixtes de pins et de chênes Quercus dans le nord de Belize, et les forêts de pins dans les hautes terres Roatan.
Ils sont distribués à des altitudes entre 100 et 250 m.
Généralement vues dans les troupeaux, pour former des dortoirs communs à venir 1.500 les oiseaux de se percher et dispersés dans les troupeaux petit fourrage.

Reproduction:

Ils pondent leurs nids dans les cavités des arbres sur les terres agricoles et autour des champs de maïs où les arbres morts sont laissés debout après la coupe et le brûlage des forêts. peut aussi NID dans les fissures d'arbres, des parois rocheuses ou termiteros.

Il a été observé que Amazone du Yucatan dans état de reproduction en Mars dans le péninsule du Yucatan, et les jeunes dans le nid en Avril-Mai Belize. Le réglage est de 1 un. 3 huevun.s; le incubation similaire à celle de la durée Amazone à front blanc (Amazona albifrons), c.-à-d., de 25 un. 28 jours.

Aliments:

Les aliments rapportés incluent culpabilité de Acacia gaumeri, maïs et agrumes. Le Amazone du Yucatan Ils se nourrissent principalement dans les arbres.

Distribution:

Tamaño de su área de distribución (reproducción/residente): 157.000 kilometros2

Le Amazone du Yucatan Il se trouve principalement dans les parties orientale et centrale de la Péninsule du Yucatan, Mexique, dans Yucatan, Campeche et Quintana Roo; dans les parties septentrionales de Belize; avis en la îles de Cozumel (Mexique) et éventuellement Roatan (Honduras), où les travaux récents sur le terrain n'a pas pu confirmer son courant (ou précédent) existence. Commun à assez commun dans l'est de Yucatan et en Cozumel, mais considéré comme assez rare dans certaines autres parties (en particulier au niveau des bords) plage mexicaine. Il est pensé pour être plus rare que la Amazone à front blanc (Amazona albifrons) avec lequel il est étroitement lié, bien que dans certaines zones, le Amazone du Yucatan Il est plus fréquent, en particulier vers le centre de sa gamme.

Ils vivent dans plusieurs aires protégées. Situation dans le Nord Belize inconnu.

Conservation:

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: Préoccupation mineure.

• Tendance de la population: Stable.

• Taille de la population: 20,000-49,999.

  • Justification de la Liste rouge Catégorie

Cette espèce a une gamme très large, et donc ne pas s’approcher des seuils pour vulnérable sous le critère de la gamme dimensionnelle (d'occurrence <20.000 km2 combinan con un tamaño gama disminución o fluctuante, hábitat medida / calidad, o de la población tamaño y un pequeño número de lugares o fragmentación severa). La Tendance de la population semble stable, et donc l'espèce ne se rapprochent pas les seuils pour Vulnérable selon le critère de la tendance de la population (> 30% diminution de plus de dix ans ou trois générations). Le taille de la population Il peut être modérément petite à grande, mais on ne croit pas à approcher les seuils pour Vulnérable selon le critère de la taille de la population (<10.000 individuos maduros con una disminución continua estima en> 10% dans dix ans ou trois générations, ou une structure spécifique de la population). Pour ces motifs., l'espèce a été évaluée comme Préoccupation mineure.

  • justification de la population

Partenaires d’envol population estimée dans un plus petit nombre de 50.000 individus (A. ils Panjabi légèrement. 2008), Ce qui est placé dans le groupe 20,000-49,999 individus ici.

  • Tendance de la justification

Le population soupçonnés d'être des stable en l'absence de preuve de réduction ou de menaces sérieuses pesant.

  • Menaces

Les principales menaces qui pèsent sur cette espèce sont les déforestation, le attraper les œufs et les poussins directement à partir de leurs nids, ainsi que le le commerce illégal les individus adultes. En outre, et, compte tenu de la répartition différentielle de cette espèce dans la péninsule, Vous pouvez penser que les zones sont sensibles à des baisses drastiques de ces espèces (Beissinger et Snyder 1992).

En captivité:

Très rare en captivité. la Convention CITES réglemente le commerce international dans le cadre du Annexe II (Espèces pas nécessairement menacées d'extinction, mais dont le commerce doit être contrôlé afin d'éviter une exploitation incompatible avec leur survie).

Noms alternatifs:


- Yellow Lored Amazon, Yellow lored Parrot, Yellow-faced Amazon, Yellow-lored Amazon, Yellow-lored Parrot, Yucatan Amazon, Yucatan Parrot (inglés).
- Amazone du Yucatan, Amazone xantholore (francés).
- Goldflügelamazone, Goldzügelamazone (alemán).
- Papagaio-de-iucatã (portugués).
- Amazona de Yucatán, Amazona Yucateca, Lora de Roatán, Loro Yucateco (español).

classification scientifique:

- Orden: Psittaciformes
- Familia: Psittacidae
- Genus: Amazona
- Nombre científico: Amazona xantholora
- Citation: (Gray, GR, 1859)
- Protónimo: Chrysotis xantholora

Images Amazone du Yucatan:

————————————————————————————————

Amazone du Yucatan (Amazona xantholora)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife
Naturaliste

Photos:

(1) – Amazone du Yucatan, Mexique, Quintana Roo, Xcaret Par philippe de FRANCE, Vous pouvez effectuer une recherche par nom, par ordre ou par famille pour les oiseaux et les insectes, à l’aide des Tags [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(2) – Un Amazona Jaune-lored femelle également connu sous le Yucatan Amazona à Xcaret Eco Park, Quintana Roo, Mexique. Par philippe de FRANCE, Vous pouvez effectuer une recherche par nom, par ordre ou par famille pour les oiseaux et les insectes, à l’aide des Tags [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(3) – Amazona espèces xantholora. Son nom est Poll Par GuillermoPech (Son propre travail) [CC BY-SA 4.0], Via Wikimedia Commons
(4) – Yellow-lored Amazon Par Andreas Mueller Pfgst (Imaginez-vous créé) [GFDL ou CC BY-SA 3.0], Via Wikimedia Commons
(5) – Yellow-lored Parrot by James DiedrickFlickr
(6) – Chrysotis xantholora = Amazona xantholora par Joseph Smit [Domaine public], Via Wikimedia Commons

Sons: Oliver Komar, XC182833. accessible www.xeno-canto.org/182833

Amazone à nuque d'or
Amazona auropalliata

Amazone à nuque d'or

Description:

35,5-38 cm. longueur et 480 grammes.

Amazone à nuque d'or

Le Amazone à nuque d'or (Amazona auropalliata) Il a une grande taille; sa avant et l'avant du couronne, de façon générale, vert bleuâtre pâle, parfois à l'étroit bordure devant jaune qui se prolonge à l'avant de la couronne.

Arrière de la couronne vert bleuâtre pâle; lords, joues et les côtés cou, vert; nuque avec une large bande de jaune d'or. Parties supérieures vert avec quelques plumes dans la manteau et dans le back avec des bords noirâtres; Grupa et tectrices supracaudales légèrement plus brillante que le reste de la parties supérieures. Le Alaires vert émeraude, mais le le haut du corps; plumes jaune sur le bord avant de la aile chez certains oiseaux. Réseaux extérieurs des quatre external secondaire, rouge vif spéculum; primaire et secondaire bleu-violet réseaux extérieurs et en direction des extrémités. En bas, le ailes sont verts. Parties inférieures vert pâle avec une légère teinte bleuâtre gorge. Queue vert avec un large borne de bande jaune-vert, rouge à la base avec réseaux extérieurs de la plumes extérieures, Bleu. Pic Bleu, pointe noire; anneau orbital gris; iris Orange; jambes gris.

Les deux sexes sont semblables. Le immature a la nuque vert avec des plumes jaunes qui apparaissent à la fin de la première année; iris brun.

  • Amazona son nuquigualda.

Description 3 sous-espèce:

Birds of Îles de la baie souvent, ils traités comme parvipes, Je ne mange pas caribaea. Une copie des Pacific Guatemala Voir l'établissement avant jaune, mais la différence raciale apparemment pas cohérente.

  • Amazona auropalliata auropalliata

    (Leçon,PA, 1842) – Nominale.

  • Amazona auropalliata caribaea

    (Lousada, 1989) – Semblable à la parvipes de subespecie mais avec olive ci-dessous et pic corne de couleur pâle (particulièrement mâchoire inférieure). habituellement les adultes pièce jaune triangulaire devant la couronne. Les jeunes oiseaux montrent peu de jaune dans la tête ou nuque.

  • Amazona auropalliata parvipes

    (Monroe,BL Jr & Howell,TR, 1966) – moins que espèces nominales, avec des plumes rouges sur la courbe aile, par ailleurs similaire.

Note:

Le Amazona auropalliata, Il est souvent considéré congénère avec la Amazona ochrocephala et le Amazona oratrix.

Habitat:

Le Amazone à nuque d'or habite les forêts semi-arides, garrigues et savanes arides (y compris celles de Pinus), ouvertures dans les forêts et les marécages tropicaux à feuilles caduques Pacifique, forêts galeries de feuilles persistantes et, parfois, deuxième croissance dans les zones agricoles. Observé à 600 mètres en Guatemala et un 700 mètres en Honduras. Habituellement, en paires ou en petits groupes, parfois dans les grandes réunions, mais le déclin de la population peut maintenant obscurcit de grands troupeaux dans certaines régions. Ils se rassemblent en dortoirs communs.

Reproduction:

Monógama; Il maintient l'union des couples tout au long de l'année.
Il fait son nid dans les cavités naturelles des arbres, tels que des trous dans les vieux troncs ou morts, y compris les pins Nicaragua et Îles de la baie. Saison de reproduction en Février Oaxaca et Salvador; mars Roatan. Embrayage 2-3 huevun.s.

Dans captivité cycle la nidification de la Amazone à nuque d'or avec 29 journées incubation œufs, suivie de deux mois croissance des jeunes dans le nid.

Aliments:

Les aliments rapportés incluent graines de Cachlospermum, Curatella, Higos Ficus et fruits mature Terminalia. Oiseaux dans le Îles de la baie l'alimentation observée sur les cônes Pinus caribaea, la dépendance saisonnière haut sur cette ressource.

Distribution:

Tamaño de su área de distribución (reproductor/residente): 580.000 km2

Le Amazone à nuque d'or Elle est confinée à Amérique centrale. Ils sont distribués dans les plaines Est Pacifique Mexique (Oaxaca et Chiapas), Guatemala (un échantillon prélevé dans Petén mais son statut est incertain il), Salvador (zone tropicale de plaine aride), Honduras et Nicaragua, Au nord-ouest de Costa Rica à partir de l'extrémité sud de Golfe de Nicoya nord. Ils peuvent également être vu dans la pente des Caraïbes Honduras et dans le Côte des Mosquitos du Honduras, ainsi que dans la région voisine du nord Nicaragua. trouvé dans Roatan et Guanaja, dans la Îles de la baie mais absent dans Utila.

Résident. Apparemment rare dans Oaxaca et rare et en déclin dans Costa Rica. Les oiseaux observés dans le Sula Valley, Honduras, précédemment attribué à cette espèce, mais maintenant inclus dans les espèces Amazone à tête jaune.

Autrefois commune et localement abondante, mais probablement en baisse dans toute sa gamme due à la conversion de l'habitat pour les usages agricoles et ses capturer pour le commerce local et international. Toujours pas considéré comme en voie de disparition, mais leur statut à long terme ne sait pas si le déclin de la population continue.

bien que Guanaja nombre raisonnable restent, les espèces qui habitent le Bay Islands (caribaea), Il est en sérieux déclin en raison de la capture pour l'exportation (pratiquement 100% chiots sont capturés chaque année); également à risque pour le développement du tourisme, en particulier Roatan.

Distribution 3 sous-espèce:
Conservation:

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: Vulnérables.

• Tendance de la population: Décroissant.

• Taille de la population : 20000-49999.

Justification de la catégorie liste rouge

    Cette espèce a été téléchargée Vulnérables parce que l'information sur les niveaux l'exploitation et la perte d'habitat, et les tendances de la population locale, Ils suggèrent que l'espèce souffre au moins une déclin rapide de la population. En fait, le taux de déclin peut être très rapide; Cependant, Des données supplémentaires sont nécessaires pour confirmer cette, dans ce cas, les espèces peuvent se qualifier pour l'élévation En danger d'extinction.

Justification de la population

    Partenaires d’envol estime que le nombre de la population à moins de 50.000 individus (A. Punjabi dans certains. 2008), de sorte qu'il est placé dans la bande 20.000 un. 49.999 individus en vrac.

Justification de la tendance

    On soupçonne que la population est en déclin rapide en raison de la continu la destruction de l'habitat et des niveaux insoutenables de la chasse, un soupçon qui est soutenu par les observations des tendances de la population locale.
Les actions de conservation en cours

CITES annexe I (Espèces en voie d'extinction, dont ils sont ou peuvent être affectées par le commerce international. Seul le commerce de l'espèce est autorisée dans le Annexe I dans des circonstances exceptionnelles, et il ne doit pas avoir un but essentiellement commercial.)

• L'espèce se trouve dans un certain nombre de aires protégées.

• Des efforts ont été faits pour obtenir une zone de 4.000 hectares est de Monterrico dans la Côte Pacifique du Guatemala déclarée aire protégée (C. Dans certains Muccio . 2011).

• L'espèce a fait l'objet d'une série de études locales, certains cours, visant à recueillir des informations sur les tendances et les menaces population.

• L'ampleur de l'exploitation de la faune pour commerce Il a été mis en évidence par les médias locaux, par exemple dans Honduras ( par O. Dans certains Andino . 2011).

Mesures de conservation proposées

• Mener à bien enquêtes coordonné par la gamme des espèces de quantifier la Taille totale de la population.

• Pour surveiller les tendances démographiques par le biais d'enquêtes régulières.

• taux de récolte du moniteur pour commerce grâce à des enquêtes périodiques sur la population et les responsables locaux.

• Taux de moniteur perte et dégradation de l'habitat dans toute la gamme des espèces.

• conduite activités de sensibilisation pour réduire l'exploitation.

• Augmenter la zone d'habitat convenable qui reçoivent une protection efficace.

En captivité:

Les populations du nuquigualda Amazon ont subi une forte pression par le commerce national et international (Ridgely, 1981, Iñigo- Elias et Ramos, 1992). Il y a maintenant un trafic lourd illégale cette espèce, à la fois pour le commerce intérieur et international, Parrot étant saisi à la frontière Mexique-Texas, avec 648 exemplaires confisqués pendant 1990-1993 (Gobbi, et à la., 1996).

protégé par espèces de l'Annexe I de la CITES (Espèces en voie d'extinction, dont ils sont ou peuvent être affectées par le commerce international. Seul le commerce des espèces inscrites à l'Annexe I autorisée dans des circonstances exceptionnelles, et il ne doit pas avoir un but essentiellement commercial.)

Chaque spécimen en captivité de cette espèce, qui est capable de reproduire, Il est placé dans un programme bien géré d'élevage en captivité et ne peut être vendu comme animal de compagnie, afin d'assurer sa survie à long terme.

Noms alternatifs:


- Yellow naped Parrot, Yellow-naped Amazon, Yellow-naped Parrot, Yellow-naped Parrot (incl. ssp. caribaea, parvipes)
español: Amazona nuquigualda, Lora de Nacu Amarilla, Lora de nuca amarilla, Lora nuca amarilla, Loro Nuca Amarilla, loro nuca-amarilla, Loro Nuquiamarillo
(inglés).
- Amazone à nuque d'or, Amazone à nuque jaune, Amazone verte à nuque jaune (francés).
- v (alemán).
- Gelbnackenamazone (portugués).
- Amazona nuquigualda, Lora de Nacu Amarilla, Lora de nuca amarilla, Lora nuca amarilla, Loro Nuca Amarilla, loro nuca-amarilla, Loro Nuquiamarillo (español).
- Lora de nuca amarilla (Costa Rica).
- Lora nuca amarilla (Honduras).
- loro nuca amarilla, loro nuca-amarilla, Loro Nuquiamarillo (México).
- Loro Nuquiamarillo (Nicaragua).

portrait dessiné de Pierre Adolphe Lesson
Pierre Adolphe Leçon

classification scientifique:

- Orden: Psittaciformes
- Familia: Psittacidae
- Genus: Amazona
- Nombre científico: Amazona auropalliata
- Citation: (Lesson, 1842)
- Protónimo: Psittacus auropalliatus

Images Amazone à nuque d'or:

————————————————————————————————

Amazone à nuque d'or (Amazona auropalliata)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – A Yellow-naped Amazone à Jurong Bird Park, Singapour Par Michael Gwyther-Jones du Royaume-Uni (Flickr) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(2) – Parrot Jaune-naped ou Jaune-naped Amazon (Amazona auropalliata) à Gatorland Par Josh Hallett [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(3) – Yellow-naped Parrot, aussi connu comme Yellow-naped Amazon, dans une volière à Leeds Castle, Kent, Angleterre Par Martin Pettitt [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(4) – Parrot Jaune-naped ou Jaune-naped Amazon (Amazona auropalliata) en captivité. Haut du corps par whiskymac (Flickr) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(5) – Yellow-naped Amazon (également appelé Parrot Yellow-naped) dans une cage. Une couleur bleue variété mutante élevés en aviculture Par Ruth Rogers (à l'origine de Flickr que Blue Amazon) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(6) – Yellow-naped amazon par Ecocientificos 2 IE PIO XIIFlickr
(7) – Roatán-Gelbnackenamazone (Amazona auropalliata caribaea) Par Martingloor (Son propre travail) [CC BY-SA 4.0], Via Wikimedia Commons
(8) – Parrot Jaune-naped ou Jaune-naped Amazon (Amazona auropalliata) Par Juste chaos [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(9) – naped Jaune Amazon perroquet Matt edmonds au Wikipédia en anglais [GFDL ou CC-DE-SA-3. 0], Via Wikimedia Commons
(10) – Amazona auropalliata – La zoologie du voyage de H.M.S. Soufre :. Londres :Smith, Aîné,1844 [C'est à dire. 1843-1846]. par Biodiversity Heritage LibraryFlickr

Sons: Marcio Martinez, XC239997. accessible www.xeno-canto.org/239997

Amazone à joues vertes
Amazona viridigenalis

Amazone à joues vertes

Description:

30.5-33 cm. longueur et 294 grammes.

Amazone à joues vertes

Le Amazone à joues vertes (Amazona viridigenalis) a la lords, avant et couronne, rouge vif, avec des marges latérales sur le dos de la cou et du haut de la cou, montrant des plumes bleues avec des extrémités noires; oreilles de casque vert clair, sans extrémités noires plumes; nuque Hardiment ornée de plumes vertes avec leurs extrémités en noir.

Manteau et back vert avec quelques faibles pointes noires; Grupa et tectrices supracaudales, Vert. Alaires vert avec des marges noires sur certains faibles plumes. Le plumes de vol, pour la plupart vert, le primaire, en général, avec des extrémités sombres, bleu foncé ou noir, le external secondaire, avec les extrémités de bleu avec le rouge dans le réseaux extérieurs. En bas, le ailes vert. Parties inférieures vert, légèrement jaunâtre; quelques plumes montrent des conseils sombres visibles. Le queue est vert, en général, avec son extrémité jaune. Pic jaune pâle; iris Jaune; jambes gris pâle.

bien que femelles Ils peuvent avoir sur moins rouge moyen dans le tête, probablement pas compatible dimorphisme sexuel. Le immature Elle a rouge dans la tête très petit, avec des plumes dans la partie centrale de la couronne vert avec des extrémités de la bande subterminaux noir et un bleu pâle; plumes sur le côté de la couronne, formant large bande bleue œil.

  • Sonores de la Amazone à joues vertes.

Habitat:

Le Habitat de la Amazone à joues vertes fils los Bosques feuillus, galerie forêts de conifères et les forêts des plaines inondables dans les basses terres tropicales, avec des oiseaux non-nicheurs sur les crêtes sèches étendre à 1,200 mètres dans les zones tempérées Pinus et Quercus.

fréquentation zones cultivées où ils restent de grands arbres. Habituellement, dans les troupeaux, généralement plus grande que ses congénères sympatriques (Amazone à lores rouges et le Amazone à tête jaune, avec lequel parfois mélangé); dans les grands troupeaux en hiver. Utilisé percher communautairement.

Reproduction:

Ils nichent dans les arbres creux, y compris des nids abandonnés Pic ouentou (Dryocopus lineatus), généralement 6-20 mètres au-dessus du sol. Nids rapportée dans les arbres Taxodium mucronatum, Bumelia laetivirens et Brosimum alicastrum. Reproduction Avril-mai Tamaulipas. Le réglage est de 3 o 4 huevun.s. Seules les femelles incube. Le incubation dur 28 jours. Les jeunes sont pris en charge neuf semaines.

Aliments:

Les aliments rapportés incluent graines de Pinus, maïs, baies de Ehretia, juif de Pithecellobium, glands et baies Melia azedarach; populations introduites se sont adaptées aux parcs sources alimentaires, la consommation de fruitsJuglans, Liquidambar, Eucalyptus et Chorisia.

Distribution et:

Tamaño de su área de distribución (reproductor/residente ): 61.900 km 2

Northeast endémique Mexique, où les dossiers du sud Nuevo León (Sud de Monterrey) par le biais Tamaulipas (principalement dans le centre et le sud de l'État) et à l'est de San Luis Potosí, au nord de Veracruz et au sud près de la 21ºN. Ils peuvent être considérés comme des visiteurs en hiver Brownsville, extrémité sud-ouest Texas, USA.

La gamme actuelle semble limitée à Tamaulipas et San Luis Potosí, pas connu les dossiers d'élevage au cours des dernières décennies dans Nuevo León o Veracruz, sauf pour la population en apparence sauvage dans les banlieues Monterrey.

populations sauvages Californie, Floride, Oahu (Hawaiian Islands) et Puerto Rico (quelques-uns dans les forêts sèches du sud).

Résident mais nomade en hiver avec quelques mouvements altitudinaux qui conduisent les oiseaux à un terrain plus élevé en hiver (peut-être d'exploiter les graines et de glands de pin) et d'autres plus loin de l'aire de reproduction, par exemple, au sud de Texas. Apparemment, ils retournent à la zone agricole en Février, baisse le long de la crête, mais ils sont plus fréquents près de la côte est, en particulier autour de la Sierra de Tamaulipas et sur les pistes est de la Sierra Madre orientale dans Tamaulipas. Autrement, peu distribués et souvent seulement quelques points forts comme la vallée Rio Sabinas, Tamaulipas.

Population totale estimé en 3.000-6.500. Populaire en captivité localement et avant le commerce international en grand nombre. Il est clair que les récentes baisses de population sont dues à commerce excessive et à la la destruction continue des habitats échelle; ils sont également vous avez tiré dans certaines régions en raison de dommages causés aux cultures. Il n'y a pas de grandes aires protégées à portée de main et le commerce illégal se poursuit.

Conservation:

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: En danger d'extinction.

• Tendance de la population: Décroissant.

• Taille de la population : 2000-4300.

Justification de la catégorie liste rouge

    La combinaison de niveaux élevés d'exploitation pour commerce cage d'oiseau, La perte d'habitat et les estimations à long terme densité réduite Il indique que cette espèce est en déclin très rapidement. Par conséquent, il est considéré comme en danger d'extinction.

Justification de la population

    Dans 1992-1994, estimée dans une zone densités Mexique indiqué une population sauvage de 3.000 un. 6.500 oiseaux (CE Enkerlin-Hoeflich un peu., 1994). Cette estimation correspond approximativement à 2.000-4.300 individus matures.

Justification de la tendance

    Les densités historiques enregistrées pour les espèces étaient 25,2 au début des oiseaux / km2 1970 (Castro 1976), vers 5,7 oiseaux / km2 dans une zone 1992-1994 (CE Enkerlin-Hoeflich dans 1994, Enkerlin-Hoeflich 1995), indiquant une déclin de la population jusqu'à 77,4% sur une bande de 20 années. On soupçonne que la baisse se poursuivra à un taux plus élevé de 50% en dix ans, en raison de menaces la capture et le défrichement des forêts.
Menaces

• Dans 1970-1982, 16.490 oiseaux (principalement des poussins) Ils ont été importés légalement États-Unis.

• Le les exportations illégales en provenance du Mexique et la mortalité avant l'exportation vers le haut 50% ils sont équivalents au 5.000 oiseaux par an (Enkerlin-Hoeflich et Hogan, 1997).

• le chasseurs endommagent nids lors du retrait des poussins (coupant parfois des arbres entiers), réduire la disponibilité du nid et qui porte l'abandon définitif du site (Snyder et à la., 2000).

• De nombreuses forêts galeries ont été défrichées ou dégradées, avec plus de 80% plaines de Tamaulipas défrichées pour l'agriculture (en particulier le sorgho) et les pâturages.

• le Habitat de la Amazone à joues vertes Il est maintenant distribué de façon inégale dans les fermes d'élevage, où la pression est supérieure à la capture (Enkerlin-Hoeflich et Hogan, 1997).

Les actions de conservation en cours

CITES annexe I (1992) et une partie du programme européen des espèces en péril [Espèces] de la Association européenne des zoos et aquariums (EAZA).

• La population Amazone à joues vertes Il est distribué dans la Réserves de biosphère Ciel et Sierra Gorda (A. G. Navarro en quelque ., 1998, T. Badigeonner un peu., 2003), mais il n'y a que de petites colonies dans Sierra Gorda et statut Le ciel On ne sait pas (Wege et Long 1995, A. G. Navarro en quelque 1998).

• le bétail Ils sont de plus en plus conscients des avantages de maintenir de grands arbres, mais cela ne se reflète pas dans la pratique.

Mesures de conservation proposées

• Mener des enquêtes pour obtenir une estimation de la taille totale de la population.

• Surveiller les populations afin de déterminer le degré de réduction.

• Identifier les agrégations de nidification les plus importants pour la protection (Enkerlin-Hoeflich et Hogan 1997).

• Intégrer les agriculteurs dans les efforts visant à réduire la capture et de régénérer l'habitat (Enkerlin-Hoeflich et Hogan 1997) .

En captivité:

CITES annexe I. (Il comprend des espèces menacées d'extinction. individus commerciales de ces espèces, il est permis que dans des circonstances exceptionnelles.)

Chaque spécimen en captivité de cette espèce, qui est capable de reproduire, Elle est placée dans un programme bien géré l'élevage en captivité et ne pas être vendu comme un animal de compagnie, avec la afin d'assurer leur survie à long terme.

Noms alternatifs:


- Green-cheeked Amazon, Green-cheeked Parrot, Mexican Red-headed Amazon, Mexican Red-headed Parrot, Red-crowned Amazon, Red-crowned Parrot, red-crowned parrot parakeet (inglés).
- Amazone à joues vertes, Amazone verte à front rouge (francés).
- Grünwangenamazon, Grünwangenamazone (alemán).
- Papagaio-de-coroa-vermelha, Papagaio-de-face-verde (portugués).
- Amazona de Corona Roja, Amazona Tamaulipeca, Cotorra Coronirroja, Loro Tamaulipeco (español).

John Cassin
John Cassin

classification scientifique:

- Orden: Psittaciformes
- Familia: Psittacidae
- Genus: Amazona
- Nombre científico: Amazona viridigenalis
- Citation: (Cassin, 1853)
- Protónimo: Chrysotis viridigenalis

Images Amazone à joues vertes:

————————————————————————————————

Amazone à joues vertes (Amazona viridigenalis)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – Amazona_viridigenalis est originaire du Mexique. Spécimen à Palmitos Park, Gran Canaria Par Bjoertvedt (Son propre travail) [CC BY-SA 3.0 ou GFDL], Via Wikimedia Commons
(2) – Red-crowned Amazon (Amazona viridigenalis) également connu sous le nom de Green-cheeked Amazon, Red-crowned Parrot, ou mexicaine à tête rouge Parrot By rachael fogarty (à l'origine de Flickr comme Fred) [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(3) – Red-crowned Amazon (aussi connu comme Red-crowned Parrot, Green-cheeked Amazon, ou mexicaine à tête rouge Parrot). Deux dans une cage par TJ Lin [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(4) – Red-crowned Amazon, (Amazona viridigenalis) également connu sous le nom de Green-cheeked Amazon, Red-crowned Parrot, ou mexicaine à tête rouge Parrot by Leonhard F au Wikipédia en allemand [GFDL ou CC-DE-SA-3. 0], Via Wikimedia Commons
(5) – Red-crowned Amazon Par Glandauer / Roger Moore (Roger Moore (transfert de en.wiki)) [GFDL ou CC-DE-SA-3. 0], Via Wikimedia Commons
(6) – Red-crowned Parrot Amazonienne (Amazona viridigenalis) par Heather PaulFlickr
(7) – Red-crowned Amazon (aussi connu comme Red-crowned Parrot, Green-cheeked Amazon, et mexicaine à tête rouge Parrot) au Tropical Birdland, Leicestershire, Angleterre par Dean Sas de Chesterfield, UK (Pièces de huit) [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(8) – Un animal de compagnie Red-crowned Amazon Par jarrett chandler de Rowland Heights, NOUS (zazu) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(9) – (Amazona viridigenalis), photographié à Heidelberg Tiergarten (Bade-Wurtemberg, Deutschland) Par 4028mdk09 (Son propre travail) [CC BY-SA 3.0], Via Wikimedia Commons
(10) – viridigenalis PL XXXI Chrysohs, (tassro) Par Blanchard, Emile; Bonaparte, Charles Lucien; Bourjot Saint-Hilaire, Alexandre; Le Vaillant, François; Souance, De Charles. [CC BY 2.0 ou le domaine Public], Via Wikimedia Commons

Sons: Aidan Lieu, XC306093. accessible www.xeno-canto.org/306093

Amazone à couronne lilas
Amazona finschi

Amazone à couronne lilas

Description:

33 cm la tête à la queue et pèse en moyenne, 310 grammes.

Amazone à couronne lilas

Le Amazone à couronne lilas (Amazona finschi) a la avant et le Seigneurs de qualité supérieures, off rouge; le Lords inférieurs, le joues et la oreilles de casque, vert lime pâle; couronne, côtés cou et nuque, lilas ou bleu pâle avec quelques plumes couronne montrant des marges noires étroites.

Manteau vert avec de grands bords noirs qui donnent un visible effet écaillé; back et colliers vert faible avec des bordures noires à quelques plumes; Grupa et tectrices supracaudales, vert, légèrement plus brillante que le back. Alaires vert. Primaire bleu vers la pointe, Vert dans la base; la base réseaux extérieurs les cinq premiers secondaire, rouge bande subterminale conseils jaune et bleu, secondaire, D'un autre côté, vert, virant au bleu au bout. En vertu de la ailes, jaune-vert; plumes de vol de mat de couleur verte. Gorge vert jaunâtre avec une teinte bleuâtre à quelques plumes; restant parties inférieures, vert-jaunâtre, avec des marges noires à quelques plumes (en particulier la poitrine), donnant effet écaillé. Queue pointe verte vert jaunâtre, plumes secondaires La marge bleue à la base de la réseaux extérieurs. Pic couleur corne; iris orange rouge; jambes gris.

Les deux sexes sont semblables. Jeune a la iris brun foncé (au lieu de rouge).

  • Sonores de la Amazone à couronne lilas.

Habitat:

Le Amazone à couronne lilas Vivre principalement dans collines et montagnes boisées, de la zone tropicale dans les niveaux inférieurs des forêts de feuillus, les forêts de chênes et de pins et de chênes des forêts dans les montagnes, de préférence à travers les vallées à la végétation luxuriante le long des ruisseaux qui courent sur la base des canons; souvent aussi dans les zones de végétation aride ou semi-aride, ou lisière de la forêt claire, entrée en zones cultivées et les vergers adjacents à la forêt.

principalement en altitudes de 600 un. 2.000 m, mais enregistrée au niveau de la mer Sinaloa et du niveau de la mer à la forêt tempérée Colima. observée entre 360-1.700 mètres en Sonora et 880-1.480 mètres en Oaxaca. Habituellement, en paires ou en petits groupes, bien que les grands groupes sont formés dans la saison sèche (500 oiseaux signalés) et dans des dortoirs communs (plus de 1,000 oiseaux signalés dans le même lieu Nayarit).

Reproduction:

Ils nichent dans les arbres creux (par exemple, Ficus), y compris les vieux nids pics (par exemple, Phloeoceastes) ou termitières arboricoles.

Le saison de reproduction Il comprend de Février à Juin, imbrication avec un cycle consistant 28 jours d'incubation œufs, suivi de deux mois de croissance des poulets dans le nid (Forshaw 1989, Renton 1998, 2002).

Aliments:

Les habitudes alimentaires sont mal documentées: Il a été observé une préférence particulière pour figues. Au cours de la saison sèche le régime alimentaire se compose principalement de Astronium graveolens, Brosimum alicastrum, Celaenodendron mexicanum, Comocladia engleriana et Ficus insipida. Pendant la saison des pluies Le régime alimentaire se compose d'espèces telles que Caesalpinia pulcherrima, Celaenodendron mexicanum, Esenbeckia nesiotica, Jatropha spp et Sciadodendron excelsum (Renton 1998, 2001)

causer un certain dommages aux cultures le maïs et les bananes.

Ils ont été observés groupes d'espèces sauvages, alimentation dans la société Amazone à joues vertes (Amazona viridigenalis) dans Los Angeles, Californie.

Distribution:

Tamaño de su área de distribución (reproductor/residente): 372.000 km2

Le Amazone à couronne lilas habite Côte Pacifique du Mexique, de l'extrémité sud-est de Sonora et Sud-Ouest Chihuahua, au sud par Sinaloa, Durango Western, Nairíti, Jalisco, Colima, Michoacán et Guerrero, jusqu'à Oaxaca, ouest de Isthme de Tehuantepec.

Il est surtout résidents, mais en dehors de la saison de reproduction, visiter pendant l'automne, basses-terres, par exemple dans Oaxaca. Généralement commun. Décrit comme assez commun localement dans le sud Sonora. abondant dans Colima. Très rare dans les hautes terres de Oaxaca. Plusieurs populations sauvages ont été signalées dans plusieurs endroits de la États-Unis.

Conservation:

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: En danger d'extinction.

• Tendance de la population: Décroissant.

• Taille de la population : 4700-6700.

Justification de la catégorie liste rouge

    Cette espèce a été sélectionné en danger d'extinction parce que l'on soupçonne que diminue très rapidement en fonction des contractions enregistrées plages et en raison de l'exploitation et de la perte de l'habitat insoutenable.

Justification de la population

    Renton et Elias (2003) estimer la population mondiale entre 7.000 et 10.000 individus, sur la base des enquêtes couvrant la majeure partie de l'aire de répartition mondiale de l'espèce. Cela équivaut à environ 4.700-6.700 individus matures. Une estimation 5.400 individus chaque année sont capturés illégalement au Mexique (Cantu et al ., 2007), implique que l'estimation de la population Renton et Elias (2003) il pourrait être un euphémisme, mais il reste dans cette évaluation aux meilleures données disponibles.

Justification de la tendance

    On soupçonne que le la population de cette espèce est en déclin trés rapide, sur la base d'une étude de Marin-Togo et al . (2012), qui a estimé la répartition actuelle de cette espèce le long de la Côte Pacifique du Mexique et il a montré une réduction 72.6% sa distribution originale estimée.
Menaces

• Le Capturer pour le commerce national et international Il est la plus grande menace pour les populations sauvages.

• Il est très valeur dans le commerce (Cantu et al., 2007) et il était le genre de Amazon perroquet le plus attiré au début des années quatre-vingt (Inigo-Elias y Ramos 1991).

• le Le commerce illicite est intense et généralisée, et le Amazone à couronne lilas Il est l'un des perroquets mexicains les plus fréquemment confisqués (K. Renton, in litt., 2005).

• Au cours de la période 1981-2001, ont été enregistrés 4.061 individus dans le commerce international, qui 79% Il a été exporté directement à partir de Mexique et le 64% il a fallu Nature (2004a CITES).

• restes l'une des cinq espèces de perroquets mexicains les plus pris, avec une estimation 5.400 individus / année pris illégalement Mexique (Cantu et al ., 2007).

• le Les adultes et les jeunes sont facilement piégés en grand nombre en raison de son habitude de se rassembler dans des sites d'abris communaux fin d'après-midi (Renton 2005, K. Dans certains Renton 2005).

• Les poussins sont souvent pris furtivement nid (K. Renton, in litt., 2005).

• Au cours des entretiens avec les populations locales dans toute la gamme des espèces, le 75% braconnage signalé dans votre région (K. Renton, in litt., 2005).

• En outre, il est dit que cette espèce exige forêt semi-décidue avec des arbres matures de grande taille pour la nidification et ne peut pas adapter aux zones modifiées nichant (ver Marin-Togo et al ., 2012).

la perte et la dégradation de l'habitat, principalement pour la conversion en petites et grandes cultures et les pâturages (K. Dans certains Renton . 2007, A. Salinas dans certains . 2007, Ortega-Rodriguez et Monterrubio-Rico 2008), sont des menaces graves, avec la forêt semi-décidue le long de la côte du Pacifique ont perdu plus que tout autre rythme type de forêt Mexique (Masera et al ., 1996, K. Renton, in litt., 2005), Il se traduit par la la destruction des sites de nidification et de réduire l'ampleur de cet habitat essentiel cruciale (Renton 2005).

• Dans Michoacán, les aires de nidification potentiellement plus accessible, comme des plaines ou des collines, ils sont devenus les fermes d'élevage ou agricoles (Ortega-Rodriguez et Monterrubio-Rico 2008).

• Les grands projets de développement, telles que les barrages, En outre, ils ont abouti à perte d'habitat de reproduction pour les espèces (K. Dans certains Renton ., 2007).

• La forêt semi-décidue couvre maintenant seulement 5.106 km2 dans la gamme des essences (Renton et Elias 2003, K. Renton, in litt., 2005).

• La diminution des précipitations qui pourraient résulter de le changement climatique mondial conduirait à une diminution du potentiel de reproduction des populations sauvages dans les forêts tropicales sèches (K. Dans certains Renton ., 2007).

• Malgré les diverses pressions sur les habitats, en montrant que l'espèce a disparu de plus de 70% de son ancienne aire de répartition, Marin-Togo et al. (2012), a renforcé l'idée que la la pression de capture est la principale menace pour l'espèce.

Les actions de conservation en cours

• Dans 1999, le gouvernement mexicain a établi un Plan de conservation, Protection et récupération Psitácinos au Mexique, dans lequel la Amazone à couronne lilas Il est considéré comme une espèce prioritaire (Macias Caballero et al ., 2000).

• Dans 2004, l'espèce a été mis à jour appendice 1 de la CITES et en 2007 Il a approuvé une proposition visant à modifier sa conservation des espèces de l'État 2008 de “menacé” un. “en danger” sous la loi sur la faune mexicaine (K. Dans certains Renton.)

• Dans Mexique, Ils ont fait des efforts considérables pour lutter contre le commerce intérieur illégal, avec au moins 52 saisies au cours de 1997-2003 (2004b CITES).

• Les inspections en Mexique Elles ont abouti à la saisie de 266 les personnes vivant de l'espèce offerts illégalement le commerce animal entre 1995 et 2003 (2004b CITES).

• Les espèces Il est dans trois réserves de biosphère; la protection de la région de la flore et de la faune Sierra de Alamos-Rio Cuchujaqui dans Sonora méridional, et le Reserva de la Biosfera Chamela-Cuixmala et le Réserve de biosphère Sierra de Manantlán, dans Jalisco, et selon des sources, Il est distribué dans sept autres zones importantes pour les oiseaux; Cependant, certains d'entre eux ne disposent pas de programmes de protection ou de conservation officielles (2004a CITES)

Mesures de conservation proposées

• Pour surveiller les tendances démographiques par le biais d'enquêtes régulières.

Moniteur les niveaux de destruction et de la dégradation de l'habitat.

• Mettre en œuvre stratégies de régulation du commerce dans le plan 1999.

• Travaux d'extension de conduite et éducation à l'environnement comme décrit dans le plan 1999.

• Effectuer conservation de l'habitat et le rétablissement des populations sauvages comme recommandé dans le Plan 1999.

• Surveiller le succès du plan de stratégies 1999.

• Protéger la forêt tropicale restante se trouve dans les zones où la pente est supérieure à 6 °: idéalement tous les domaines sur les pentes raides doivent être restaurés à la forêt, pour fournir un habitat pour toutes les espèces sauvages (y compris la Amazone à couronne lilas)

• Éviter l'érosion des sols et de promouvoir des activités économiques alternatives dans les zones côtières accidentées que les loisirs et le tourisme (Ortega-Rodriguez et Monterrubio-Rico 2008).

En captivité:

Très populaire comme animal de compagnie tout au long de son aire de répartition; Elle a une valeur culturelle comme un animal ou un oiseau d'ornement par ses plumes; capacité à imiter les sons et sa tendance à former des liaisons avec des personnes; répandue en captivité à l'échelle internationale.

Actuellement protégé par la appendice 1 de la CITES.

Chaque copier captive de cette espèce, qui est capable de reproduire, devrait placé dans un programme d'élevage bien géré en captivité et ne pas être vendu comme un animal de compagnie, dans le but de assurer leur survie à long terme.

Noms alternatifs:


- Finsch's Parrot, Lilac crowned Parrot, Lilac-crowned Amazon, Lilac-crowned Parrot, Pacific Amazon, Pacific Parrot (inglés).
- Amazone à couronne lilas, Amazone de Finsch, Amazone verte de Finsch (francés).
- Blaukappenamazone (alemán).
- Papagaio-de-finsch (portugués).
- Amazona de Corona Violeta, Amazona Guayabera, Loro Corona Lila, loro corona-lila, Loro Corona-violeta (español).

Philip Sclater
Philip Sclater

classification scientifique:

- Orden: Psittaciformes
- Familia: Psittacidae
- Genus: Amazona
- Nombre científico: Amazona finschi
- Citation: (Sclater, PL, 1864)
- Protónimo: Chrysotis finschi

Images Amazone à couronne lilas:

Amazone à couronne lilas (Amazona finschi)

Sources:

Avibase
Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife
Naturaliste

Photos:

(1) – Lilas-couronné par Parrot Tom BensonFlickr
(2) – Lilas-couronné Amazon percher sur une branche par Amazona_finschi_-perching_on_branch-8.jpg: travail Cédric Allierderivative: Snowmanradio [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(3) – Lilac-crowned Amazon (Amazona finschi) par Emilie ChenFlickr
(4) – Lilas-couronné par Parrot wplynnFlickr
(5) – Un animal de compagnie Amazon Lilas-couronné; tête et du cou par Gary Denness (à l'origine de Flickr comme Pretty Boy) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(6) – Lilac-crowned Amazon; deux dans une cage par TJ Lin (à l'origine de Flickr comme DSCN0549) [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(7) – Lilac-crowned Amazon (Amazona finschi) Par CDest [Domaine public], Via Wikimedia Commons
(8) – Lilac-crowned Amazon au Desert Museum Arizona-Sonora, Tucson, Arizona, USA Par DrStarbuck de Madison, Wisconsin, USA (Arizona-Sonora Desert Museum 18) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(9) – Un Amazon Lilas-couronné à Arizona-Sonora Desert Museum, USA Par Dave Bezaire & Susi Havens-Bezaire [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(10) – Amazona finschi Téléchargé par Francisco_aviarioPhotobucket

Sons: Richard E. Webster, XC353198. accessible www.xeno-canto.org/353198

Amazone de Porto Rico
Amazona vittata

Amazone de Porto Rico

Description:

29 cm. longueur et 320 grammes.

Le Amazone de Porto Rico (Amazona vittata) a la avant et le lords, Red; le repos de la tête et le nuque, herbe verte bordée de plumes avec la couleur noire, donnant une forte effritement.

Plumes de la manteau l'herbe verte; back et colliers avec des marges sombres moins prononcées; Grupa et tectrices supracaudales, plus pâle, plus vert-jaune. Le grandes couvertures externes ils sont bleus; le repos de la tectrices couleur herbe verte. Primaire et réseaux extérieurs de la external secondaire, Bleu; le réseaux internes de la côté extérieur et secondaire interne, Vert. En bas, le ailes Ils sont verts et plumes de vol bleu-vert.

Parties inférieures vert jaunâtre taché; plumes gorge et le poitrine avec des bords sombres. En haut, le queue est vert; ci-dessous est plus jaunâtre, jaune avec son extrémité; aussi bien avec réseaux extérieurs bleu vers plumes extérieures. Pic couleur corne pâle; Brown le iris; jambes gris pâle.

Les deux sexes semblables. Jeune adulte-like, mais avec le pic jaune clair gris sur la base de mâchoire supérieure.

  • Sonores de la Amazone de Porto Rico.

Description 2 sous-espèce:
  • Amazona vittata gracilipes †

    (Ridgway, 1915) – Éteinte. De petit et avec pieds plus petits et plus minces que les espèces nominale.

  • Amazona vittata vittata

    (Boddaert, 1783) – Nominale.

Habitat:

Le Amazone de Porto Rico autrefois il a fréquenté les principaux types de végétation naturelle (divers habitats forestiers, allant des mangroves aux Montané forêts) dans Porto Rico, à l'exception possible des forêts sèches dans les régions côtières du sud.

Ses petite population actuelle reste habite la forêt tropicale de montagne un. 200-600 m. Dans les montagnes inférieures pentes dominées par des arbres Tabonuco de l'espèce Dacryodes excelsa, dans les forêts marécageuses à des altitudes plus élevées, caractérisé par l'abondance de Cyrilla racemiflora et les zones Sierra palme Prestoea montana.

Observé par paires ou (surtout quand ils se sont nourris) dans les petits troupeaux, après avoir formé, anciennement, troupeaux de plusieurs centaines.

Reproduction:

Le Amazona Puerto Rican nidifican dans des cavités larges et profondes des arbres; dans le passé, il met leurs nids dans le calcaire creux, dans l'ouest de l'île. Le Amazon de Luquillo nichent habituellement en espèces Cyrilla racemiflora. Ils défendent leur territoire agressivement dans le voisinage du nid tout en jouant. Le la ponte, entre Février et Avril, éventuellement, pour coïncider avec la disponibilité de fruits. Embrayage 2-4 huevun.s (habituellement trois).

De 2001, toutes les la nidification connu dans la nature, ils se sont produits dans des cavités artificielles (White et al ., 2006).

Aliments:

Le régime alimentaire de la Amazone de Porto Rico Il se compose d'une variété de fruits, graines, fleurs et feuilles, parmi lesquels comprennent fruits de Prestoea montana et Dacryodes excelsa, fleurs de Piptocarpha tetrantha et bractées de marcgravia sintenisii.

Distribution et:

Tamaño de su área de distribución (reproductor/residente): 1.000 km2

Le Amazone de Porto Rico Il est endémique à Porto Rico et les anciennes îles voisines Mona et Culebra; il y a des rapports de perroquets Vieques et St. Thomas, appartenant probablement à cette espèce. Autrefois trouvés dans toutes les régions forestières Porto Rico (à l'exception possible de sèches côtières bande sud), mais d'environ 1960 leur habitat a été limitée à la forêt Luquillo, dans l'est.

radical déclin de la population et classer le milieu du XIXe siècle. La population pré-européenne était probablement des centaines de milliers d'oiseaux. Il y avait une baisse spectaculaire, ce qui a réduit sa population à environ 2.000 exemplaires en 1937 et en 1950 ils étaient seulement 200: recherche dans 1968 seulement révélé l'existence d' 24 oiseaux.

Le programme de conservation, initié dans 1968, elle comprend élevage en captivité, le fourniture de nids, enquête détaillée l'écologie et de biologie de la reproduction et le contrôle les prédateurs et les concurrents.

Dans 1992 la population sauvage était 39-40 oiseaux 58 en captivité (tout en Porto Rico). Sa population a diminué, proche de l'extinction, principalement par perte d'habitat (dans 1912 seulement 1% les forêts vierges de l'île, ils sont restés), le la chasse et la capture comme animaux de compagnie. Les menaces persistantes à la petite population restante comprennent impact des ouragans (population sauvage divisée par deux 21-23 après le passage d'oiseaux ouragan Hugo dans 1989), la concurrence avec les abeilles introduites Apis mellifera par des cavités arborescentes, perte due à Foucault mouches progéniture Philornis pici, les pertes causées par prédateurs et la concurrence pour l'imbrication des cavités avec Moqueur corossol (Margarops fuscatus). Le Amazone de Porto Rico, habitants de la île Culebra (dubiously séparés comme sous-espèces Amazona vittata gracilipes), éteint début du XXe siècle, probablement à cause de la persécution en raison de dommages des cultures et les impacts des ouragans. population existante protégé dans le El Yunque National Forest.

Description 2 sous-espèce:
Conservation:

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: Gravement en danger.

• Tendance de la population: Augmenter.

• Taille de la population: 33-47.

Justification de la catégorie liste rouge

Une fois que vous avez fait un décompte des oiseaux, ne sont 13 Amazone de Porto Rico dans la nature, laisser les espèces au bord de l'extinction. L'action de conservation la population a augmenté de 1975, mais il reste danger critique d'extinction parce que le nombre d'individus matures reste minuscule. Si les oiseaux relâchés se reproduisent avec succès dans la nature et les chiffres restent stables ou augmentent, les espèces peuvent justifier un changement d'état dans le futur.

Justification de la population

À partir de 2011, la population se situait entre 50-70 individus divisée en deux zones, approximativement équivalente à 33-47 individus matures. Dans 2013, sa population avait seulement augmenté à 80-100 individus dans la nature (64-84 dans En aval et 15-20 dans L'enclume). Cependant, puisque les oiseaux relâchés ne sont pas comptés comme des individus matures jusqu'à ce qu'ils aient reproduit avec succès dans la nature (UICN 2011), et l'ensemble de la population de En aval Il est dérivé d'oiseaux relâchés. Le nombre total d'individus matures est incertaine, mais pourrait bien être moins de 50, Donc, estimation 2011 mature est maintenu dans cette figure.

Justification de la tendance

On estime que augmenter 1-19% Il a eu lieu au cours des dix dernières années, sur la base des comptes réguliers de la population sauvage totale.

Les actions de conservation en cours

CITES annexe I.

• Un Programme de recouvrement l'espèce a impliqué un partenariat entre le Fish and Wildlife de la États-Unis, le Le service des forêts de la États-Unis et le World Wide Fund for Nature avec Département des ressources naturelles et environnementales de Porto Rico (White et al. 2012).

• Dans 1968 une intervention importante a été lancé pour préserver les espèces, la fourniture de nids artificiels un grand succès, le le contrôle des prédateurs nid et ses concurrents, et le l'élevage en captivité et de réintroduction.

• succès Les nouveau-nés perroquets Il surveillé en utilisant la télémétrie radio (Meyers 1996).

• Tous les autres habitat est protégé dans la El Yunque National Forest (au-dessus du Caribbean National Forest) (Snyder et à la., 2000) et en la Río Abajo State Forest (T. Blanc dans un petit.

• Le la population est suivie pour éclairer les décisions de gestion.

• le le contrôle des prédateurs mammifères exotiques (Piégeage et appâts toxiques) Il a prouvé être un moyen très rentable de préserver les espèces (Engeman et al. 2003, 2006, R. M. Dans certains Engeman. 2012).

• Les données de capture ont montré que Luquillo Forêt Il dispose entre les densités Rat noir étudiés ont le plus élevé dans le monde et des stratégies optimales ont été mis au point l'appât de rat pour une application au cours de la la nidification.

• le analyse économique en fonction des coûts empiriques production de perroquets élevés en captivité taux très élevé ont montré rentable de gérer les prédateurs, estimant que la prévention d'une perte de perroquet chaque 4-12 années fait plus de place toutes les formes de gestion des prédateurs (pour toutes les espèces) temps d'intervention (Engeman et al., 2003).

• Il deux centres d'élevage en captivité, un L'enclume dont il a été établi pour la première fois, 1973 avec une nouvelle installation construite en 2007 et un en En aval construit en 1989 avec les premiers oiseaux transférés L'enclume un. En aval dans 1993 (White et al 2012).

• Autour de 280 les oiseaux sont actuellement en captivité dans En aval et L'enclume (T. Blanc un bit., 2012).

• Les oiseaux captifs sont parvenus à préserver une plus grande diversité génétique possible.

• UN technique de libération connu sous le nom de précision la libération a été testé avec six oiseaux dans 2008. Cela implique la libération d'un petit nombre de perroquets sous-adultes élevés en captivité dans chaque nid actif immédiatement après l'éclosion des poussins, et il vise à promouvoir l'interaction immédiate et étroite entre les perroquets et les oiseaux sauvages libérés (T. Blanc dans un peu., 2005, 2008).

• Près de 100 les oiseaux ont été libérés la volière En aval dans le but d'établir une deuxième population, qui peut être aidé par une précipitation annuelle plus faible dans le site, des niveaux inférieurs de la prédation et un changement dans les techniques de gestion (T. Blanc dans un petit. ).

• Bien que après la mortalité de libération reste élevé, il y a eu une reproduction réussie et la taille et la portée du troupeau est de plus en plus (Breining 2009, Valentin 2009, T. Blanc dans un petit.)

• La population nouvellement créée En aval Il est situé sur le site Volière de En aval et on croit que la présence d'oiseaux en captivité a encouragé les oiseaux à établir leur proximité de la population libérée (White et al., 2012).

• copies Quarante ont été libérés en L'enclume entre 2000 et 2004, huit 2008 et six oiseaux dans 2010 (Velez-Valentin 2011). Dans 2013 des plans ont été faits pour établir une troisième population de l'île dans la Maricao State Forest (Ouest de Porto Rico) (Anonyme 2014).

Mesures de conservation proposées

• Continuer à surveiller les tendances de la population.

• Suivre le sort des oiseaux relâchés.

• Maintenir le programme de gestion intégrée de conservation.

• Améliorer la synchronisation reproduction des oiseaux sauvages et en captivité pour augmenter le nombre de poussins élevés en captivité qui peut être promue par les parents sauvages (Thompson 2004).

• Intégrer le contrôle des prédateurs de mammifères exotiques (Rat noir, petite mangouste indienne, chats sauvages) dans le programme de gestion et de surveiller les populations de prédateurs de conservation existantes pour étudier l'efficacité de ces mesures (R. M. Dans certains Engeman. 2012).

En captivité:

D'après sources, Une copie de Amazone de Porto Rico vécu 10,1 ans en captivité. Cependant, compte tenu de la longévité des espèces similaires, longévité maximale probable est sous-estimée dans cette espèce. En fait, il a été rapporté que Ils peuvent vivre jusqu'à 27,2 ans en captivité, ce qu'il est plausible, mais n'a pas été confirmée. Étant donné que le Amazone de Cuba (Amazona leucocephala), étroitement liés, Vous pouvez vivre jusqu'à 50 années (Wilson, et à la., 1995), Il peut être un âge proche de ce dernier chiffre possible pour Amazone de Porto Rico.

Chaque spécimen en captivité de cette espèce, qui est capable de reproduire, Il est placé dans un programme bien géré d'élevage en captivité et ne peut être vendu comme animal de compagnie, afin d'assurer sa survie à long terme.

Noms alternatifs:


- Puerto Rican Amazon, Puerto Rican Parrot, Red-fronted Amazon, Red-fronted Parrot (inglés).
- Amazone à queue courte, Amazone de Porto Rico (francés).
- Puertoricoamazone, Puerto-Rico-Amazone (alemán).
- Papagaio-de-porto-rico‎ (portugués).
- Amazona Portorriqueña, Amazona Puertorriqueña, Cotorra de Puerto Rico, Cotorra Puertorriqueña (español).

Pieter Boddaert
Pieter Boddaert

classification scientifique:

- Orden: Psittaciformes
- Familia: Psittacidae
- Genus: Amazona
- Nombre científico: Amazona vittata
- Citation: (Boddaert, 1783)
- Protónimo: Psittacus vittatus

Images Amazone de Porto Rico:

————————————————————————————————

Amazone de Porto Rico (Amazona vittata)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – Amazona vittata – Photo via Bonnes Photos gratuites
(2) – Un Amazon portoricaine par Pablo Torres de U.S. Fish and Wildlife Service Région Sud (PRParrot_cototrapuertorriqueña byPablo Torres) [Domaine public ou CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(3) – Un Amazon portoricaine à Iguaca Aviary, Puerto Rica Par Tom MacKenzie ofU.S. Fish and Wildlife Service Région Sud (perroquet de Porto Rico 4) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(4) – Un Amazon portoricaine à Iguaca Aviary, Puerto Rica Par Tom MacKenzie de U.S. Fish and Wildlife Service Région Sud (perroquet de Porto Rico 4) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(5) – Une paire de Porto Rico Amazons Voir page pour auteur [Domaine public], Via Wikimedia Commons
(6) – Un Amazon portoricaine à Iguaca Aviary, Puerto Rica Par Tom MacKenzie de U.S. Fish and Wildlife Service Région Sud (Puerto Rican Parrot by Tom Mackenzie) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(7) – Amazona vittata – Auteur: Morel Mike, USFWS – pixnio
(8) – Voler Parrot, plumes bleues visibles par Tom MacKenzie [Domaine public], Via Wikimedia Commons
(9) – Un Amazon portoricaine à Iguaca Aviary, Puerto Rica Par Tom MacKenzie de U.S. Fish and Wildlife Service Région Sud (perroquet de Porto Rico 1) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons

Sons: Eric DeFonso, XC173411. accessible www.xeno-canto.org/173411

Utilisation des cookies

Ce site web utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez la navigation vous donnez votre consentement pour l'acceptation des cookies susmentionnées et l'acceptation de nos politique de cookies, Cliquez sur le lien pour plus d'informations.plugin cookies

ACCEPTER
Avis de cookies