Perruche des Chatham
Cyanoramphus forbesi

Perruche des Chatham


Description:

23 cm longueur et 95 grammes.

Le Perruche des Chatham (Cyanoramphus forbesi) Ils sont l'un des deux perroquets verts moyens lumineux de Îles Chatham. Bien qu'ils ressemblent beaucoup à ceux Perruche à tête d'or (Cyanoramphus auriceps) de Nouvelle-Zélande continental, la couleur de la couronne n'est pas un indicateur fiable des relations taxonomiques.

On croit que le Perruche des Chatham issu d'une ancienne lignée de perroquets qui a atteint le Îles Chatham avant la division Perruche à tête d'or et le Perruche de Sparrman est passé dans Nouvelle-Zélande continental, après quoi le Perruche de Sparrman (Cyanoramphus novaezelandiae) En outre, ils colonisées Îles Chatham.

Le Perruche des Chatham Ils sont des perroquets moyennes, de queue long, avec ailes large et arrondie et plumage principalement émeraude. Ils ont un couronne lumineux avant bande frontale jaune et rouge qui ne parvient pas à la yeux, à la différence de Perruche de Sparrman. Les mâles sont plus gros que les femelles..

taxonomie:

De 1930 Il est communément considéré comme une sous-espèce de Perruche à tête d'or (Cyanoramphus auriceps), et clairement les deux sont étroitement liés; les espèces diffèrent, Cependant, taille considérablement, Il est plus grandes espèces Cyanoramphus forbesi. À l'heure actuelle considéré Monotypique.

Habitat:

Le Perruche des Chatham Ils sont à des densités plus élevées dans les forêts et végétation dense régénération des zones que dans les prairies ouvertes. En dépit de son vol plutôt erratique, Ils volent dur et se déplacer facilement entre islas Mangere et peu Mangere. De temps en temps, ils ont été observés Perruche des Chatham individuel dans les forêts du sud Chatham île (>20 km de la mangere île) et les îles voisines Pitt et propriétaire. Leur comportement social est similaire à d'autres espèces de perruches Cyanoramphus. Ils sont fortement territoriaux autour des nids, appelant à haute voix et chasser les intrus de proximité.

Reproduction:

Le Perruche des Chatham Ils ont une longue saison de reproduction, avec des œufs mis entre Octobre et Mars. Sont nesters cavité, préférant des trous d'arbres, mais aussi en utilisant des crevasses rocheuses et sous la végétation dense. La taille moyenne des réglage est de 5 huevun.s. Comme tous les autres perruches Cyanoramphus, les femmes sont responsables de la préparation du nid, incubation, l'élevage et l'alimentation des poussins jusqu'à ce que 10-14 jours anciens. Pendant cette période, toute leur nourriture est fournie par votre partenaire. Dès lors, perroquets mâles et femelles se nourrissent les poussins dans le nid jusqu'à ce qu'ils quittent le nid.

Le incubation commence habituellement après le début du second œuf, Il se traduit par des poussins dans un embrayage qui varient considérablement en taille et de l'âge. poulets non éclos dans le passé sont souvent nés à un plus jeune âge et sont moins développés que leurs frères et soeurs plus âgés. Vous pouvez essayer plus d'un élevage si le nid initial échoue ou si les permis d'approvisionnement alimentaire.

Aliments:

Le nourriture consommée par Perruche des Chatham Ils sont affectés par la disponibilité saisonnière, et inclure les graines, des fleurs et des feuilles de diverses plantes, Ce sont les invertébrés les plus importants au printemps. Ils se nourrissent abondamment dans le sol dans des zones ouvertes.

Distribution et:

Extensión de su área sw distribución (reproducción / residente): 3 km2

Le Perruche des Chatham Il est limité à de Tapuaenuku ISLA ISLA Pequeña Mangere et Mangere dans le groupe de Îles Chatham, Nouvelle-Zélande. Dans 1930 Il trempé dans mangere île, mais dans 1973 Il avait recolonisé et numéroté 40 oiseaux et un petit nombre d'hybrides avec la sous-espèce Cyanoramphus novaezelandiae chathamensis (d'entre eux avaient 12 sur l'île) (Higgins 1999).

Dans 1996, deux estimations indiquent que la population de la mangere île il était 50 un. 120 oiseaux de race pure. La population sur la petite île de peu Mangere Il est peu connu parce que les quelques visites faites (H. Aikman légèrement. 1999). Dans 1999, on estimait que la population totale était d'environ 120 oiseaux (Aikman et al. 2001), mais les études 2003 estimé 900 individus dans la Isla Mangere (Aikman y Miskelly 2004, D. Houston y C. Miskelly légèrement. 2008).

Une étude récente a estimé que plus de 50% de la population de perruches dans Isla Mangere Elle se composait de personnes hybride (Chan et al. 2006), mais cela devrait diminuer en raison de l'accouplement plage positive (T. Greene a légèrement. 2012); le nombre de phénotypes Forbes Il se rapproche de la gestion de seuil 10% (D. Houston légèrement. 2012) (c.-à-d., le nombre au-dessus duquel le sacrifice peut être repris comme un outil de gestion). Il y a eu des oiseaux visite du Sud isla Chatham, le île Pitt et le ISLA ISLA Chef de Sudeste (Taylor 1998, D. Houston y C. Miskelly légèrement. 2008, T. Greene a légèrement. 2012).

Conservation:

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: Vulnérables.

• Tendance de la population: Stable.

• Taille de la population : 250-999 individus.

Justification de la catégorie liste rouge

Cette espèce peut encore avoir une petite population adulte de race pure. Retrait possible par hybridation a été évité grâce à trois décennies d'efforts de conservation, qu'ils ont vu augmenter la taille de la population. Il est limité à un seul endroit (étant donné la proximité des petites îles qui vit et mobilité), et sa petite taille de la population signifie qu'il mérite encore d'être inclus dans une catégorie menacée, mais il est probable que la taille de leur population a été plus 250 mûrir plus 5 années, il a été transféré à la catégorie des Vulnérables.

Justification de la population

La population de phénotypes semblables à ceux de Forbes Il a augmenté de façon spectaculaire dans la mangere île, avec les meilleures estimations évaluent la population entre 800 et 1.000 individus. Une enquête 2011 Il a estimé que les phénotypes d'intérêt sont en 10%, le niveau de déclenchement d'une action de gestion (D. Houston légèrement. 2012). Il est probable que les populations ont dépassé 250 mûrir plus 5 années, il est maintenant dans la gamme de 250-999 individus matures.

Justification tendance

La population a montré des fluctuations mineures au cours des dernières années, étant donné que les espèces ont recolonisé la mangere île au fil des ans 70 et il a bénéficié de la restauration de l'habitat, tandis que l'hybridation a également souffert. En général, Il a estimé que. la population est restée stable au cours des dix dernières années, et Il est probablement en hausse (T. Greene a légèrement. 2012).

Menaces

• Disparus mangere île en raison d'une combinaison de la déforestation pour le pâturage, décennies de combustion, les effets du pâturage des mammifères introduits et la prédation par les chats sauvages (Higgins 1999).

• La plus grande menace est la hybridation avec la Cyanoramphus novaezelandiae chathamensis, sous-espèces Perruche de Sparrman (Cyanoramphus novaezelandiae) Ce que, malgré le sacrifice, encore s'installait mangere île (J. Kearvell légèrement. 1999).

• On croit que le taux de hybridation Au-dessus est le résultat de la taille de la population alors plus faible des deux espèces (D. Houston y C. Miskelly légèrement. 2008).

• niveaux hybridation Ils sont restés inférieurs 10% de la population totale de perruches mangere île au cours de la dernière décennie, donc aucune intervention de gestion n'a pas été nécessaire.

Les actions de conservation en cours

Annexe I et II de la CITES. Le mangere île Il a été considérablement replantés (Aikman et al. 2001, D. Houston y C. Miskelly légèrement. 2008).

• Une recherche environnementale et génétique a étudié la dynamique des populations, le hybridation et la sélection des partenaires (H. Aikman légèrement. 1999, Chan et al. 2006).

• Au cours de 1976-1999, oiseaux hybrides et les individus de la sous-espèce Cyanoramphus novaezelandiae chathamensis Ils ont été sacrifiés population (Nixon 1994).

• Dans 1998, 40 hybride six Cyanoramphus novaezelandiae chathamensis Ils ont été tués, laissant 10 copies entre hybride et Cyanoramphus novaezelandiae chathamensis après l'opération (H. Aikman légèrement. 1999).

• enquêtes la proportion relative de hybride en ce qui concerne les phénotypes de type Forbes Ils ont lieu tous les deux ans (D. Houston légèrement. 2012).

• Le translocation une preuve de prédateur de la zone clôturée Chatham île Il est prévu 2017 (D. Houston légèrement. 2012).

Mesures de conservation proposées

• complète recherche écologique, biologiques et génétiques, y compris l'analyse et la diffusion des résultats.

Moniteur les tendances dans l'étendue et la qualité des habitats forestiers sur l'île de Mangere.

restaurer habitats forestiers mangere île d'augmenter le nombre et réduire hybridation.

• Pour la mise en place d'un ou plusieurs populations Chatham île (H. Aikman légèrement. 1999).

En captivité:

Il n'y a pas de données Perruche des Chatham en captivité.

Dans la nature, son lonjevidad est probablement similaire à celle de Perruche à tête d'or (Cyanoramphus auriceps): 10 années.

Noms alternatifs:


- Chatham Island Yellow-crowned Parakeet, Chatham Islands Parakeet, Chatham Parakeet, Forbes's Parakeet (inglés).
- Kakariki de Forbes, Kakariki des îles Chatham, Perruche des Chatham, Perruche des îles Chatham (francés).
- Chathamsittich (alemán).
- Periquito-de-peito-amarelo-da-Ilha-chatham (portugués).
- Perico de las Chatham (español).

Lionel Walter Rothschild
Lionel Walter Rothschild

classification scientifique:

- Orden: Psittaciformes
- Familia: Psittaculidae
- Género: Cyanoramphus
- Nombre científico: Cyanoramphus forbesi
- Citación: Rothschild, 1893
- Protónimo: Cyanorhamphus [sic] forbesi

images Perruche des Chatham:

Perico-de-las-Chatham


Sources:

Avibase
• Perroquets du Monde - Forshaw Joseph M
• Perroquets Guide des Perroquets du Monde – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife
• Greene, T.C. 2013 [mis à jour 2017]. perruche de Forbes. en Miskelly, CM. (ed.) Nouvelle-Zélande Oiseaux en ligne. www.nzbirdsonline.org.nz

Photos:

(1) – Chatham Islands __gVirt_NP_NN_NNPS<__ perruche sur l'île Mangere par Markanderson72 [CC BY-SA 4.0], de Wikimedia Commons
(2) – Andrew Sutherland, IBC1065693. Photo de Chatham Perruche Cyanoramphus forbesi à Chatham Islands, Nouvelle-Zélande. Accessible à hbw.com/ibc/1065693.

0/5 (0 Commentaires)

Laisser une réponse (Laisser un commentaire) ..

avatar
Photo et fichiers image
 
 
 
Fichiers audio et vidéo
 
 
 
D'autres types de fichiers
 
 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données de commentaire est traité.

  Abonnez-vous
Me notifier des

Utilisation des cookies

Ce site web utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez la navigation vous donnez votre consentement pour l'acceptation des cookies susmentionnées et l'acceptation de nos politique de cookies, Cliquez sur le lien pour plus d'informations.plugin cookies

ACCEPTER
Avis de cookies