Palette de Mindoro
Prioniturus mindorensis

Palette de Mindoro

Palette de Mindoro

Description:

27 CMS longueur.

Palette de Mindoro

Le Palette de Mindoro (Prioniturus mindorensis) Ils sont étroitement liés à la Palette à couronne bleue mais il se distingue par le patch couronne dans le mindorensis Il est bleu avec une légère teinte violette et clairement définie contre la avant Green; le pic est plus grand et ne sont jamais aussi racquets longtemps que les spécimens adultes discurus.

femme à femme -similaire Palette à couronne bleue, mais souvent avec des traces violettes dans le patch couronne.

Autrefois, il considère congénère (appartenant à la même espèce) avec la Palette à couronne bleue (Prioniturus discurus).

Habitat:

Ils se trouvent dans les forêts humides de basse altitude, les dossiers les plus récemment observés étant, en groupes de visite des oiseaux du IBA Siburan.

Reproduction:

Aucune information sur leur comportement reproducteur.

Aliments:

Certes, il se nourrit leurs fruits congénères, baies, noix et graines.

Distribution:

L'extension de sa gamme (élevage / résident): 12.100 km2

Endémique de la île de Mindoro dans Philippines.

Conservation:

Justification de la catégorie liste rouge: Vulnérable.

Taille de la population: 2500-9999 copies.

La tendance de la population: En déclin.

Justification de la catégorie liste rouge

Cette espèce nouvellement divisée est répertorié comme Vulnérable il est censé avoir un petite ville, qui en déduit ce qui est en baisse en raison de la pression continue de la capture et de la perte de l'habitat.

Justification de la population

La taille de la population de cette espèce n'a pas été officiellement quantifié, mais on estime à titre préliminaire qui a moins de 10.000 individus matures. Donc, placé dans la bande 2.500-9.999 individus matures, qu'il est censé équivalent à une population totale de 3.750-14.999 individus, par ici 3.500-15.000 environ. Il est présumé que tous les individus matures forment une sous-population unique.

Justification tendance

On en déduit que la population de l'espèce est continue diminution de la en raison de la pression constante la capture et la perte d'habitat (Genévrier et Parr 1998).

Menaces

Peu d'informations sont disponibles sur les menaces pour cette espèce, mais on croit que la capture continue pour commerce des animaux domestiques et le continu La perte d'habitat par l'expansion agricole, la récolte du bois et le développement sont à l'origine d'une tendance négative de la population.

Les actions de conservation

Les actions de conservation en cours

Aucune action de conservation spécifiques pour cette espèce sont connus, bien que l'habitat convenable est officiellement protégé.

Mesures de conservation proposées

Les enquêtes pour quantifier la population.
Étudier les besoins de l'habitat de l'espèce.
Évaluer le niveau de la menace de la pression de capture.
En utilisant des techniques de télédétection pour suivre le changement d'utilisation des terres dans Mindoro.
Mener des activités de sensibilisation afin de réduire les activités de piégeage.

Lorito momoto de Mindoro en captivité:

Introuvable en captivité.

Noms alternatifs:

Blue-crowned Racquet-tail (mindorensis), Mindoro Racket-tail, Mindoro Racquet-tail (Anglais).
Palette à couronne bleue (mindorensis), Palette de Mindoro (Français).
Mindoro-Spatelschwanzpapagei (Allemand).
Prioniturus mindorensis (Portugais).
Lorito momoto de Mindoro (Espagnol).

Joseph Beal Steere
Joseph Beal Steere

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittaculidae
Genre: Prioniturus
Nom scientifique: Prioniturus mindorensis
Citation: Steere, 1890
Protonimo: Prioniturus mindorensis


Palette de Mindoro (Prioniturus mindorensis)

Sources:

Avibase
Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – Palette de Mindoro Prioniturus mindorensis (jeune oiseau sans racquets) en Monts Iglit-Baco Parc national, Mindoro, Philippines par Djop Tabaranza Accessible à hbw.com/ibc/1405853.
(2) – Palette de Mindoro (Prioniturus mindorensis) – https://www.hbw.com/species/mindoro-racquet-tail-prioniturus-mindorensis

Sons: Desmond Allen, XC79225. accessible www.xeno-canto.org/79225.

Mascarin de la Réunion †
Mascarinus Mascarin

Parrot Mascareignes


Description:

De 35 cm. hauteur et un poids entre 400 et 500 grammes.

Le Mascarin de la Réunion † (Mascarinus Mascarin) Il était un oiseau noir brun grisâtre sur le dessus, briquet au fond; le les plumes de la queue Ils étaient bruns avec des bases blanches; tête gris lavande; lords et la zone autour de la pic Black. avait la pic rouge vif. Le jambes Ils étaient brun rougeâtre et yeux Red.

taxonomie:

Une étude génétique 2011 Il a placé la Parrot Mascareignes de Réunion entre les sous-espèces de Vaza noir (Coracopsis nigra) de Madagascar et les îles voisines, et donc il ne serait pas lié aux perruches Psittacula comme on le croit. On a constaté que la lignée de Parrot Mascareignes Il a séparé faite entre 4,6 et 9 millions d'années, avant la formation de la isla de Réunion, Il indique que aurait dû se produire ailleurs

Habitat:

On ne sait rien, bien qu'il est susceptible d'être distribué dans les forêts inhabitées où se nourrissent de fruits et de noix.

Reproduction:

aucune donnée.

Aliments:

Probablement les fruits et les noix.

Distribution:

Le Parrot Mascareignes Il a été décrit par de nombreux premiers voyageurs à Ile de La Réunion (dans France), avec plusieurs oiseaux captifs envoyés France à la fin du XVIIIe siècle.

histoires récentes d'oiseaux sauvages étaient au début 1770, et les oiseaux ne sont pas mentionnés par bory un 1804, de sorte que les espèces pourraient avoir été éteintes dans la nature alors. Les oiseaux captifs Paris En outre, ils seraient morts à ce moment-là, mais un oiseau a survécu dans la collection d'oiseaux roi Bavaria au moins 1834 (chèques 1987). Deux spécimens survivent aujourd'hui (Forshaw et Cooper 1989)

Conservation:

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: Éteint.

• Taille de la population : Il n'y en a pas.

Justification de la catégorie liste rouge

Cette espèce était connue de la Réunion, mais il a été éteint par la la pression de chasse. Les dernières dates d'enregistrement des oiseaux sauvages 1775, et aucun n'a été observée lors d'une visite dans 1804.

Justification de la population

Il n'y en a pas.

Menaces

Il est susceptible d'avoir été chassé jusqu'à l'extinction.

Loro de las Mascareñas † en cautividad:

Plusieurs oiseaux captifs envoyés France à la fin du XVIIIe siècle.

Noms alternatifs:

Mascarene Parrot, Mascarine Parrot (Anglais).
Mascarin de la Réunion, Mascarin malgache (Français).
Maskarenenpapagei, Maskarenen-Papagei (Allemand).
Papagaio-das-mascarenas (Portugais).
Loro de las Mascareñas, Loro Mascarín (Espagnol).

Carlos-Linnaeus
Carl von Linné

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittaculidae
Genre: Mascarinus
Nom scientifique: Mascarinus Mascarin
Citation: (Linnaeus, 1771)
Protonimo: Psittacus mascarin.


Mascarin de la Réunion † (Mascarinus Mascarin)

Sources:

Avibase
Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife
Wikipedia

Photos:

(1) – Le Parrot Mascareignes (mascarinus mascarinus) par John Gerrard Keulemans [Domaine public], Via Wikimedia Commons

Conure naine
Eupsittula nana

Conure naine

Description:

20 un. 26 cm longues et 72-85 grammes. Il est l'un des plus petits Aratingas.

Conure naine

Le Conure naine (Eupsittula nana) a la tête et Retour au début vert foncé; zone à plumes dans cere de jaune à l'orange-rouge.

Tectrices précité-alares vert foncé, externe plus émeraude. Le external secondaire et la primaires internes profond bleu foncé avec des pointes noires vers le haut; le primaire externe Bleu seulement aux conseils. Le grand infra-alaires et le bas de la plumes de vol Ils sont bruns ou gris ardoise mat; le autres coberteras sont lumière verte. Menton, gorge et les côtés cou brun chocolat leur fusion avec d'olive brun au-dessus de poitrine qui devient jaune à la base et la ventre; couvrant infracaudales vert clair. queue supérieure vert foncé avec diffusion bleu, en particulier vers la pointe; inférieure queue métallisées jaune olive. Pic brun pâle avec la pointe de; iris jaune à Orange; jambes gris noirâtre.

Tous les plumages sont similaires, mais immature ils ont la iris brun.

  • Sonores de la Conure naine.

Description de la sous-espèce:

trois sous-espèces les oiseaux du Panama et du Honduras portaient déjà les noms respectifs outmost et melloni, mais légères variations régionales en L'Amérique centrale (p. EJ. oiseaux dans le sud et les plus pâle de Tabasco, Mexique et Honduras Ils sont plus sombres) ne justifie pas les séparations plus comme décrit ci-dessous.

  • Eupsittula nana astec

    (Souance, 1857) – Semblable à la nominale mais gorge et (en particulier les parties inférieures) brun plus pâle, le pic peut-être plus petite moyenne.

  • Eupsittula nana nana

    (Vigors, 1830) – Nominale.

  • Eupsittula nana vicinalis

    (Bangs & Pénard,À, 1919) – Légèrement plus grand que la sous-espèce Eupsittula nana astec, plus lumineux et plus vert vers le bas

NOTE La population continentale est parfois considéré comme une espèce à part entière sous le nom A. Astec, bien que les différences sont minimes oiseaux jamaïcains.

Habitat:

Ils vivent principalement dans les forêts et les lisières des forêts (plaine en particulier au voisinage) dans les zones humides (un. 1.100 m dans Honduras, un. 700 m dans Costa Rica et un 300 m dans le sud Mexique), Il est moins fréquent dans les grandes étendues de forêt tropicale; rapporté dans les zones arides (Veracruz) et les forêts de pins (Honduras), campagne avec des arbres dispersés (y compris surfaces cultivées) les plantations et. Plus commun Jamaïque dans les forêts de calcaire humide de niveau intermédiaire. Habituellement, il reste sous le couvert. des groupes plus importants peuvent être formés (c. 30) après la reproduction ou lorsque la nourriture est abondante. troupeaux mixtes avec Conure de Finsch rapporté dans Costa Rica.

Reproduction:

Arboricole termitière préfèrent pondre leurs nids, où les oiseaux creusent la cavité; également utilisé treeholes. Nids souvent sur le bord d'une rivière ou d'une forêt. Elevage saison en Mars, Jamaïque; Avril Mai, Belize et le Guatemala. La mise en œuvre est de 3-4 œufs qui éclosent dans 26-27 jours. après l'éclosion, il faut environ 50 jours jusqu'à ce que les poussins sont prêts pour l'indépendance.

Note: Dans la plupart des oiseaux, les relations hommes / femmes ne se produisent que pendant la saison de reproduction et de travail que dans la coordination des soins parentaux. La monogamie perenne, ou un lien partenaire tout au long de l'année, Il se produit dans au moins une douzaine de familles d'oiseaux, y compris cacatoès et perroquets.

Aliments:

aliments enregistrés comprennent Higos ficus, Psidium, Inga, Hura, fruits de Hieronyma et culpabilité de tamarin fromages non affinés. attaquer les cultures, en particulier le maïs, et il est considéré comme très destructeur dans certaines régions.

Distribution:

L'extension de sa gamme (élevage / résident): 1,373,500 km2

distribué par le Golfe et la pente des Caraïbes Amérique centrale et Jamaïque; une population Hispaniola (Sierra de Bahoruco, République dominicaine) Il vient d'une introduction récente de Jamaïque. Dans Mexique, le Conure naine Il va de l'est San Luis Potosí et au sud de Tamaulipas, par Sud Veracruz jusqu'à Oaxaca, Au nord de Chiapas et Yucatan; puis par le nord humide Guatemala et la pente des Caraïbes Honduras, Nicaragua et Costa Rica à l'Ouest Panama. Il est situé le long Jamaïque sauf dans les hautes montagnes et humide Range John Crow dans l'est.

Localement résident commun et abondant (généralement le perroquet le plus abondant dans certains endroits) bien qu'il est susceptible d'être diminué dans certaines régions (p. et. Jamaïque et Costa Rica) raison de la La perte d'habitat. Moins fréquents dans le sud Costa Rica et rare dans Panama, où peut-être un visiteur saisonnier du Sud citron.

Pris pour le marché d'oiseaux vivants, mais rares dans le commerce international.

Description de la sous-espèce:

  • Eupsittula nana astec

    (Souance, 1857) – Veracruz, Mexique, un. Panama

  • Eupsittula nana nana

    (Vigors, 1830) – Nominale. Jamaïque, apparemment dans la plupart des régions, sauf dans les hautes montagnes et la chaîne de montagnes humides John Crow

  • Eupsittula nana vicinalis

    (Bangs & Pénard,À, 1919) – Est du Mexique au sud de Veracruz, zone de contact avec cette dernière espèce inconnue

Conservation:

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: Préoccupation mineure.

• Tendance de la population: Décroissant.

• Taille de la population : 500,000-4,999,999 individus.

Justification de la catégorie liste rouge

Bien que la tendance démographique semble diminuer, Il ne croit pas en déclin assez rapide pour se rapprocher des seuils pour les personnes vulnérables à la discrétion de l'évolution démographique (> Diminution de 30% en dix ans ou trois générations). Le taille de la population est très grand, et donc ne pas approcher les seuils pour les personnes vulnérables en vertu du critère de la taille de la population (<10.000 individuos maduros con un descenso continuo estimado en >10% dans dix ans ou trois générations, ou spécifique structure de la population). Pour ces motifs., l'espèce est évaluée comme Préoccupation mineure.

La sous-espèce Eupsittula nana nana Il est endémique à Jamaïque, où encore très répandue, mais a probablement une population modérément faible (environ 10.000 individus matures), tous dans une sous-population, qui est en inférant baisse continue due à une variété de menaces, y compris la perte et la dégradation de l'habitat, la poursuite et la capture pour le commerce. Donc, Il a été classé comme Quasi menacées.

Justification de la population

Partenaires d’envol Ils estiment que la population totale est 500,000-4,999,999 individus (A. Panjabi légèrement. 2008).

Justification tendance

On soupçonne que la population est en déclin en raison de la poursuite de la destruction des habitats et des niveaux insoutenables d'exploitation.

captive Jamaican Aratinga:

Peu fréquent dans le commerce international. Leur espérance de vie est finie 15 années.

Il est inclus dans le Annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages Silvestre (CITES).

Le Conure naine Il est important d'attirer les touristes avec des avantages de l'hôtel dans les régions des Caraïbes et tropicales qui offrent des oiseaux visite libre avec des réserves. Il est l'une des raisons pour lesquelles ce bel oiseau doit rester libre.

Noms alternatifs:

Dwarf Conure, Dwarf Parakeet, Jamaican Conure, Jamaican Parakeet, Olive-throated Parakeet, Olive-throated Parakeet (Jamaican) (Anglais).
Conure aztèque , Conure naine, Conure naine (nominal), Conure naine (nominale), Conure naine (race nominale) (Français).
Aztekensittich, Jamaikasittich (Allemand).
Periquito-da-jamaica (Portugais).
Aratinga jamaicana, Aratinga Pechisucia, Perico Amargo, Perico azteco, Perico Pechiolivo, Perico Pechisucio, perico pecho sucio, perico pecho-sucio, Periquito pechisucio (Espagnol).
Perico azteco (Costa Rica).
Perico Amargo (République dominicaine.).
Periquito pechisucio (Honduras).
Perico Pechisucio, perico pecho sucio, perico pecho-sucio (Mexique).
Perico Pechiolivo (Nicaragua).

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittacidae
Genre: Eupsittula
Nom scientifique: Eupsittula nana
Citation: (Vigors, 1830)
Protonimo: psittacara nana

Images Conure naine:

————————————————————————————————

Conure naine (Eupsittula nana)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – Perruche jamaïcain (alias Olive Conure cuivrée ou Perruche aztèque) en captivité au Costa Rica par http://www.birdphotos.com (Son propre travail) [CC BY 3.0], Via Wikimedia Commons
(2) – Aratinga Astec au Belize Nana Par Dominic Sherony [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(3) – Aratinga (nana) Astec à Tikal, Guatemala Par Aztec_Parakeet_(Aratinga_astec)_-Guatemala-8.jpg: Walter Rodriguez de Berlin, travail Germanyderivative: Snowmanradio [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(4) – Aratinga (nana) Astec à Tikal, Guatemala par Walter Rodriguez de Berlin, Allemagne (parakeetUploaded par Snowmanradio) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(5) – Eupsittula nana. Celestún Réserve de la biosphère, Yucatan, México par Katja Schulz de Washington, D. C., USA (Olive Conure cuivrée) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(6) – Une peinture d'un Perruche Olive-gorge, également connu sous le conure Olive-gorge, (initialement sous-titrée “psittacara nana. Nain Parrakeet Maccaw.”) par Edward Lear 1812-1888 [Domaine public], Via Wikimedia Commons

Sons: Guy Kirwan, XC284214. accessible www.xeno-canto.org/284214
[formulaire de contact][étiquette de contact-field =”Nom” type =”prénom” nécessaire =”True” /][étiquette de contact-field =”Messagerie” type =”Messagerie” nécessaire =”True” /][étiquette de contact-field =”Web” type =”URL” /][étiquette de contact-field =”Message” type =”textarea” /][/formulaire de contact]

Conure versicolore
Pyrrhura picta

Conure versicolore


Description:

23 cm. longueur et 54-70 grammes.

Le Conure versicolore (Pyrrhura picta) a sa fin bordure devant, lords, joues supérieurs et la zone autour yeux, rouge opaque.

joues inférieures rouge mat avec des points bleus sur quelques plumes; le devant de la couronne est bleu; zone de l’arrière de l’il couronne et de la cou, opaque brun rougeâtre avec des taches bleues; oreilles de casque jaunâtre. Nuque bleu-vert au vert dans la zone de fusion manteau; le colliers et le haut et le bas de la back Brown; Grupa et tectrices supracaudales, Vert. Tectrices précité-alares vert, sauf pour tectrices primaires bleu extérieur et quelques plumes rouges dans la zone carpien. Primaire bleu up, gris ci-dessous. Couvrant infra-alar vert. Plumes de la gorge, région supérieure poitrine et les côtés cou, opaque brun jaunâtre avec de grandes marges, qui se traduit par une surprenante escaladé des moyens en forme de losange ou de demi-cercles; zone de fond poitrine et les côtés ventre, Vert; Centre de la ventre brun; couvrant infracaudales vert. Queue verde basalmente, brun distalement. Pic brun-gris; anneau orbital gris; Brown le iris; jambes gris.

Les deux sexes sont semblables.

statut taxonomique:

Ce taxon est considéré comme une sous-espèce de Pyrrhura [picta, roseifrons, lucianii, amazonum, snethlageae ou peruviana] (sensu lato) par certains auteurs

  • Sonores de la Conure versicolore.

Description 4 sous-espèce
  • Pyrrhura picta caeruleiceps

    (Todd, 1947) – 22 cm. longueur. La plupart du temps vert avec une longue queue brun rougeâtre, pièce ventre couleur rouge foncé et la primaire Bleu clair. L'avant de la couronne bleu devient brun bleu floue derrière; le domaine de la Carpe rouge et oreilles de casque pâle gris-brun.

  • perruche Azuero Par Itzel Fong Gadea (www.itzelfong.com) [GFDL ou CC BY 3.0], Via Wikimedia Commons
  • Pyrrhura picta eisenmanni

    (Dr. Francisco Delgado – ornithologue panameño, 1985) – 22 cm. longueur. Sur la plupart du temps vert avec une longue queue Brown, les plumes de vol Bleu, ventre sombre tache rouge et blanc joue. a la plupart de cette espèce sa visage Couleur rouge, Dépourvu de toute bleue a, sauf dans la zone arrière cou. Il a la yeux Sombre. top stylos poitrine Ils sont gris foncé avec des pointes de couleur crème. L'avant de la couronne Il est rouge, devenant rapidement un brun foncé à partir du milieu de la couronne à l'arrière du cou.

  • Pyrrhura picta picta

    (Statius Müller, 1776) – Nominale.

  • Pyrrhura picta subandina

    (Todd, 1917) – 21 cm. Vous avez la visage brun-rouge vif; le avant bleu et rouge terne; Festonné jaune et gris dans la poitrine. Partager avec d'autres espèces Pyrrhura une longue queue Rouge, le primaire bleu et un patch ventre rouge foncé. zone Carpe est vert, Contrairement à la couleur rouge Pyrrhura picta caeruleiceps dont il est le plus proche géographiquement.

Habitat:

Ils habitent dans les forêts humides et les frontières terrestres, forêts inondées de façon saisonnière (Várzea), et sur les pentes de tepuyes.

Ils se déplacent en troupeaux avec des vols rapides.

Reproduction:

Le saison de reproduction Il se situe entre les mois de Décembre et Février. Nid dans les arbres creux ou vieux nids abandonnés de piverts.

Aliments:

Ils se nourrissent, dans une large mesure, de fruits de Goupia glabra, Bagassa guianensis, Trema micrantha, Heisteria spruceana, Zanthoxylum, fleurs et graines.

Distribution:

Taille de sa gamme (Lecture / résidents): 1.560.000 km2

Le Conure versicolore Il est situé dans le nord En Amérique du Sud, répartis au sud de Orinoco, dans Venezuela, vers l'est par le biais Guyane, Français de Français, Suriname et l'état de Amapá dans le nord de Brésil (fosse et à la. 1997).

Dans les états de Amazon et de l'ouest et du sud Bolivar, dans Venezuela Ils peuvent être observés, principalement, sur les pentes du tepuyes, tandis que d'autres est habitent les plaines.

Distribution et statut de 4 sous-espèce
  • Pyrrhura picta caeruleiceps

    (Todd, 1947) – Il est situé sur le versant ouest à l'extrémité nord des Andes à l'est, du sud état Cesar au nord par Los Motilones dans la Sierra de Perijá, à la frontière de Venezuela et Colombie. On estime avoir perdu environ 70% de son habitat d'origine dans leur distribution Colombie, et sa zone d'occupation au sein Colombie Il devrait être inférieur à 3.700 km2 (Botero-Delgadillo et à la. 2012un., b). Il est un peu extrêmement mal connue Venezuela, il y a quelques échantillons et des registres d'observations dans quatre endroits, tous dans la État de Zulia; enregistré rarement au cours des dernières années, malgré le travail de terrain important (Sharpe 2015, CJ Sharpe, in litt. . 2015).

  • classée danger d'extinction. Ses la population est en baisse constante en raison de la fragmentation de leur habitat et la capture pour le commerce des animaux.

  • Pyrrhura picta eisenmanni

    (Dr. Francisco Delgado – ornithologue panameño, 1985) – Connu seulement dans le Cerro Hoya Parc national dans les provinces Veraguas et Les saints, dans le sud de Panama. La zone de distribution est considérée comme moins 700 km2; Il est commun localement à la 1.660 m (Genévrier et Parr 1998, Forshaw 2006, 2010, Montañez et Angehr 2007). Cependant, le population Il a été estimé moins de 2.000 individus (World Parrot Trust 2014), et il est considéré national menacé (Montañez et Angehr 2007).

  • Pyrrhura picta picta

    (Statius Müller, 1776) – Nominale. Ils peuvent être observés dans le nord En Amérique du Sud, répartis au sud de Orinoco, dans Venezuela, vers l'est par le biais Guyane, Français de Français, Suriname, et dans le nord de Brésil, état de Amapá (fosse et à la. 1997). Dans Amazon et de l'ouest et du sud Bolivar États Venezuela principalement habiteront colline tepuyes, tandis que d'autres sont distribués à l'est dans les basses terres.

  • Cette espèce est classée comme préoccupation mineure, bien que la taille de son population est réduction principalement en raison de sa capture pour le commerce en cage d'oiseau.

  • Pyrrhura picta subandina

    (Todd, 1917) – Observé seulement dans la Vallée de la Rio Sinu dans le nord de Colombie, bien que des recherches récentes ont échoué à trouver l'espèce qui peut être éteinte (PGW Salaman in litt.. 2011). 18 spécimens sont connus à partir de quatre endroits; Jaraquiel, Quimarí et Murucucú dans Bolivar, et Tierra Alta Nazareth (Joseph et Stockwell 2002). placements Nazareth et en Jaraquiel, apparemment, Ils ont été déboisés, mais apparemment petites zones d'habitat approprié peut se produire dans Quimarí et dans la collines Murucucú Bien que les recherches sur ces sites ne pouvaient trouver aucune preuve de la présence continue de la Pyrrhura picta subandina (PGV Salman à Lit. . 2011).

  • Il n'y a pas de dossiers confirmés cette perruche de Colombie 1949 malgré des recherches approfondies, et toute la population restante est susceptible d'être extrêmement faible et en déclin. Donc, Il a été classé comme danger critique d'extinction (peut-être éteint).

Conservation:

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: Préoccupation mineure.

• Tendance de la population: Décroissant.

Justification de la Liste rouge Catégorie

Le Conure versicolore a une gamme très large, et donc ne pas approcher les seuils pour les personnes vulnérables dans la taille de la plage critère. Bien que la tendance de la population semble diminuer, la baisse ne croit pas être assez rapide pour approcher les seuils pour les personnes vulnérables selon le critère tendance de la population (> 30% diminution de plus de dix ans ou trois générations). La taille de la population n'a pas été quantifié, mais on ne croit pas à approcher les seuils pour Vulnérable selon le critère de la taille de la population (<10.000 individuos maduros con una disminución continua estima en> 10% dans dix ans ou trois générations, ou une structure spécifique de la population). Pour ces motifs., l'espèce est évaluée comme Préoccupation mineure.

Justification de la population

Le population mondiale Il n'a pas été quantifié, en raison de divisions taxonomiques récentes.

Tendance de la justification

Cette espèce est suspectée qu'il peut être perdu 6,5-7,3% de l’habitat dans son aire de répartition sur trois générations (18 années) basé sur un modèle de la déforestation en Amazonie (Soares-Filho et à la . 2006, Oiseaux et à la . 2011). Compte tenu de la sensibilité de cette espèce à la chasse et / ou piégeage, On croit qu’il va tomber <25% en tres generaciones.

perroquet peint en captivité:

Rare.

Noms alternatifs:

Painted Parakeet, Painted, Azuero, Sinu or Todd’s Parakeet (Anglais).
Conure versicolore, Conure versicolore, C. d’Eisenmann, C. du Sinu ou C. de Todd (Français).
Rotzügelsittich (Allemand).
Tiriba-de-testa-azul (Portugais).
Cotorra Pintada, Periquito Pintado (Espagnol).
Periquito Pintado (Colombie).
Perico Pechiescamado (Venezuela).

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittacidae
Genre: Pyrrhura
Nom scientifique: Pyrrhura picta
Citation: (Statius Müller, 1776)
Protonimo: psittacus pictus

Images Conure versicolore:

————————————————————————————————

Conure versicolore (Pyrrhura picta)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – Perruche vénézuélienne | Perico Pintado ( Pyrrhura picta emma) Par Fernando Flores de Caracas, Venezuela [CC BY-SA 2.0 ou CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons

Sons: William Adsett, XC82876. accessible www.xeno-canto.org/82876

Conure leucotique
Pyrrhura leucotis

Conure leucotique

Description:

Le Conure leucotique (Pyrrhura leucotis) mesuré 21 centimètres longueur et 50-53 grammes, Ce sont les plus petites espèces à longue queue perruches.

Conure leucotique

Leur joues et avant, Ils sont pour la plupart marron, bleu au-dessus yeux et bas des joues; couronne et nuque, brun foncé, pointillé orange-brun des extrémités de stylos; oreilles de casque blanc à brun pâle; nuque avec des tons vert bleuté.

Manteau et du haut de la back, vert avec des marges sombres éparses sur quelques plumes; bas de la back, croupe et tectrices supracaudales, Brown. Alaires sauf vert tectrices primaires dont ils sont bleus et pièce Rouge dans le ailes incurvées.

Primaire Bleu. En bas, le ailes avec le tectrices moindre vert, le tectrices supérieures gris foncé; les plumes de vol gris. Plumes de la gorge et les côtés cou, base de bleu avec une bande subterminale jaune et pointes noires; Plumes de la poitrine avec peu de tons bleus et au lieu de brun dans bases; le parties inférieures Ils sont verts avec un grand pièce brun dans le centre de ventre. brun rouge foncé avec des bords verts à la base de la réseaux extérieurs de la plumes secondaires; en bas, le queue Il est brun rougeâtre opaque.

Pic black; cere black; anneau orbital gris; iris brun foncé orange; jambes gris foncé.

Le plumage des deux sexes sont semblables.

statut taxonomique:

Considéré comme l'un sous-espèces Pyrrhura [leucotis ou emma] par certains auteurs

  • Sonores de la Conure leucotique.

Habitat:

Le Conure leucotique forêts habite, bords clairs et adjacents aux arbres dispersés, y compris les plantations de cacao ombrées Baie, visiter parfois les parcs et les zones résidentielles. Ils peuvent être observés, principalement, dans les terres basses (par exemple, un. 600 mètres à l'est Brésil) et dans les forêts à haute altitude dans le nord Brésil. Grégaire, généralement près des troupeaux 15-20 oiseaux.

Reproduction:

Aucune information sur votre reproduction dans la nature. Embrayage 5-9 oeufs en captivité.

Aliments:

Vous avez probablement un régime alimentaire comparable à celle de ses proches parents dans la nature, où est enregistrée la Miconia hypoleuca comme l'un de leur nourriture. Il y a des rapports d'oiseaux qui se nourrissent dans les champs de maïs.

Distribution:

Taille de sa gamme (joueurs / résidents): 352.000 km2

La distribution de la Conure leucotique Elle est limitée à Sud-Est Brésil, De Baie au sud de la río Jequitinhonha, vers le sud jusqu’au Espirito Santo, y compris du Sud-Est Minas Gerais, Brésil, et auparavant São Paulo.

Conservation:

  • Justification de la Liste rouge Catégorie

– Cette espèce apparaît comme Quasi menacées sur la base que l'on soupçonne qu'il ya eu une diminution de la population modérément rapide en raison de la la perte et la capture habitat.

  • Justification de la population

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: Quasi menacé..

• Tendance de la population: Décroissant.

• Taille de la population : 10000-19999 individus.

– Le Conure leucotique est censé avoir un petite ville; Cependant, Marsden et al .(2000) Il estime qu'il ya une population d'environ 19,300 individus dans la Réserve fédérale biologique Sooretama le Réserve naturelle Linhares dans l'état de Espirito Santo, à partir d'enquêtes 1998, Il suggère que la population a déjà été sous-estimé.

– Jusqu'à une estimation mise à jour disponible, la population a été provisoirement placé dans la bande 10,000-19,999 individus matures, représentant une population d'environ 15,000-30,000 personnes au total, bien que la structure de la sous-population ne sait pas.

  • Tendance de la justification

– On soupçonne que l'espèce est dans un modérée à un déclin rapide raison de la la perte et la capture habitat. Le taux de déclin est considéré comme pas si vite parce que la tolérance aux habitats modifiés de cette espèce amortir les effets de la déforestation dans une certaine mesure.

  • Menaces

– Le enregistrement Il a été étendue, Il affecte la plupart des bois planche, dans Baie et Espirito Santo.

– La plupart du couvert forestier d'origine qui a distribué le Conure leucotique Il a été éliminé il y a plus d'un siècle; dans l'actualité, sont éliminés très rapidement les correctifs restants (fosse et à la ., 1997).

– Cet oiseau souvent saisi dans captivité, ce qui suggère qu'il ya un attraper les oiseaux majeurs pour le commerce. (J. Gilardi à peu ., 2010).

Les actions de conservation en cours

protégé dans certaines parties de Baie (Réserve privée Gare Veracruz, et les parcs nationaux Découverte, Pau Brésil et Monte Pascoal) (agneau 2002).

Monte Pascoal Il fait face à un avenir incertain, comme il a été envahi par Indiens Pataxó ils ont largement éliminé zone voisine.

– Ailleurs, l'espèce est connue des réserves Linhares-Sooretama (Espirito Santo), Parc d’état de Rio Doce (Minas Gerais, Brésil) et le Ting Réserve biologiqueUA (Rio de Janeiro).

Mesures de conservation proposées

– continuer la surveillance de cette espèce sur le terrain et dans le commerce.

– Renforcer le réseau des aires protégées au sein de la Forêt atlantique du Brésil conservation des sites clés.

Cotorra orejiblanca en captivité:

Très rare.

Ses régime alimentaire en captivité, il est semblable à celle de leurs pairs.

Ses population dans la nature est petites et diminuer grâce à quoi chaque spécimen en captivité de cette espèce qui est capable de reproduire, Il est placé dans un programme bien géré d'élevage en captivité et ne peut être vendu comme animal de compagnie, afin d'assurer sa survie à long terme.

Noms alternatifs:

Maroon-faced Parakeet, Maroon-faced Parakeet (White-eared), White-eared Parakeet (Anglais).
Conure emma, Conure leucotique, Conure leucotique (nominal), Conure leucotique (nominale), Conure leucotique (race nominale) (Français).
Weißohrsittich (Allemand).
tiriba-de-orelha-branca (Portugais).
Cotorra orejiblanca, Perico Pintado, Cotorra cariparda (Espagnol).

Kuhl, Heinrich
Heinrich Kuhl

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittacidae
Genre: Pyrrhura
Nom scientifique: Pyrrhura leucotis
Citation: (Kuhl, 1820)
Protonimo: psittacus leucotis

Images Conure leucotique:

————————————————————————————————

Conure leucotique (Pyrrhura leucotis)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – Maroon-face perruche Par Gabriel Resende Veiga (Son propre travail) [CC BY-SA 4.0], Via Wikimedia Commons

(2) – Plusieurs oreilles blanches Perruches (Pyrrhura leucotis) Palmitos Park, Gran Canaria, Espagne Par Bjoertvedt (Son propre travail) [CC BY-SA 3.0 ou GFDL], Via Wikimedia Commons

(3) – Une perruche moyen-duc blanc dans le Parque das Aves, Foz do Iguaçu, Brésil Par Kee Yip de Union City, Californie, USA (IMG_4336_P1030859Uploaded par snowmanradio) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons

(4) – Conure leucotique (Pyrrhura leucotis), réserve Vale, Espírito Santo, Brésil par Brendan RyanFlickr

(5) – Par amande ButterscotchFlickr

(6) – Perroquets en captivité /. Londres :George Bell et fils,1884-1887 [C'est à dire. 1883-1888] par Biodiversity Heritage LibraryFlickr

Sons: Roney Souza, XC265102. accessible www.xeno-canto.org/265102

Conure de Pfrimer
Pyrrhura pfrimeri

Conure de Pfrimer

Description:

22 un. 23 cm. longueur et un poids d'environ 80 grammes.

Conure de Pfrimer

Le Conure de Pfrimer (Pyrrhura pfrimeri) est un petit psittacidés de queue endémique à long Brésil très similaire à Conure leucotique (Pyrrhura leucotis), qui a été récemment séparé.

Sa couleur principale est vert avec des reflets bleutés dans rémiges primaires et des tons rougeâtres dans la back, le ventre et la Plume timoneras. Le ailes incurvées Ils sont rougeâtres.
Le cou Il a des plumes bleu clair avec des bords plus clairs, donnant à l'ensemble une aspect écaillé. Les côtés de la visage Ils sont rouges alors que le couronne et le nuque Ils sont bleu. Le pic Il est noir et queue couleur rouge-bleu au bout

No tiene dimorphisme sexuel.

statut taxonomique:

Il a souvent été considéré comme une sous-espèce du Conure leucotique (Pyrrhura leucotis)Pyrrhura leucotis pfrimeri. La séparation a été faite en fonction de leur distribution et les différences Habitat et plumage, Il était le seul membre du complexe P. leucotis dans lequel le point lumineux sur oreilles de casque Il était très petite. Les études d'ADN mitochondrial récentes ont confirmé ce statut d'espèce distincte.

  • Sonores de la Conure de Pfrimer.

Habitat:

Sa distribution est limitée aux forêts à feuilles caduques sèches ou semi-persistant qui poussent sur des affleurements calcaires dans le calcaire. Ce type d'habitat Caatinga est une île isolée à l'intérieur de la savane environnante fermé. la forêt Caatinga En général, il a un couvert fermé et sous-bois dense de vignes et des cactus, en particulier dans les zones perturbées. L'espèce a été vu récemment fragmenté les terrains boisés (Olmos et al., 1998), mais aurait ne vivent pas loin de la lisière de la forêt.

Social, en général, ils sont vus dans les troupeaux allant 10 oiseaux. Bruyant et bien visible quand ils volent au-dessus de la canopée. Difficile à observer tout en alimentant ou de repos dans le feuillage.

Reproduction:

Nous savons très peu de choses sur leurs habitudes de reproduction.

Aliments:

Ils volent dans les troupeaux à la recherche de fruits, graines, fleurs et les larves insectes (guêpes famille Agaonidae) .

Distribution et:

Taille de sa gamme (Widgets / Résidents): 20.300 km2

Il est situé dans les états brésiliens de Goiás, Tocantins et la pointe nord-ouest de Minas Gerais, Brésil.

Conservation:

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: En danger d'extinction.

• Tendance de la population: Décroissant.

• Ville: 20,000-50,000.

Justification de la Liste rouge Catégorie

Cette espèce a une plage très petite très fragmenté et où la perte et la dégradation de l'habitat continuent. Pour ces motifs., Elle est classée en voie de disparition.

Justification de la population

La population totale est estimée être comprise dans la bande 20,000-49,999 individus (CA Bianchi dans un peu. 2006, 2007). La densité de population de l'espèce a été estimé 11,7 personnes / km2 .

Tendance de la justification

Compte tenu de l'évolution rapide de la déforestation dans les espèces aire de répartition restreinte, et sa forte dépendance sur les habitats forestiers soupçonné sa population est en déclin rapide (F. Dans certains olmos ., 2004).

Menaces:

La principale menace pour cette espèce est la déforestation conduit la coupe sélective, les incendies et la conversion de l'habitat au pâturage (Olmos et al . 1998). Le bois sec Goiás Il a refusé de couvrirons 15,8% de la région 1990 seule la 5,8% dans 1999, et moins de 1% des fragments restants, ils étaient plus grandes que 100 il a (F. Olmos légèrement. 2007). Il a été réduction 66% habitat disponible dans le dernier 31 années, avec un taux annuel de déforestation actuelle 2,1% (Bianchi 2010). la déforestation rapide se produit dans la gamme des espèces pour créer des pâturages à la combustion généralisée pour améliorer les pâturages pauvres détruire l'habitat de la forêt sèche. Il est principalement dirigé vers les forêts d'exploitation forestière durables normalement utilisés pour faire des poteaux de clôture, et du ciment commencent à cibler des zones d'affleurements de calcaire (CA Bianchi dans un peu . 2006, 2007). L'espèce est rare alors qu'ils ont enregistré dans la commerce ou collections d'oiseaux exotiques; Cela pose une menace potentielle (Olmos et al ., 1998). Les pressions démographiques augmentent à mesure que leur portée est proche de la capitale, Brasilia (Olmos et al ., 1998).

Les actions de conservation en cours

Dans Brésil, précédemment considéré vulnérables (Silveira y Straube 2008), mais maintenant légalement désignée comme en danger national (MMA 2014) et protégé par la législation brésilienne. Ils sont distribués dans la proposition Terra State Park Ronca, mais cela n'a pas encore été pleinement mis en œuvre. (CA Bianchi dans un peu . 2006, 2007). Downs Terra State Park Ronca maintenant, ils semblent avoir été déboisé, ne laissant que des fragments forestiers affleurements de calcaire karstique (Willis dans un petit .). D'autres parties de la gamme ne sont pas protégés. L'espèce apparaît dans la Brésil Liste rouge vulnérables et le IBAMA (Agence fédérale de l'environnement Brésil) est sur le point de créer un groupe de conservation petits perroquets comprennent toutes les Pyrrhura spp, et établit les efforts de conservation. Brasilia zoo a commencé un programme élevage en captivité dans 2001 avec 10 individus, mais aucun n'a survécu au bout de six ans (CA Bianchi dans un peu . 2006, 2007). Il y a très peu d'agriculteurs avicoles privés connus qui maintiennent l'espèce en captivité (CA Bianchi dans un peu . 2006, 2007).

Mesures de conservation proposées

Déterminer l'étendue de l'habitat et les taux actuels de déforestation restantes. surveiller de près les espèces dans le commerce si la demande augmente.

Perruche Goias en captivité:

Très rare.

C'est un oiseau en danger d'extinction; chaque spécimen en captivité de cette espèce qui est capable de reproduire, Il est placé dans un programme bien géré d'élevage en captivité et ne peut être vendu comme animal de compagnie, afin d'assurer sa survie à long terme.

Noms alternatifs:

Goias Parakeet, Pfrimer’s Conure, Pfrimer’s Parakeet (Anglais).
Conure de Pfrimer (Français).
Goiasittich, Pfrimers Sittich (Allemand).
tiriba de Pfrimer, Tiriba-de-pfrimer, Tiriba-do-paranã , ciganinha, barreirinha, chiriri e periquito-do-morro (Portugais).
Cotorra de Goiás (Espagnol).

Alipio Ribeiro de Miranda, scientifique naturel brazilian

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittacidae
Genre: Pyrrhura
Nom scientifique: Pyrrhura pfrimeri
Citation: Miranda-Ribeiro, 1920
Protonimo: Pyrrhura pfrimeri

Images Conure de Pfrimer:

Vidéos Cotorra de Goiás:


Conure de Pfrimer (Pyrrhura pfrimeri)

Sources:

  • Avibase
  • Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
  • Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
  • BirdLife

Photos:

(1) – Pyrrhura pfrimeri par Lander Van NieuwenhuyseFlickr
(2) – Pyrrhura pfrimeri par Lander Van NieuwenhuyseFlickr
(3) – Pyrrhura pfrimeri par Lander Van NieuwenhuyseFlickr
(4) – Pyrrhura pfrimeri par pyaf.net
(5) – Tiriba-de-Pfrimer, “Pyrrhura pfrimeri” – La perruche de Pfrimer par le Brésilien Claudia Martins
Claudia Martins Brésil
(6) – Photo de Alipio Ribeiro de Miranda, scientifique naturel brazilian par fichier créé par Flávio de Miranda Ribeiro (Photo prise par la famille) [CC BY-SA 3.0 ou GFDL], Via Wikimedia Commons
(7) – Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike

Conure perlée
Pyrrhura lepida

Conure perlée

Description:

24 cm. de longueur et de 70 à 80 grammes.

Conure perlée

Le Conure perlée (Pyrrhura lepida) a la tête brun noirâtre foncé avec la lumière sur marbré nuque; oreilles de casque blanc crème; joues vert bleuâtre pâle.

manteau supérieur Bleu; manteau inférieur jusqu'à tectrices supracaudales, Vert. Colliers Vert à la base, Bas bleu; alaires inférieures olive légèrement teintés vert; médiane et plus caudales, principalement bleu; du rouge au niveau du bord d'attaque de aile. Plumes de vol bleu au-dessus, secondaire avec green dans le réseaux extérieurs; gris foncé ci-dessous. Couvrant infra-alar rouge vif. Côtés de la cou, le gorge et le sommet poitrine, principalement brun avec des marques bleues et des points brun jaunâtre, ce qui donne un ensemble aspect écaillé; Le parties inférieures restants sont vert bleu sur la flancs et le cuisses. En haut, le queue principalement brun, vert dans la zone de base et étroites pointes bleues. Pic brun noir; anneau orbital gris; iris brun foncé; jambes ardoise noire.

Le plumages des deux sexes sont, apparemment, similaires.

histoire taxonomique

histoire taxonomique Confondre: jusqu'à récemment connu sous le nom Pyrrhura perlata, mais ce nom est en fait appliqué à la longue façon connue sous le nom Pyrrhura rhodogaster, actuellement synonyme de l'espèce Pyrrhura perlata; l'espèce actuelle suppose donc son prochain nom le plus ancien, Pyrrhura lepida. Forme une paire avec des espèces parapatriques Pyrrhura perlata, avec lequel il est parfois considéré comme congénère; la phylogénie moléculaire récente a indiqué que les parents les plus proches de ces deux sont les Pyrrhura frontalis et le Pyrrhura molinae..

  • Sonores de la Conure perlée.

Description 3 sous-espèce:

  • Pyrrhura lepida anerythra

    (Neumann, 1927) – Comme pour les espèces nominale mais avec le poitrine, le ventre et la joues vert avec des nuances de bleu occasionnels.

  • Pyrrhura lepida coerulescens

    (Neumann, 1927) – Comme pour les espèces nominale, mais avec la avant et le couronne Brown, gorge grise et la poitrine, vert sur les joues supérieures; dans la poitrine bluer inférieure

  • .

  • Pyrrhura lepida lepida

    (Wagler, 1832) – Nominale.

Habitat:

Le Conure perlée, de façon générale, habite les forêts humides de la partie continentale. L'espèce a été observée dans la lisière des forêts, les zones claires et deuxième croissance.

On les voit dans les troupeaux jusqu'à dix oiseaux, en particulier dans les endroits où la nourriture est abondante.

Reproduction:

Ils nichent troncs d'arbres creux. Le réglage est de 3-4 œufs incubados au cours de 23 jours; besoins de reproduction sur 7 semaines pour l'indépendance.

Aliments:

probablement catkins, petits fruits et des fleurs.

Distribution et:

Taille de sa gamme (reproducteur/résident): 585.000 km2

Le Cotorra Pulcra est endémique au Nord-Est Brésil, Al sur de la Amazon. Observé autour du bassin Xingu et ses affluents, de la rivière Pracuí et la rive gauche La rivière Tocantins, et de Belém et le herbe Río, dans Pour, est à environ Sao Luis dans Maranhão, et du nord Maranhão à l'est de chapelet, même si apparemment plus dans certaines zones côtières, où, selon des sources, Ils étaient autrefois assez communs.

aujourd'hui, les rare et éteint dans de nombreuses régions de leur ancienne aire de répartition (par exemple, Au nord de Maranhão) en raison de la déforestation à grande échelle, bien qu'ils soient, apparemment, tolérantes modifications de l'habitat.

Le coerulescens sous-espèces Il est proche extinction en raison de la perte presque totale de leur habitat. L'espèce se trouve dans les zones protégées, mais son intégrité est compromise par la l'exploitation illégale.

Distribution 3 sous-espèce:

Note:

Pyrrhura lepida est le nouveau nom du taxon Pyrrhura perlata, dont le nom a été montré à appliquer d'abord à un oiseau immature de cette espèce, Conure à ventre rouge (Pyrrhura perlata).

Conservation:

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: Vulnérable.

• Tendance de la population: Décroissant.

• Taille de la population : 6700 individus.

Justification de la catégorie liste rouge

D'un modèle de déforestation future dans le bassin amazonien, Alors que montre des paysages dégradés de tolérance, Il soupçonne que la population de cette espèce diminuent rapidement au cours des trois prochaines générations et, Donc, Il est passé à Vulnérable.

Justification de la population

Le population On estime à titre préliminaire au nombre d'au moins 10.000 individus, approximativement équivalente à 6.700 individus matures. Cela nécessite une confirmation.

Justification de la tendance

On soupçonne que cette espèce a perdu entre 47 et le 64,5% de l’habitat au sein de sa distribution depuis trois générations (18 années) basé sur un modèle de la déforestation de l’Amazonie (Soares-Filho et à la ., 2006, Oiseaux et à la ., 2011). Cependant, car l'espèce semble avoir un certain degré de tolérance à la dégradation de l'habitat (A. Lies in litt. ., 2011), Il soupçonnait diminuer de 30-49% depuis trois générations.

Menaces

En dépit d'une apparente tolérance d'une certaine dégradation de l'habitat, Il est peut-être proche de l'extinction dans les zones côtières du nord Maranhão, raison de la déforestation à grande échelle (Genévrier et Parr, 1998). Ils sont distribués dans les aires protégées, mais son intégrité est compromise par la l'exploitation illégale (Genévrier et Parr 1998). Il est prévu que la déforestation dans le bassin de l'Amazone pour augmenter les terres sont défrichées pour l'élevage du bétail et de la production de soja, fourni par le expansion du réseau routier (Soares-Filho et à la. , 2006). Les modifications proposées à Code forestier brésilien réduire le pourcentage de terres à un propriétaire privé est légalement obligé de garder en forêt et inclure une amnistie pour les propriétaires qui déboisées avant Juillet 2008 (Plus tard, ils seraient absous de la nécessité de reboiser les terres illégalement dégagé) (Oiseaux et à la., 2011).

Les actions de conservation en cours

Annexe II de la CITES. L'espèce est classée comme Vulnérable à l'échelle nationale au Brésil (MMA 2014), avec sous-espèces élégant et coerulescens pris en compte dans Danger (Silveira y Straube 2008).

Mesures de conservation proposées

* Recensement et la surveillance de la population pour évaluer la population mondiale et les tendances démographiques et affinent la distribution et de localiser les points forts.

* Enquêter sur leur écologie, les menaces et les exigences de conservation. Renforcer le réseau de zones protégées au sein de l'habitat du noyau restant.

gérer efficacement les ressources et la gestion des aires protégées existantes et nouvelles, en utilisant les nouvelles possibilités de financement de la gestion des aires protégées avec l'objectif global de réduction des émissions de carbone et de maximiser la conservation de la biodiversité. Il est également essentiel de conservation sur les terres privées, grâce à l'expansion des pressions du marché pour la gestion appropriée des terres et à la prévention de la déforestation sur les terres impropres à l'agriculture (Soares-Filho et à la., 2006).

Campagne contre les modifications proposées au Code forestier brésilien qui conduirait à une diminution de la largeur des zones forestières protégées riveraine Zones de conservation permanente (RRNC), qui fonctionnent comme des corridors vitaux dans les paysages fragmentés.

Cotorra Pulcra en captivité:

Rare en captivité.

C'est un oiseau Vulnérable au niveau national dans Brésil et protégé par Annexe II de la CITES; chaque spécimen en captivité de cette espèce qui est capable de reproduire, Il est placé dans un programme bien géré d'élevage en captivité et ne peut être vendu comme animal de compagnie, afin d'assurer sa survie à long terme.

Noms alternatifs:

Pearly Conure, Pearly Parakeet (Anglais).
Conure perlée, Perriche perlée, Perruche perlée (Français).
Blausteißsittich (Allemand).
tiriba, tiriba-de-barriga-vermelha, Tiriba-peróla, tiriba-pérola (Portugais).
Catita cola granate, Cotorra Pulcra, Cotorra Ventrirroja (Espagnol).

Wagler
Wagler

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittacidae
Genre: Pyrrhura
Nom scientifique: Pyrrhura lepida
Citation: (Wagler, 1832)
Protonimo: Sittace lepida

Images Conure perlée:

————————————————————————————————

Conure perlée (Pyrrhura lepida)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – Pyrrhura lepida par Florin FeneruFlickr
(2) – Pyrrhura lepida coerulescens Neumann, 1929 – Huub Veldhuijzen van Zanten / Naturalis [CC BY-SA 3.0], Via Wikimedia Commons
(3) – Perruche nacrée (Pyrrhura lepida) également connu sous le nom Conure Pearly en aviculture. Un perroquet Par manginwu (à l'origine de Flickr comme mon nom est deux jours.) [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(4) – Tiriba-Perola [Perruche nacrée] par Helio LourenciniFlickr
(5) – perle Tiriba (Pyrrhura perlata) – www.avesilvestre.com.br
(6) – Perroquets Guide des Perroquets du Monde - Tony Juniper & Par Mike

Sons: GABRIEL LAIT, XC212988. accessible www.xeno-canto.org/212988

Conure de Vieillot
Pyrrhura frontalis

Conure de Vieillot

Description:

24-28 cm. longueur et 72-94 grammes.

Conure de Vieillot

Le Conure de Vieillot (Pyrrhura frontalis) a une bordure devant mat près rouge avec quelques plumes rouges plus vives derrière cere; lords noirâtre; plumeté joues et couronne, conseils noirâtres vert grisâtres; oreilles de casque vert olive.

Le parties supérieures Ils sont l'herbe verte avec une petite zone rougeâtre au fond du back. Tectrices primaires bleu-vert; Alaires l'herbe verte, certains plumes parfois avec une teinte d'olive. Primaire Bleu dans le réseaux extérieurs. vert sur réseaux internes, avec des pointes sombres; secondaire, principalement vert. Côtés de cou, gorge et poitrine, oliváceo brun, plumes pointes noires subterminale marron et noir, donnant à l'ensemble une effet écaillé; bas de la poitrine vert avec un pièce brun dans le centre de ventre; flancs, cuisses et couvrant infracaudales, Vert. En haut, queue verte dans la moitié basale, bronze ombrée à rougeâtre tons sur les conseils; ci-dessous, le queue est brun opaque.

Pic gris, parfois plus pâle à la base mâchoire; jaune Cere; anneau orbital gris blanchâtre; iris brun foncé; gris foncé de jambes.

Les deux sexes sont semblables. Le naissant brun n'a pas la ventre. Jeune plus pâle que les adultes avec iris plus sombre.

Note taxonomique:

étroitement liée Conure de Deville (Pyrrhura devillei), avec laquelle il peut être congénère (populations ou races qui appartiennent à la même espèce). Il a été suggéré que les espèces peuvent aussi être avec congénère Conure de Molina (Pyrrhura molinae.).

  • Sonores de la Conure de Vieillot.

Description 2 sous-espèce:

  • Pyrrhura frontalis chiripepe

    (Vieillot, 1818) – Comme le nominale, mais la surface supérieure de la queue Il est complètement vert olive. Quelques marques orange-rouge sur la pliage de l'aile chez certains oiseaux.

  • Pyrrhura frontalis frontalis

    (Vieillot, 1818) – Sous-espèce nominale.

Habitat:

Le Conure de Vieillot Ils étendent à travers plusieurs habitats forestiers, forêts, les marges et les habitats marécageux, y compris les plaques restantes Araucaria (par exemple, dans Rio Grande do Sul). Dans la Chaco paraguayen Ils semblent presque confinés dans les zones côtières de la croissance sur la Río Paraguay et ses principaux affluents. dans le Sud- Brésil Ils sont principalement distribués dans les hauts plateaux, un. 1.400 mètres au-dessus du niveau de mer; dans d'autres régions des basses terres jusqu'à proximité 1.000 m, où ils sont généralement tolérants aux perturbations, atteignant même visiter les parcs urbains dans la ville de hypothèse, Rio de Janeiro et São Paulo, et l'alimentation dans les jardins (Rio Grande du Sud). Grégaire, habituellement dans les troupeaux de 6-12 oiseaux (jusqu'à 40).

Reproduction:

Ils nichent dans la cavité des arbres. Le saison de reproduction Il couvre les mois d'Octobre à Décembre. Embrayage 5-6 huevun.s.
La femelle incubés un pour presque 30 jours. Les jeunes quittent le nid après environ 45 jours, après quoi ils continuent d'être nourris pendant un certain temps par les deux partenaires.

Aliments:

dans le Sud- Brésil, Leur régime alimentaire comprend pulpe de Euterpe edulis, graines de schinus, xylopia, Cecropia, Croton, Miconia, Ficus, Psidium et Pinus; fleurs de Ambrosia et Vernonia et aryle de Protium; autre part, le Araucaria Il est une source très importante de nourriture, par exemple dans le sud Brésil; En outre, ils se nourrissent fruits séchés et fruits de Campomanesia xanthocarpa et Podocarpus lambertii; Homoptères feuilles persea pyrifolia et larves de mouche. Le cultures oranges et le maïs parfois ils souffrent de leurs visites, mais déprédations étaient plus faibles par rapport aux dommages causés par la Parrot Argentine (Myiopsitta monachus) dans les champs de maïs.

Distribution et:

Taille de sa gamme (reproduction / résidents): 2.690.000 km2

Le Conure de Vieillot Elle est endémique dans le Sud- En Amérique du Sud, du sud-est de Brésil au nord de Argentine.

Dans Brésil Ils peuvent être observés du sud Baie ,par les États côtiers, jusqu'à Rio Grande do Sul, et à l'ouest, dans le sud-est de Minas Gerais, Brésil et au sud de Mato Grosso, par le biais Paraguay (l'extension des dossiers indique sa présence dans l'ouest), Au nord de Uruguay et au nord de Argentine, dans Missions, Courants, Formosa, Chaco et de façon sporadique dans le passé, dans le nord de Santa Fe (une population Buenos Aires probablement descendu de fuites), et le sud-est Bolivie.

Résident. localement commun à très commun (par exemple, dans Missions) mais rare ailleurs (par exemple Courants) et éteint dans les lieux en raison de la conversion des forêts pour l'agriculture.

Est il commercialise en grandes quantités avec des exportations de fin des années importantes en moyenne plus 5.000 oiseaux par an. Il y a une grande population captive.

Distribution 2 sous-espèce:

  • Pyrrhura frontalis chiripepe

    (Vieillot, 1818) – Paraguay centrale et du sud, nord de l'Uruguay et de l'Argentine du Nord.

  • Pyrrhura frontalis frontalis

    (Vieillot, 1818) – Sous-espèce nominale. Sud-est du Brésil du sud de Bahia à Rio Grande do Sul, y compris le sud-est du Minas Gerais et au sud et au sud-est du Mato Grosso.

Conservation:

• Catégorie liste rouge: Préoccupation mineure

• Tendance de la population: Stable.

Justification de la catégorie liste rouge

Cette espèce a une très large gamme et, Donc, il ne se rapproche pas les seuils Vulnérables à la discrétion de la taille de zone de distribution (extension <20,000 km2 combinada con un tamaño de rango decreciente o fluctuante, extensión o calidad del hábitat o tamaño de población y un pequeño número de lugares o fragmentación severa). La tendencia de la población parece ser estable, por lo que la especie no se aproxima a los umbrales de Vulnerables bajo el criterio de tendencia poblacional (> 30% diminuer de plus de dix ans ou trois générations). La taille de la population n'a pas été quantifiée, mais on ne croit pas à être proche des seuils pour les personnes vulnérables dans le cadre du critère de la taille de la population (<10.000 individuos maduros con un declive continuo estimado> 10% dans dix ans ou trois générations ou une structure de la population). Pour ces motifs., l'espèce est évaluée comme préoccupation mineure.

Justification de la population

La taille de la population mondiale n'a pas été quantifiée, mais cette espèce est décrite comme “commune” (Stotz et à la., 1996).

Justification de la tendance

On soupçonne que la population est stable en l’absence de preuve de réduction ou de menace grave.

Menaces

L’espèce a été commercialisé fortement: De 1981, quand il a été à l'Annexe II de la CITES, 52.523 les individus capturés dans la nature ont été enregistrées dans le commerce international (base de données de commerce du PNUE-WCMC CITES, Janvier 2005).

Cotorra Chiripepé en captivité:

L'espèce est listé dans Annexe II de la CITES.

Il y a une grande population captive. Ce sont des oiseaux intelligents, amicale et active. Ils s'adaptent à Aisément le contact humain et sont faciles à former. Ils sont parmi les plus calmes Cotorras, mais ses puissantes voix aiguës peuvent devenir très ennuyeux. Comme d'autres perruches, Ils ont tendance à exprimer l'émotion avec une série de cris, chillidos.

Noms alternatifs:

Maroon bellied Parakeet, Maroon Parakeet, Maroon-bellied Conure, Maroon-bellied Parakeet, Reddish-bellied Parakeet, Scaly-breasted Parakeet (Anglais).
Conure de Vieillot, Conure ou, Perriche de Vieillot, Perruche à oreillons bruns, Perruche d’Azara, Perruche de Vieillot (Français).
Braunohrsittich, Braunohr-Sittich (Allemand).
cara-suja, periquito, tiriba, Tiriba-de-testa-vermelha, tiriva (Portugais).
Chiripepe, Chiripepé, Chiripepé cabeza verde, Chiripepé de cabeza verde, Cotorra Chiripepé, Perico de Vientre Rojo (Espagnol).

Vieillot, Louis Jean Pierre
Vieillot, Louis Jean Pierre

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittacidae
Genre: Pyrrhura
Nom scientifique: Pyrrhura frontalis
Citation: (Vieillot, 1818)
Protonimo: Psittacus frontalis

Images Conure de Vieillot:

————————————————————————————————

Conure de Vieillot (Pyrrhura frontalis)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – Conure de Vieillot Jardin botanique de São Paulo Par Dario Sanches [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(2) – Conure (Pyrrhura frontalis) sur une souche de bois. Jardin botanique de São Paulo Par Dario Sanches [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(3) – Pyrrhura Ilhabela-SP Par Dario Sanches frontalis de São Paulo, Brésil (Conure de Vieillot ( Pyrrhura frontalis)) [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(4) – Conure (Pyrrhura frontalis) – Parati de São Paulo Par Dario Sanches [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(5) – Pyrrhura frontalis – Piste dos Tucanos – Tapiraí-SP IBA: massif forestier Paranapiacaba par Jairmoreirafotografia (Son propre travail) [CC BY-SA 4.0], Via Wikimedia Commons
(6) – Perroquets Guide des Perroquets du Monde - Tony Juniper & Par Mike

Sons: Gustavo Luz, XC344423. accessible www.xeno-canto.org/344423

Utilisation des cookies

Ce site web utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez la navigation vous donnez votre consentement pour l'acceptation des cookies susmentionnées et l'acceptation de nos politique de cookies, Cliquez sur le lien pour plus d'informations.plugin cookies

ACCEPTER
Avis de cookies