Perruche de Lord Howe †
Cyanoramphus subflavescens

Perruche de Lord Howe


Description:

21-27 cm. longueur et un poids de 80 grammes.

Perruche de Lord Howe

Le Perruche de Lord Howe (Cyanoramphus subflavescens) Il était un perroquet vert de taille moyenne avec un tête vert vif, le couronne pourpre rouge et une bande sur la yeux; le yeux Ils étaient rouges et pic gris. Le parties supérieures Ils étaient vert clair avec une tache rouge foncé de chaque côté de la Grupa (en général, ils sont cachés par les ailes au repos) et une bordure bleue ailes; le parties inférieures Ils étaient vert jaunâtre.

Les deux sexes semblaient, mais femelle Il était plus petit.

statut taxonomique:

Ce taxon est considéré comme une sous-espèce de Cyanoramphus [novaezelandiae ou subflavescens] (sensu lato) par certains auteurs.

Dans 2012, Liste mondiale des oiseaux de la COI a reconnu comme une espèce [monde du CIO birdnames archivées 2012-08-06 au Wayback machine.].

Habitat:

Le Perruche de Lord Howe Il a été observé de temps en temps dans les troupeaux. Il y a peu d'informations sur leurs habitats, ils vivaient probablement dans les forêts des zones habitées et cultivées Lord Howe Island. Aucune information sur l'utilisation des différents habitats pour différentes activités.

Reproduction:

On ne sait rien de la maturité sexuelle, l'espérance de vie et la mortalité naturelle de cette espèce éteinte. Cependant, On estime que la vie de Perruche de Lord Howe Il devrait être similaire à celle de Perruche de Norfolk (Cyanoramphus cookii), Environ trois ans. l'âge de la maturité sexuelle est également connue des populations de cette espèce, même si une femelle juvénile a vu l'accouplement avec un mâle juste une semaine après l'indépendance, et il est dit que les oiseaux captifs sont reproduits quand ils étaient moins d'un an.

Peu d'autres est connu sur l'élevage Perruche de Lord Howe, probablement ils ont reproduit en réponse aux conditions climatiques et la disponibilité alimentaire, nicher dans des trous d'arbres ou de tubes creux, dans des crevasses entre des rochers ou des falaises.

Aliments:

repas Perruche de Lord Howe probablement constitué de matériel végétal, sous forme de graines, fruits, bourgeons et feuilles d'arbres et d'arbustes indigènes. D'autres populations existantes principalement mangé des graines, fruits et baies, jaunes d'oeufs, choux et fleurs, aussi bien que, occasionnellement, un petit nombre d'invertébrés.

Distribution:

Endémique de la isla Lord Howe dans la Mer de Tasmanie, partie de Nouvelles Galles du Sud, Australie.

Conservation:

• Le dernier enregistrement que nous avons de cette espèce datant 1869. DISPARUE.

La baisse de la population sont principalement attribuables à la modification de l'habitat, chasse, empoisonnement, et l'introduction de prédateurs (en particulier les chats et les rats).
Cependant, la principale menace pour la Perruche de Lord Howe était le chasse et sa capture par les colons. Auparavant, il a abondé dans le Lord Howe Island et il a été dit être un fléau, et il est en train de détruire les cultures et les vergers des habitants de l'île.

Il n'y a que deux copies de Perruche de Lord Howe. De la collection John Gould, prise par John MacGillivray en septembre de 1853 en tournée HMS Herald, et sont dans le musée d'histoire naturelle [Schodde, R.; & Mason, I.J. (1997). Oiseaux (Colombidés à Coraciidés). à Houston, W.W.K. & puits, A. (eds) Catalogue zoologique de l'Australie. Vol. 37.2. CSIRO Publishing: Melbourne. ISBN 0-643-06456-7 p.147.].

Noms alternatifs:

Lord Howe Island Parakeet, Lord Howe Island red-crowned parakeet, Lord Howe Parakeet, Red-Fronted Parakeet (Anglais).
Perruche de Lord Howe (Français).
Lord Howe-Laufsittich (Allemand).
Periquito de Lord Howe (Portugais).
Perico de Lord Howe (Espagnol).

Salvadori-Thomas
Salvadori Tommaso

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittaculidae
Genre: Cyanoramphus
Nom scientifique: Cyanoramphus subflavescens
citation: Salvadori, 1891
Protonimo: Cyanorhamphus subflavescens


Sources:

Avibase
• Perroquets du Monde - Forshaw Joseph M
• Perroquets Guide des Perroquets du Monde – Tony Juniper & Par Mike
Conure à couronne rouge (Lord Howe est. subsp.) – profil | NSW Environnement & Patrimoine

Photos:

(1) – Cyanorhamphus subflavescens (Catalogue of the Birds in the British Museum. Volume 20) par John Gerrard Keulemans [Domaine public] (2) – Lithographie réhaussée (environ 1928) projection (Cyanorhamphus subflavescens) Ce qui est maintenant synonyme de Lord Howe Island Perruche à croupion rouge (Gris subflavescens de novaezelandiae) Les oiseaux de l'Australie (1910-28) par Gregory Macalister Mathews (1876-1949) Création de Henrik Gronvold (1858-1940) un illustrateur d'oiseau danois. par Henrik Grönvold [Domaine public]

Toui à gros bec
Forpus crassirostris

Toui à gros bec

Description:

12 a 13 cm. hauteur.

Le Toui à gros bec (Forpus crassirostris) a la couronne, partie arrière de la cou et oreilles de casque, Vert; le avant, joues, zone de le œil et lords, de couleur verde esmeralda.

Parties supérieures et ailes, Vert, sauf l’inférieur de la partie de la back, Grupa et grandes ailes, qui sont de couleur bleu cobalt et de bleu vers la base de la secondaire. Tectrices primaires pâle couleur violet grisâtre qui contraste avec la plus sombre tectrices Ils sont le bleu de cobalt. Les rémiges Bleu métallisé mat. Le parties inférieures vert avec des teintes jaunes. En haut, le queue Vert; en bas, vert pâle.

Pic et cere Rose avec base gris jusqu'à ce qu’il mâchoire Retour au début, comprimée latéralement au centre; anneau orbital gris pâle: iris brun foncé: jambes Rosado-gris pâle.
Femelle tout vert avec ventre vert jaunâtre sans couleur bleue Alaires visible dans la mâle.
Jeune comme adulte respectif, mais avec le bleu des jeunes hommes mélangés avec du vert.

Note taxonomique:

certains auteurs (par exemple, Meyer de Schauensee 1966, Forshaw, 1973, Monroe y Sibley, 1993) Ils ont utilisé le nom Forpus xanthopterygius, tandis que d'autres auteurs (Stotz et à la., 1996, Collier 1997) Ils ont suivi pie (1945) et utilisé le nom Forpus crassirostris de définir cette espèce.

  • Sonores de la Toui à gros bec.

Habitat:

Ils habitent en lisière de forêt, effacer, forêts ripariennes, parcs et jardins dans les zones urbaines.

Reproduction:

Ils construisent leur nids dans des cavités d'arbres ou d'exploiter des nids abandonnés Fournier roux (Furnarius rufus); revêtement de la chambre d'emboîtement avec l'herbe et la femelle pond 3 a 7 huevun.s Blanc. Le incubation, dure environ 18 jours, Il est porté par la femelle et au cours de cette période, le mâle est responsable de l'alimentation.

Aliments:

Ils composent votre alimentation graines, fruits, plantes et fleurs herbacé. Ils se nourrissent à la fois au sol et dans les arbres et arbustes. ils sont très appréciés parmi les fruits du Toui à gros bec, La palma, arbres trompette (Cecropia spp), ainsi que les graines germées et Paineiras (Ceiba speciosa).

Melo et al, 2009, signalé une consommation de masse fleurs de Handroanthus serratifolius (FAM. bignoniaceae), en particulier son nectar, ce qu'il semble être une importante source d'énergie en particulier pendant la saison sèche, où les fruits rares.

Distribution:

Taille de sa gamme (joueurs / résidents) 1.312.215 km²

Au sud-est de Colombie à l'est de Équateur, Au nord de Pérou et de l'Ouest Brésil.

Conservation:

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: Préoccupation mineure.

• Tendance de la population: Stable.

Justification de la population

La taille du monde de leur population Toui de Spix Il n'a pas été quantifié, mais cette espèce est décrite comme “commune” (Stotz et à la., 1996).

Justification de la tendance

Soupçonne que la population est stable en l’absence de preuve de réduction ou de menace grave.

perroquet à ailes bleues en captivité:

En captivité ils ne sont pas très fréquents. Ce sont des oiseaux Enable vous avez besoin d’une grande cage. Calme et quelque chose timide. Il n’est pas facile de tenir avec les autres perroquets.
Elles peuvent être sujettes à la Obésité.

Noms alternatifs:

Blue-winged Parrotlet (crassirostris), Large-billed Parrotlet (Anglais).
Toui à gros bec, Toui de Spix (crassirostris) (Français).
Large-billed Parrotlet (Allemand).
Tuim, Large-billed Parrotlet (Portugais).
Catita enana, Lorito Aliazul, Periquito Azulejo, Cotorrita aliazul, Lorito de alas azules (Espagnol).

Władysław Taczanowski

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittacidae
Genre: Forpus
Nom scientifique: Forpus crassirostris
Citation: (Par Taczanowsk, 1883)
Protonimo: Psittacula crassirostris

————————————————————————————————

Toui à gros bec (Forpus crassirostris)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike

Photos:

(1) – Grand bec Parrotlet (Forpus crassirostris) Mâle – photo par Tom Friedel – Puerto Nariño, Amazon, Colombie – birdphotos.com

Sons: John V. Moore, XC257657. accessible www.xeno-canto.org/257657

Amazone de Kawall
Amazona kawalli

Amazone de Kawall

content

Description:

35-36 cm. longueur.

Le Amazone de Kawall (Amazona kawalli) après ne pas avoir été enregistré dans la nature pour quelques 70 années, Il a été redécouvert au début du 1980.

Confondu avec mal Amazone poudrée (Amazona farinosa) qui diffère de la bande blanche remarquable à la base de pic.

Amazone de Kawall

Ils ont avant, le lords, le joues et la oreilles de casque Vert, bien que dans certains oiseaux semblent noirâtre. Le couronne, côtés et l'arrière de la cou, ainsi que le nuque, Ils sont verts avec de larges marges noirâtre plumes, donnant à l'ensemble une effritement, avec l'escalade la plus prononcée dans le nuque et le manteau. Tectrices précité-alares vert, avec le tectrices petites et moyennes teintes sombres montrant faible à des conseils; quelques plumes vert jaunâtre dans le bord d'attaque aile. Primaire vert avec du noir vers les pointes et un peu de bleu dans réseaux extérieurs (un échantillon avec brillant extérieur jaune primaire dans une aile); rouge dans les trois secondaire une forme extérieure spéculum brillant. Le parties inférieures Ils sont verts avec effet d'échelle dérivée des conseils noirâtres aux plumes sur les côtés du bas poitrine; quelques plumes avec des pointes sombres au milieu de la poitrine, bien que peu visible; couvrant infracaudales, jaune verdâtre plus. En haut, le queue Il est vert avec une large bande jaune verdâtre terminale, plumes secondaires variablement marqué rouge foncé (parfois bordée de noir-brun et bleu) dans la moitié basale; en bas, le queue similaire mais légèrement.

Anatomie-Parrot fr
Pic crème pour la peau grise nue dans la base et un patch de crème sur la mâchoire supérieure; iris rouge-orange; jambes Gray.

Le mâle a la lords et peut-être gris pic plus grand. Immature décrit pas.

  • Sonores de la Amazone de Kawall.

Habitat:

Perroquets dans le monde

Espèces du genre Amazona

Le Amazone de Kawall Ils habitent les forêts tropicales humides, avec une préférence évidente pour les bords des rivières et des forêts inondées en permanence (igapó).

Reproduction:

Nids observé dans des cavités d'arbres forêt inondée

Aliments:

Les aliments rapportés incluent graines arbres Hevea brasiliensis et H. spruceana, mesocarpio fruits de palme Maximiliana maripa et graines de Eichleria et Joannesia.

Distribution:

Taille de sa gamme (reproducteur/résident ): 1,160,000 km2

Les quelques enregistrements publiés proviennent de la Bassin Amazone du Brésil; en plus de Juruá (en vertu de Eirunepé), dans la Amazon; la confluence de rivière Roosevelt et Río Aripuanã, au sud de Pour; et dans le sud Santarém, Pour.

Peut-être qu'ils négligés dans le domaine en raison de similitudes morphologiques avec certains des plus connus et il y a certainement plus de personnes que les quelques congénères certains documents,. Carte de répartition basée sur la présence présumée entre les localités connues. Aucun détail sur la population ou l'état.

Conservation:

Statut de conservation ⓘ


Statut
Quasi menacé (UICN)ⓘ

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: Quasi menacé.

• Tendance de la population: Stable.

Justification de la catégorie liste rouge

Sur la base d'un modèle de déforestation future dans le bassin amazonien et la sensibilité des espèces à la fragmentation de l'habitat et la chasse , Il soupçonnait le déclin de la population par 25-30% dans les trois prochaines générations et, Donc, Il est passé à Quasi menacé.

Justification de la population

La taille de la population mondiale n'a pas été quantifiée, mais cette espèce est décrite comme “rare” (Stotz et à la., 1996).

Justification de la tendance

On soupçonne que cette espèce a perdu 19.1-33.6% de l’habitat au sein de sa distribution depuis trois générations (37 années), basé sur un modèle de la déforestation de l’Amazonie (Soares-Filho et à la., 2006, Oiseaux et à la., 2011). Cependant, il est considéré que l'espèce a une distribution plus large que celle indiquée sur la carte utilisée dans cette analyse (A. Lies in litt. 2011), Comme il soupçonnait diminuer de 25-30% depuis trois générations.

Les actions de conservation en cours

Les espèces à l'Annexe II CITES.

Mesures de conservation proposées

Tout d'abord, élargir le réseau des aires protégées afin de protéger efficacement l'IBA. Deuxièmement gérer plus efficacement les ressources et existantes et nouvelles aires protégées, en utilisant les nouvelles possibilités de financement de la gestion des aires protégées avec l'objectif global de réduction des émissions de carbone et de maximiser la conservation de la biodiversité. conservation particulièrement pertinent sur des terres privées, grâce à l'expansion des pressions du marché pour la gestion appropriée des terres et à la prévention de la déforestation sur les terres impropres à l'agriculture (Soares-Filho et à la., 2006). Campagne contre les modifications proposées à Code forestier brésilien ce qui conduirait à une diminution de la largeur des zones côtières protégées forêt Zones de conservation permanente (RRNC), qui fonctionnent comme des corridors vitaux dans les paysages fragmentés.

Amazone de Kawall en captivité:

Le Amazone de Kawall Il est un perroquet bruyant demi-, pas très actif et la mastication dure. Ils peuvent facilement apprivoiser. Ils ne sont pas communs dans l'aviculture. Ils sont robustes une fois acclimatés. Sa tolérance de température minimale est 15 degrés. Toute température inférieure à ce besoin de chaleur supplémentaire jusqu'à ce que le Parrot a acclimaté.

Noms alternatifs:

Kawall’s Amazon, Kawall’s Parrot, Kawall’sParrot, White-cheeked Amazon, White-faced Amazon (Anglais).
Amazone de Kawall (Français).
Kawallamazone, Stromamazone (Allemand).
papagaio-dos-Garbes (Portugais).
Amazona de Kawall, Loro de Kawall, Loro de Kawallí, Amazonas de mejillas blancas, Amazonas de mejillas blancas,
loro de garbes
(Espagnol).

classification scientifique:

Rolf Grantsau

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittacidae
Genre: Amazona
Nom scientifique: Amazona kawalli
Citation: Grantsau & Camargo, 1989
Protonimo: Amazona kawalli

Images Amazone de Kawall:

Amazona de contrôle


Sources:

  • Avibase
  • Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
  • Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
  • BirdLife

Photos:

(1) – Amazon de Kawall à Rio Cristalino, Mato Grosso, Brésil par Jacek Kisielewski [CC BY-SA 3.0], Via Wikimedia Commons
(2) – Parrot Kawall (Amazona kawalli) Cristalino Jungle Lodge, Mato Grosso, Brésil par Amy McAndrewsFlickr
(3) – ROLF GRANTSAU * e HÉLIO F. DE ALMEIDA CAMARGO ** Musée de zoologie de l'Université de São Paulo CP 7172, São Paulo, Brésil – NOUVEAU TYPE DE BRÉSILIEN AMAZON

Sons: Rappel Jeremy, XC313948. accessible www.xeno-canto.org/313948

Amazone à couronne lilas
Amazona finschi

Amazone à couronne lilas

Description:

Anatomie-Parrot fr

33 cm la tête à la queue et pèse en moyenne, 310 grammes.

Le Amazone à couronne lilas (Amazona finschi) a la avant et le Seigneurs de qualité supérieures, off rouge; le Lords inférieurs, le joues et la oreilles de casque, vert lime pâle; couronne, côtés cou et nuque, lilas ou bleu pâle avec quelques plumes couronne montrant des marges noires étroites.

Manteau vert avec de grands bords noirs qui donnent un visible effet écaillé; back et colliers vert faible avec des bordures noires à quelques plumes; Grupa et tectrices supracaudales, vert, légèrement plus brillante que le back. Alaires vert. Primaire bleu vers la pointe, Vert dans la base; la base réseaux extérieurs les cinq premiers secondaire, rouge bande subterminale conseils jaune et bleu, secondaire, D'un autre côté, vert, virant au bleu au bout. En vertu de la ailes, jaune-vert; plumes de vol de mat de couleur verte.

Amazone à couronne lilas

Gorge vert jaunâtre avec une teinte bleuâtre à quelques plumes; restant parties inférieures, vert-jaunâtre, avec des marges noires à quelques plumes (en particulier la poitrine), donnant effet écaillé. Queue pointe verte vert jaunâtre, plumes secondaires La marge bleue à la base de la réseaux extérieurs. Pic couleur corne; iris orange rouge; jambes gris.

Les deux sexes sont semblables. Jeune a la iris brun foncé (au lieu de rouge).

  • Sonores de la Amazone à couronne lilas.

Habitat:

Vidéo Amazone à couronne lilas

Perroquets dans le monde

Espèces du genre Amazona

Le Amazone à couronne lilas Vivre principalement dans collines et montagnes boisées, de la zone tropicale dans les niveaux inférieurs des forêts de feuillus, les forêts de chênes et de pins et de chênes des forêts dans les montagnes, de préférence à travers les vallées à la végétation luxuriante le long des ruisseaux qui courent sur la base des canons; souvent aussi dans les zones de végétation aride ou semi-aride, ou lisière de la forêt claire, entrée en zones cultivées et les vergers adjacents à la forêt.

principalement en altitudes de 600 a 2.000 m, mais enregistrée au niveau de la mer Sinaloa et du niveau de la mer à la forêt tempérée Colima. observée entre 360-1.700 mètres en Sonora et 880-1.480 mètres en Oaxaca. Habituellement, en paires ou en petits groupes, bien que les grands groupes sont formés dans la saison sèche (500 oiseaux signalés) et dans des dortoirs communs (plus de 1,000 oiseaux signalés dans le même lieu Nayarit).

Reproduction:

Ils nichent dans les arbres creux (par exemple, Ficus), y compris les vieux nids pics (par exemple, Phloeoceastes) ou termitières arboricoles.

Le saison de reproduction Il comprend de Février à Juin, imbrication avec un cycle consistant 28 jours d'incubation œufs, suivi de deux mois de croissance des poulets dans le nid (Forshaw 1989, Renton 1998, 2002).

Aliments:

Les habitudes alimentaires sont mal documentées: Il a été observé une préférence particulière pour figues. Au cours de la saison sèche le régime alimentaire se compose principalement de Astronium graveolens, Brosimum alicastrum, Celaenodendron mexicanum, Comocladia engleriana et Ficus insipida. Pendant la saison des pluies Le régime alimentaire se compose d'espèces telles que Caesalpinia pulcherrima, Celaenodendron mexicanum, Esenbeckia nesiotica, Jatropha spp et Sciadodendron excelsum (Renton 1998, 2001)

causer un certain dommages aux cultures le maïs et les bananes.

Ils ont été observés groupes d'espèces sauvages, alimentation dans la société Amazone à joues vertes (Amazona viridigenalis) dans Los Angeles, Californie.

Distribution:

Taille de sa gamme (reproducteur/résident): 372.000 km2

Le Amazone à couronne lilas habite Côte Pacifique du Mexique, de l'extrémité sud-est de Sonora et Sud-Ouest Chihuahua, au sud par Sinaloa, Durango Western, Nairíti, Jalisco, Colima, Michoacán et Guerrero, jusqu'à Oaxaca, ouest de Isthme de Tehuantepec.

Il est surtout résidents, mais en dehors de la saison de reproduction, visiter pendant l'automne, basses-terres, par exemple dans Oaxaca. Généralement commun. Décrit comme assez commun localement dans le sud Sonora. abondant dans Colima. Très rare dans les hautes terres de Oaxaca. Plusieurs populations sauvages ont été signalées dans plusieurs endroits de la États-Unis.

Conservation:

Statut de conservation ⓘ


En danger>
En danger (UICN)ⓘ

• Catégorie courante de la liste rouge de la UICN: En danger d'extinction.

• Tendance de la population: Décroissant.

• Taille de la population : 4700-6700.

Justification de la catégorie liste rouge

    Cette espèce a été sélectionné en danger d'extinction parce que l'on soupçonne que diminue très rapidement en fonction des contractions enregistrées plages et en raison de l'exploitation et de la perte de l'habitat insoutenable.

Justification de la population

    Renton et Elias (2003) estimer la population mondiale entre 7.000 et 10.000 individus, sur la base des enquêtes couvrant la majeure partie de l'aire de répartition mondiale de l'espèce. Cela équivaut à environ 4.700-6.700 individus matures. Une estimation 5.400 individus chaque année sont capturés illégalement au Mexique (Cantu et al ., 2007), implique que l'estimation de la population Renton et Elias (2003) il pourrait être un euphémisme, mais il reste dans cette évaluation aux meilleures données disponibles.

Justification de la tendance

    On soupçonne que le la population de cette espèce est en déclin trés rapide, sur la base d'une étude de Marin-Togo et al . (2012), qui a estimé la répartition actuelle de cette espèce le long de la Côte Pacifique du Mexique et il a montré une réduction 72.6% sa distribution originale estimée.
Menaces

• Le Capturer pour le commerce national et international Il est la plus grande menace pour les populations sauvages.

• Il est très valeur dans le commerce (Cantu et al., 2007) et il était le genre de Amazon perroquet le plus attiré au début des années quatre-vingt (Inigo-Elias y Ramos 1991).

• le Le commerce illicite est intense et généralisée, et le Amazone à couronne lilas Il est l'un des perroquets mexicains les plus fréquemment confisqués (K. Renton, in litt., 2005).

• Au cours de la période 1981-2001, ont été enregistrés 4.061 individus dans le commerce international, qui 79% Il a été exporté directement à partir de Mexique et le 64% il a fallu Nature (2004a CITES).

• restes l'une des cinq espèces de perroquets mexicains les plus pris, avec une estimation 5.400 individus / année pris illégalement Mexique (Cantu et al ., 2007).

• le Les adultes et les jeunes sont facilement piégés en grand nombre en raison de son habitude de se rassembler dans des sites d'abris communaux fin d'après-midi (Renton 2005, K. Dans certains Renton 2005).

• Les poussins sont souvent pris furtivement nid (K. Renton, in litt., 2005).

• Au cours des entretiens avec les populations locales dans toute la gamme des espèces, le 75% braconnage signalé dans votre région (K. Renton, in litt., 2005).

• En outre, il est dit que cette espèce exige forêt semi-décidue avec des arbres matures de grande taille pour la nidification et ne peut pas adapter aux zones modifiées nichant (ver Marin-Togo et al ., 2012).

la perte et la dégradation de l'habitat, principalement pour la conversion en petites et grandes cultures et les pâturages (K. Dans certains Renton . 2007, A. Salinas dans certains . 2007, Ortega-Rodriguez et Monterrubio-Rico 2008), sont des menaces graves, avec la forêt semi-décidue le long de la côte du Pacifique ont perdu plus que tout autre rythme type de forêt Mexique (Masera et al ., 1996, K. Renton, in litt., 2005), Il se traduit par la la destruction des sites de nidification et de réduire l'ampleur de cet habitat essentiel cruciale (Renton 2005).

• Dans Michoacán, les aires de nidification potentiellement plus accessible, comme des plaines ou des collines, ils sont devenus les fermes d'élevage ou agricoles (Ortega-Rodriguez et Monterrubio-Rico 2008).

• Les grands projets de développement, telles que les barrages, En outre, ils ont abouti à perte d'habitat de reproduction pour les espèces (K. Dans certains Renton ., 2007).

• La forêt semi-décidue couvre maintenant seulement 5.106 km2 dans la gamme des essences (Renton et Elias 2003, K. Renton, in litt., 2005).

• La diminution des précipitations qui pourraient résulter de le changement climatique mondial conduirait à une diminution du potentiel de reproduction des populations sauvages dans les forêts tropicales sèches (K. Dans certains Renton ., 2007).

• Malgré les diverses pressions sur les habitats, en montrant que l'espèce a disparu de plus de 70% de son ancienne aire de répartition, Marin-Togo et al. (2012), a renforcé l'idée que la la pression de capture est la principale menace pour l'espèce.

Les actions de conservation en cours

• Dans 1999, le gouvernement mexicain a établi un Plan de conservation, Protection et récupération Psitácinos au Mexique, dans lequel la Amazone à couronne lilas Il est considéré comme une espèce prioritaire (Macias Caballero et al ., 2000).

• Dans 2004, l'espèce a été mis à jour appendice 1 de la CITES et en 2007 Il a approuvé une proposition visant à modifier sa conservation des espèces de l'État 2008 de “menacé” a “en danger” sous la loi sur la faune mexicaine (K. Dans certains Renton.)

• Dans Mexique, Ils ont fait des efforts considérables pour lutter contre le commerce intérieur illégal, avec au moins 52 saisies au cours de 1997-2003 (2004b CITES).

• Les inspections en Mexique Elles ont abouti à la saisie de 266 les personnes vivant de l'espèce offerts illégalement le commerce animal entre 1995 et 2003 (2004b CITES).

• Les espèces Il est dans trois réserves de biosphère; la protection de la région de la flore et de la faune Sierra de Alamos-Rio Cuchujaqui dans Sonora méridional, et le Reserva de la Biosfera Chamela-Cuixmala et le Réserve de biosphère Sierra de Manantlán, dans Jalisco, et selon des sources, Il est distribué dans sept autres zones importantes pour les oiseaux; Cependant, certains d'entre eux ne disposent pas de programmes de protection ou de conservation officielles (2004a CITES)

Mesures de conservation proposées

• Pour surveiller les tendances démographiques par le biais d'enquêtes régulières.

Moniteur les niveaux de destruction et de la dégradation de l'habitat.

• Mettre en œuvre stratégies de régulation du commerce dans le plan 1999.

• Travaux d'extension de conduite et éducation à l'environnement comme décrit dans le plan 1999.

• Effectuer conservation de l'habitat et le rétablissement des populations sauvages comme recommandé dans le Plan 1999.

• Surveiller le succès du plan de stratégies 1999.

• Protéger la forêt tropicale restante se trouve dans les zones où la pente est supérieure à 6 °: idéalement tous les domaines sur les pentes raides doivent être restaurés à la forêt, pour fournir un habitat pour toutes les espèces sauvages (y compris la Amazone à couronne lilas)

• Éviter l'érosion des sols et de promouvoir des activités économiques alternatives dans les zones côtières accidentées que les loisirs et le tourisme (Ortega-Rodriguez et Monterrubio-Rico 2008).

Le Amazone à couronne lilas en captivité:

Très populaire comme animal de compagnie tout au long de son aire de répartition; Elle a une valeur culturelle comme un animal ou un oiseau d'ornement par ses plumes; capacité à imiter les sons et sa tendance à former des liaisons avec des personnes; répandue en captivité à l'échelle internationale.

Actuellement protégé par la appendice 1 de la CITES.

Chaque copier captive de cette espèce, qui est capable de reproduire, devrait placé dans un programme d'élevage bien géré en captivité et ne pas être vendu comme un animal de compagnie, dans le but de assurer leur survie à long terme.

Noms alternatifs:

Finsch’s Parrot, Lilac crowned Parrot, Lilac-crowned Amazon, Lilac-crowned Parrot, Pacific Amazon, Pacific Parrot (Anglais).
Amazone à couronne lilas, Amazone de Finsch, Amazone verte de Finsch (Français).
Blaukappenamazone (Allemand).
Papagaio-de-finsch (Portugais).
Amazona de Corona Violeta, Amazona Guayabera, Loro Corona Lila, loro corona-lila, Loro Corona-violeta (Espagnol).

classification scientifique:

Philip Sclater
Philip Sclater

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittacidae
Genre: Amazona
Nom scientifique: Amazona finschi
Citation: (Sclater, PL, 1864)
Protonimo: Chrysotis finschi

Images Amazone à couronne lilas:


Sources:

Avibase
Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife
Naturaliste

Photos:

(1) – Lilas-couronné par Parrot Tom BensonFlickr
(2) – Lilas-couronné Amazon percher sur une branche par Amazona_finschi_-perching_on_branch-8.jpg: travail Cédric Allierderivative: Snowmanradio [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(3) – Lilac-crowned Amazon (Amazona finschi) par Emilie ChenFlickr
(4) – Lilas-couronné par Parrot wplynnFlickr
(5) – Un animal de compagnie Amazon Lilas-couronné; tête et du cou par Gary Denness (à l'origine de Flickr comme Pretty Boy) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(6) – Lilac-crowned Amazon; deux dans une cage par TJ Lin (à l'origine de Flickr comme DSCN0549) [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(7) – Lilac-crowned Amazon (Amazona finschi) Par CDest [Domaine public], Via Wikimedia Commons
(8) – Lilac-crowned Amazon au Desert Museum Arizona-Sonora, Tucson, Arizona, USA Par DrStarbuck de Madison, Wisconsin, USA (Arizona-Sonora Desert Museum 18) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(9) – Un Amazon Lilas-couronné à Arizona-Sonora Desert Museum, USA Par Dave Bezaire & Susi Havens-Bezaire [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(10) – Amazona finschi Téléchargé par Francisco_aviarioPhotobucket

Sons: Richard E. Webster, XC353198. accessible www.xeno-canto.org/353198

Conure jandaya
Aratinga jandaya

Aratinga Jandaya

Description:

30 cm. longueur.

Le Conure jandaya (Aratinga jandaya) ils ont deux côtés de la cou, joues, lords, oreilles de casque et avant orange, plus profondément dans le oreilles de casque, autour de la yeux et dans le lords; le couronne et le nuque sont jaune-Orange (Certains oiseaux avec jaune plus pâle les tons dans la tête).

Manteau et colliers vert olive; back et du haut de la Grupa, Vert avec barres horizontales orange-rouge; la partie inférieure de la Grupa et tectrices supracaudales vert olive. Plumes principales de la ailes Bleu, les autres plumes, Vert (plus brillante que dans le manteau). Le plumes de vol couleur bleue ci-dessus, sur le vexilles externes, Noirâtre vers la pointe et gris ci-dessous. Couvrant infra-alar orange-rouge. Le parties inférieures orange-rouge, un peu plus pâle dans la partie supérieure de la poitrine et dans le gorge; couvrant infracaudales vert.

En haut, le queue d’olive avec des pointes bleus; en bas, gris charbon.

Pic gris-noir; anneau orbital gris pâle; iris Brown; jambes gris.

Les deux sexes semblables.

Le immature a la tête jaune et le cou avec des taches vertes; Dim Orange ci-dessous.

  • Sonores de la Conure jandaya.
[l'audio:https://www.mascotarios.org/wp-content/themes/imageless_gray_beauty/sonidos/Aratinga jandaya.mp3]

Habitat:

Le Conure jandaya se déplacer entre les forêts décidues, fermé, buissons et les zones déboisées de la forêt tropicale. Sporadiquement, à l’orée de la forêt tropicale et la caatinga. Dans la palmeraie de noix de coco sur la côte de Pernambuco. Fréquente également les terres cultivées et des pâturages. (Habituellement dans les troupeaux d’environ 12 oiseaux, mais parfois en couple ou individuellement.

Reproduction:

Nids dans des cavités d'arbres, au moins un 15 mètres de hauteur. Observé la progéniture dans le nid de décembre à Maranhão; les oeufs éclosent entre août et décembre, dans le domaine de Belém. Embrayage, sans doute composé de trois œufs.

Aliments:

Alimentaire signalés comprennent des graines, baies et les fruits de certaines Melastomataceae, Mangifera, Palmiers Mauritia et Cecropia. Ils peuvent parfois endommager les cultures de maïs.

Distribution:

Distribué par nord-est de Brésil. L’espèce s’étend depuis les environs de Belém, Au nord-est de Pour, et São Luís, Maranhão, du Sud au nord et est du Goiás plus vers l’est par le biais Piauí, Ceará, Rio Grande do Norte, Paraíba, Pernambuco, Alagoas et probablement l’extrémité nord du Baie.

Localement commun, Tout en diminuant peut-être dans certaines régions. Il est possible que, généralement, c’est d’élargir sa gamme par la colonisation des zones déboisées de haute forêt tropicale, en particulier Pour et Maranhão.

Leur statut dans l'est son aire de répartition est inconnu.

Gardés en captivité avec des conséquences graves, Peut-être dérivé de la le commerce illégal interne en Brésil et, peut-être, par contrebande vers Asie du sud-est.

Conservation:

• Catégorie liste rouge de la UICN cours: Préoccupation mineure

• Tendance de la population: Stable

Cette espèce a une gamme très large, et donc ne pas s’approcher des seuils pour vulnérable sous le critère de la gamme dimensionnelle

La taille de la population mondiale de Conure jandaya Il n'a pas été quantifié, mais cette espèce a été décrite comme “rare” (Stotz et à la., 1996).

Sa population est soupçonnée c’est stable en l'absence de preuve de réduction ou de menaces sérieuses pesant.

Conure jandaya en captivité:

Assez commune en captivité et facile à élever.

Comme tous les Aratinga, Cette espèce n’est pas caractérisée par leur capacité de parler, Malgré cela, Vous pouvez obtenir à dire quelques mots avec une clarté de cristal.

Ses aliments Il se compose de différents fruits, légumes, Faire tremper les légumes et aliments spécifiques pour perroquets. Il existe des espèces Doux et intelligent qui sont les trains très bien et sont enjouées, Ce qui les rend bon animal de compagnie garder dans une maison. Étant Aves gregarias, convient de leur donner un compagnon, Étant donné que le solo peut être assez bruyant.

Profiter des thermes, et il est conseillé de les garder dans une volière ou cage de bonnes proportions; Il convient également de laisser les petits vols hors de son enceinte.

Ses longévité généralement hantent les 20 ans en captivité, et peut atteindre jusqu'à leur 30 années, Selon votre soin.

Noms alternatifs:

Jandaya Parakeet, Flaming Conure, Flaming Parakeet, Jandaya Conure (Anglais).
Conure jandaya, Conure à tête jaune, Perriche jandaya, Perruche à tête jaune, Perruche jandaya (Français).
Jandayasittich, Jendajasittich, Jendayasittich (Allemand).
Jandaia, jandaia-verdadeira (Portugais).
Aratinga Jandaya, Periquito Rojo (Espagnol).

Gmelin Johann Friedrich
Gmelin Johann Friedrich

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittacidae
Genre: Aratinga
Nom scientifique: Aratinga jandaya
Citation: (Gmelin, JF, 1788)
Protonimo: psittacus Jandaya

Conure jandaya images:

————————————————————————————————

Conure jandaya (Aratinga jandaya)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – Conure jandaya (Aratinga jandaya) aka Janday Conure. Photographié à Porto Rico au Zoo de Mayaquez par Dick Daniels (http://carolinabirds.org /) (Son propre travail) [CC BY-SA 3.0 ou GFDL], Via Wikimedia Commons

(2) – Conure jandaya (également connu sous le nom de Jenday Conure) dans le parc de Beale, Lecture, Berkshire, Par David Long de Londres, l’Angleterre, Royaume-Uni (IMG_4798Uploaded par Snowmanradio) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons

(3) – Jenday Conure ou Perruche Jandaya dans un arbre. Par GIANNIZZZERO sur Wikipedia anglais [Domaine public], Via Wikimedia Commons

(4) – Jenday Conure ou Conure Jandaya (Aratinga jandaya) au parc des oiseaux Iguaçu, Foz do Iguaçu, Brésil. Photographié sur 23 Avril 2003 Par Arthur Chapman [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons

(5) – Jenday Conure (Aratinga jandaya) au Zoo de Las Vegas par ZooFari (Son propre travail) [CC BY-SA 3.0], Via Wikimedia Commons

(6) – Aratinga jandaya et Aratinga solstitialis à Kobe Kachoen (Kobe fleurs et jardin d’oiseaux) à Kobe, Préfecture de Hyogo, Au Japon par Chris Gladis de Kyoto, Japon (Conure jandaya) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons

(7) – Jendayasittiche (Aratinga jandaya) im zoologiques des Karl-Foerster-Garten Berlin-Friedrichsfelde par Lotse (Son propre travail) [GFDL ou CC BY-SA 3.0], Via Wikimedia Commons

(8) – Une perruche Jandaya (également connu sous le nom de Jenday Conure) au parc de Beale, Basildon inférieur, Lecture, Berkshire, Angleterre par David Long (Posté sur Flickr comme IMG_4800) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons

(9) – Conure jandaya (également connu sous le nom de Jenday Conure) dans le parc de Beale, Lecture, Berkshire, Par David Long de Londres, l’Angleterre, Royaume-Uni (IMG_4802Uploaded par Snowmanradio) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons

Sons: GABRIEL LAIT (Xeno-canto)

Perruche à longs brins
Psittacula longicauda


Cotorra Colilarga

Description:

De 40 a 48 cm. longueur et 168 a 196 grammes.

Ilustración Cotorra Colilarga

Le Perruche à longs brins (Psittacula longicauda) le plumage est, en général, Vert. Le gorge, le poitrine et le abdomen sont jaune-verdâtre; et le lords (les régions entre les yeux et le bec, sur les deux côtés de la tête) sont bleu-noir. Le couronne est un vert foncé, et les côtés de la tête et le nuque sont rouge rosé. Ils ont une bande noire dans la joues.

Le Retour au début est jaunâtre lavage de bleu-gris. La partie inférieure de la back est bleu pâle. Le couvrant supra-alaires sont jaunâtres. Le supracaudales des oreilles et infracaudales, ainsi que le cuisses sont vert pâle. Les rectrices centrales de la queue sont bleu pâle conseils et extérieure sont en plumes verts.

Le pic haut est rouge et le bec inférieur est de couleur brun-noir. Le iris ils sont amarillos-blanquecinos, et le jambes sont gris.

Le femelles ils ont la nuque Vert. La bande à leur joues est vert foncé, et la joues supérieurs sont d'un rouge-orange en direct. Les plumes de la queue ils sont beaucoup plus courts, et le pic haut et en bas sont de couleur brun-noir.

Le les jeunes oiseaux ils ont la tête variable vert parsemé de rouge-orange. Les plumes de la queue ils sont plus courts, et tous les deux la pic haut et en bas sont de couleur brunes.

Le jeune mâle ils ont une teinte bleue dans la partie inférieure de la back et certains oiseaux peuvent avoir une teinte rougeâtre dans le pic Retour au début.

Les oiseaux immatures atteignent votre plumage adulte Lorsqu'ils sont près de la 30 mois d'âge.

Le lutino et autres colorations, On croit qu'ils sont mutations observés dans la nature et en captivité.

  • Sonores de la Perruche à longs brins.
[l'audio:https://www.mascotarios.org/wp-content/themes/imageless_gray_beauty/sonidos/Cotorra Colilarga.mp3]
Description de la sous-espèce:
Sous-espèce
  • Psittacula longicauda defontainei

    (Chasen, 1935) – D'une longueur moyenne de 42 cm. Comme les espèces nominale mais mais la rose rouge sur les côtés de la tête Il est profondément orange-rouge-strié.

  • Psittacula longicauda longicauda

    (Boddaert, 1783) – Les espèces nominale

  • Psittacula longicauda modesta

    (Fraser, 1845) – De 48 cm. Plumage que des espèces nominale, mais couronne Il a un noyau brun-rougeâtre et un vert à la fin de bordure de plume, pour devenir rose sur le dos de la tête et le nuque, provoquant donc, dans le couronne plus brun que vert apparaît dans nombreuses espèces d'oiseaux . La bande noire dans la lords n'est plus clairement défini, continuant chez certains oiseaux pour former une bande étroite dans la avant. Le joues supérieurs ils ont une rose-rouge profond, bandes rouge-orange.

  • Psittacula longicauda nicobarica

    (Gould, 1857) – De 48 cm. Comme les espèces nominale, mais l'arrière de la tête, le nuque et le back sont jaune-verdâtre et légèrement lavé de bleu pâle. Le oreilles de casque et la joues sont d'un rouge profond. La partie inférieure de la back est vert.

  • Psittacula longicauda tytleri

    (Hume, 1874) – De 44 cm. longueur. Comme les espèces nominale Mais dans la tête, le nuque et le back sont d'un vert jaunâtre lavé avec grisaceo-malva. Le gorge, le poitrine et le sommet poitrine ils ont une teinte bleuâtre pâle. La partie inférieure de la back est vert.

Habitat:

Le Perruche à longs brins répartie sur tous les types de plaine (ci-dessous 300 mètres en Sumatra), Evergreen de mangroves, marécages, forêts tropicales, vers les plantations de plantations de palmiers à huile (Elaeis) et cocotiers. Il préfère les bords de la forêt, surtout avec les gros arbres morts, y compris les zones cultivées étroites.

Visitez les parcs et jardins sur les îles Îles Nicobar.

Grégaire.

Troupeaux de milliers d'oiseaux dans les îles Andaman et Borneo mais de plus petits groupes (pour mineur 20) ils sont généralement, surtout pendant la reproduction. Ils forment des troupeaux mixtes avec la Perruche à croupion bleu (Psittinus cyanurus) dans Kalimantan.

Le Perruche à longs brins C'est un oiseau agité qui sont constamment en mouvement. Ils volent rapidement autour des branches, passer rapidement d'un arbre à l'autre. Bien qu'ils sont généralement bien camouflés dans le feuillage vert, son bip continu trahit sa position. Ils ont tendance à manger peu après le lever du soleil et reprendre la recherche de nourriture le soir.

Reproduction:

Le Perruche à longs brins niche dans des cavités dans les arbres, généralement morts, souvent à une hauteur considérable (par exemple, déclarés nid dans un arbre de l'espèce Koompassia dans Sumatra a 45 mètres au-dessus du niveau de mer); dans la Îles Andaman généralement, ils nichent dans les arbres de l'espèce Pterocarpus marsupium; dans la Îles Nicobar parfois en Pandanus, certains 4 mètres au-dessus du sol et dans des arbres de grande taille à 10 mètres de hauteur.

Se reproduit dans les colonies.

Le nid Il est plein de morceaux d'écorce et de bois mâchées. Dans l'habitat naturel, le moyenne de la ponte se compose de 2 a 3 huevun.s, chacune des mesures 30,6 x 24,7 MM.

Au cours de la parade nuptiale, les arcs mâles avant la femelle, par régurgitation, mouvements circulaires avec sa tête et doucement toucher son bec.

Le reproduction C'est entre les mois de décembre à février, Bien que les pigeons ont été observées en juillet à la Péninsule malaise; Fév-Mar dans le Îles Nicobar et Andaman. Rapports des oeufs en vient à échéance en juillet Sumatra.

Aliments:

L'alimentation d'espèces nominales comprend les usines de Camphre de Bornéo (Dryobalanops sumatrensis) et les fruits de la Dillenia; la sous-espèce nicobarica dans une large mesure se nourrit de fruits comme le papaye (Carica papaya) et Pandanus; parfois se nourrissent du revêtement extérieur de la noix de bétel (Cachou Areca). D'un autre côté, Ils assaillent les vergers et les plantations de fruits pour se nourrir, par exemple, de la plantations de palmiers à huile Elaeis, céréales et graines, et elles peuvent avoir un impact important dans les champs de riz de maturation (par exemple dans le Islas Andaman) et les fruits de la plantations de palmiers à huile (par exemple dans le Péninsule malaise).

Insectes et leurs larves peuvent également faire partie de votre alimentation quotidienne; Si ces perroquets cherchent activement inconnu, mais ils peuvent être ingérés ,probablement, Alors qu'ils se nourrissent de fruits et de fleurs.

Distribution:

Taille de l’aire de répartition (reproduction / resident): 877.000 km2

Le Perruche à longs brins distribué par les îles de la Baie du Bengale jusqu'à Borneo. La gamme va de la Coco Islands et la Îles Andaman et Îles Nicobar (Inde) par le biais Sumatra (y compris les Îles d'Enggano, Nias, BANGKA et Belitung), Sud de Péninsule malaise De Sungei Patani (environ 6° N) a Singapour, Archipel de Riau et Bintan, à l'est, Grâce à la Îles Anambas et jusqu'au Borneo y compris Natuna et Les îles Karimata.

Résident et commune dans le Îles Andaman et Noix de coco.

Dans les îles Îles Nicobar décrit dans le siècle 19 comme “excessivement abondantes ‘, mais avec quelques détails aujourd'hui.

Résident dans la Péninsule malaise, mais éventuellement passage migrant dans Singapour.

Vous pouvez afficher les mouvements migratoires dans Sumatra, où est probablement le diminuer en raison de la perte dans les basses terres de la forêt tropicale primaire.

Inégalement répartie dans Borneo, et en Kalimantan les chiffres fluctuent par le biais de déplacements saisonniers méconnu.

Résident local en Sabah. Plus fréquente dans les districts côtiers de Sumatra et Borneo.

Apparences généralement imprévisibles, étant abondants dans une localité, pendant une période et vice versa, absente pendant des années.

Répartition des sous-espèces:
Sous-espèce
  • Psittacula longicauda defontainei

    (Chasen, 1935) – Natuna et la Îles Riau, aussi bien que Îles de Bintan et Billiton Karimata, Indonésie.

    Espèces menacées d'extinction.

  • Psittacula longicauda longicauda

    (Boddaert, 1783) – Les espèces nominale

  • Psittacula longicauda modesta

    (Fraser, 1845) – Enggano, Indonésie. Espèces menacées d'extinction.

  • Psittacula longicauda nicobarica

    (Gould, 1857) – Îles Nicobar. Espèces menacées d'extinction.

  • Psittacula longicauda tytleri

    (Hume, 1874) – Islas Andaman. Espèces menacées d'extinction.

Conservation:

• Liste rouge des UICN: Quasi menacées

• Tendance de la population: Décroissant

La taille de la population mondiale Perruche à longs brins Il n'a pas chiffré, mais l'espèce est décrite comme très commun et largement répandu dans le sud de Borneo, localement commun dans Sumatra et La Malaisie péninsulaire et fréquente chez les Brunei, le Îles Andaman et la Îles Nicobar (fosse et à la. 1997).

La destruction des forêts dans les plaines du Sunda dans Indonésie, ainsi que dans Thaïlande et Malaisie Il a été grand (Kalimantan presque perdu le 25% sa forêt vivace au cours 1985 a 1.997, et Sumatra presque perdu le 30% votre couverture 1985), Malgré cela, l'espèce est encore nombreux dans un certain nombre de domaines, en raison de sa capacité à s'alimenter de zones boisées et nichent collectivement. Donc, la diminution est estimée avoir été de l'ordre de 20 a 30% dans les dix dernières années.

Les actions de conservation en cours:

    – Annexe II de la CITES.

Mesures de conservation proposées:

    – Surveiller les espèces dans le commerce.

    – Surveiller les tendances de l'habitat et les taux de déforestation dans les plaines du Sunda à l'aide d'images satellitaires et la télédétection.

    – L'écologie de la recherche pour améliorer la compréhension des mouvements effectués sur les espèces.

    – Protéger efficacement des zones importantes de l'habitat aux sites clés, les aires intégralement protégées et domaines d'application multiples.

Cotorra colilarga en captivité:

Rare en captivité, son taux de mortalité est élevé et le succès de la reproduction sont rares.

C'est un oiseau très bruyant. C'est un principe très timide et lent pour obtenir votre confiance. Ils ne se baignent souvent, Bien que parfois, ils sont assis dans la pluie. Ils aiment ronger les branches fraîches. Les principaux problèmes pour son élevage en captivité sont la difficulté de faire correspondre les couples compatibles; le Perruche à longs brins ils ont tendent à ne pas accepter un partenaire qu'ils n'ont pas choisi et même si vous êtes des couples reproducteurs, Il est très difficile de maintenir en vie les poussins. Morts subites sans cause apparente, qu'ils ont été signalés – peut-être à cause de stress.

Certains oiseaux peuvent refuser de manger. On a observé Attaques occasionnelles des femelles aux mâles, venir à les picorer sur le pénis, leur causant des blessures graves. De plus,, Ces perroquets délicats sont difficiles à acclimater. Les oiseaux nouvellement importées sont sensibles aux conditions froides et humides. Au cours de la période d'acclimatation, ne doit pas être exposé à des températures inférieures à 24 ° C à tout moment ci-dessous 10 ° C.

Étant donné que ces perroquets sont si rares, experts préfèrent bien géré les programmes de sélection la possibilité de les garder en captivité dans des mains privées.

La taille de la embrayage moyenne se compose de 2 – 4 œufs pondus à intervalles quotidiens, avec une incubation qui dure environ 23 jours. Les jeunes quittent le NID 7 semaines après l'éclosion et sont indépendants 2 semaines plus tard.

Le Perruche à longs brins, en tout cas, vous aurez besoin d'une grande volière qui est un oiseau très actif et aura besoin de beaucoup d'espace pour se déplacer.
Il est important de placer l'oiseau dans un endroit calme et protégé, en plus d'offrir une zone de repos (22 x 22 x 60 cm) en tout temps.

Noms alternatifs:

Long-tailed Parakeet, Long tailed Parakeet, Malaccan Red-cheeked Parakeet, Malayan Red-cheeked Parakeet, Pink-cheeked Parakeet, Red-cheeked Parakeet (Anglais).
Perruche à longs brins, Perruche de Malacca (Français).
Langschwanzsittich (Allemand).
Periquito-mustache-cauda-longa (Portugais).
Cotorra Colilarga, Cotorra de Cola Larga (Espagnol).

Pieter Boddaert
Pieter Boddaert

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittaculidae
Genre: Psittacula
Nom scientifique: Psittacula longicauda
Citation: (Boddaert, 1783)
Protonimo: psittacus longicauda

Images Perruche à longs brins:

————————————————————————————————

Perruche à longs brins (Psittacula longicauda)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – Un mâle juvénile Avertissement pour garder loin de la nourriture alors qu'il est là à Queenstown, Singapour par Lip Kee Yap [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(2) – Une femelle à Queenstown, Central de Singapour sur 2 Décembre 2005 Par Lip Kee Yap [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(3) – alimentation à Queenstown, Singapour sur 2 Décembre 2005 Par Lip Kee Yap [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(4) – Un mineur à Queenstown, Central de Singapour sur 2 Décembre 2005 Par Lip Kee Yap [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(5) – Perruches à longue queue dans les jardins botaniques, Singapour par Lip Kee Yap [CC BY-SA 2.0], Via Wikimedia Commons
(6) – Perruche à longue queue, adulte mâle Joseph Wolf [Domaine public], Via Wikimedia Commons

Sons: Mathias Ritschard (Xeno-canto)

Perruche de Layard
Psittacula calthrapae


Cotorra de Ceilán

Description:

29 cm, y compris sa queue jusqu'à 13 cm. et 100 grammes.

Ilustración Cotorra de Ceilán

Le mâle adulte de la Perruche de Layard (Psittacula calthrapae) a la tête et le back gris bleu, séparés par un cou Vert. Il ya une large bande dans le menton de couleur noire et queue Il est bleu avec une pointe jaune. Upper pic le mâle est rouge, et le pic bas est brun.

Le femelle es similaire, mais a le pic top en noir, et bande vert foncé sur la joue. Manque le bande rose dans nuque et le cou est jaune verdâtre. Ils ont la teinte bleue à l'arrière de la tête si vous pouvez le voir dans les hommes. Plumes milieu de la queue Vous avez été lavés avec du bleu.

Le immature ils sont comme les femelles, mais avec des plumes queue plus court, avec un plumage principalement vert et pic rouge foncé.

  • Sonores de la Perruche de Layard.
[l'audio:https://www.mascotarios.org/wp-content/themes/imageless_gray_beauty/sonidos/Cotorra de Ceilan.mp3]

Habitat:

Leurs habitats préférés sont les zones forestières 1.600 mètres au-dessus du niveau de mer, bien enregistré à des altitudes 2.000 m, profitant d'une variété de types de végétation, y compris les forêts tropicales semi-naturelle et naturelle, plantation de thé et les jardins botaniques; souvent à la lisière de la forêt, généralement en petits groupes ou en couple.

Sédentaire, en particulier dans les zones de montagne, mais étendant sur les plaines, en particulier dans les forêts humides près de niveau de la mer.

Après l'alimentation, le Perruche de Layard rassembler dans les arbres bavardage bruyant et persistante. Avant la rupture, errer lançant des appels forts.

Reproduction:

Le temps de reproduction Il est autour de Janvier à mai, avec une haute saison de Juillet à Septembre.

Le huevun.s Ils sont déposés dans une cavité naturelle ou un nid désaffectée pivert ou un barbu, habituellement au sommet d'un arbre. La concurrence pour les sites de nidification est souvent intense, en particulier avec Perruche à tête prune. La cavité est bordée de bois pourri et la poussière. Deux à quatre œufs blancs font la mise en service. Les deux fonctions de partage de sexes incubation et se nourrissent de jeunes.

Aliments:

Diet Perruche de Layard Il est considéré comme étant similaire à la Perruche à collier et le Perruche à tête prune, Bien que leurs habitudes arboricoles les rend plus frugívoras et moins destructeurs pour les cultures.

Société enregistrée Étourneau des pagodes (Sturnia pagodarum) fruits alimentation Carte peltata (Macaranga tomentosa). Aliments préférés comprennent figues et fruits de cannelle sauvage (Cinnamomum).

Distribution:

Taille de l’aire de répartition (reproduction / resident): 18.900 km2

Le Perruche de Layard Elle est endémique dans le centre-sud et le sud-ouest Sri Lanka. Dans Provincia centrale, Au nord de Matale à travers montagnes autour sud et l'ouest Kandy dans Province de l'Ouest et Sabaragamuwa au nord de Provincia Sur.

Ils sont distribués également dans l'est, autour de la Parc national de Gal Oya et au sud, dans Uva Province, jusqu'à Haputale. Un compte rendu de 1880 un oiseau contre Province de l'Est. Inscription, non confirmée, dans la Maldives On croit provenir de fuites.

Selon des sources, abondant dans le dix-neuvième siècle et, apparemment, encore nombreux dans certaines régions, mais en baisse en raison de la perte d'habitat découlant, par exemple, conversion des forêts naturelles et semi-naturelles et les plantations capturer pour le commerce.

Conservation:

• Liste rouge des UICN: Préoccupation mineure

• Tendance de la population: Décroissant

Le Psittacula calthrapae (del Hoyo et le collier 2014) Il a déjà été signalée comme Psittacula calthropae.

La taille de la population mondiale n'a pas été quantifiée, mais l'espèce est signalée comme localement commun (fosse et à la. 1997).

La population est soupçonné d'être en déclin en raison de la destruction de l'habitat en cours.

Ceylan Magpie en captivité:

Peu sur captive de leur gamme.

Noms alternatifs:

Layard’s Parakeet, Emerald-collared Parakeet (Anglais).
Perruche de Layard (Français).
Blauschwanzsittich (Allemand).
Periquito-de-colarinho-verde (Portugais).
Cotorra de Ceilán (Espagnol).

Edward Blyth
Edward Blyth

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittaculidae
Genre: Psittacula
Nom scientifique: Psittacula calthrapae
Citation: (Blyth, 1849)
Protonimo: Palaeornis Calthrapae

Perruche de Layard Images:

————————————————————————————————

Perruche de Layard (Psittacula calthrapae)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – Perruche manger le fruit de Layard au Sri Lanka. Son bec est noir pas entièrement, il est donc probablement une femelle sub-adulte par Hafiz Issadeen (provient de Flickr que la perruche de Layard) [CC BY 2.0], Via Wikimedia Commons
(2) – [BirdPhotoIndia] La perruche de Layard, Sri Lanka – Indian Birds Photographie
(3) – Photo Steve G près de Sinharaja, Sri Lanka, Juillet 28, 2009 – Forum des oiseaux
(4) – Un adulte de la perruche de Layard – Monde-Birds
(5) – Perruche Psittacula la calthropae de Layard – Starron oiseaux et de la faune
(6) – John Gerrard Keulemans [Domaine public], Via Wikimedia Commons

Sons: David Farrow (Xeno-canto)

Inséparable de Lilian
Agapornis lilianae


Inseparable del Nyasa

Description Inséparables du Nyassa:

14 cm. longueur et un poids entre 28 et 37 grammes.

Ilustración Inseparable del Nyasa

Le plumage coloré de Nyassa petite Inséparables (Agapornis lilianae) peut provoquer leur extinction, comme il fait face à la menace constante de capture pour le commerce cage d'oiseau.

Ils ont avant, avant de la couronne, lords et la joues en brique rouge, la fusion avec un lavage orange et jaune-vert sur le dos de la couronne, oreilles de casque, côtés cou et nuque, même si parfois (y compris les échantillons prélevés dans Malawi et peu susceptibles d'être hybride avec le Inséparable à joues noires (Agapornis nigrigenis)) couleur rouge brique est remplacé par le pourpre foncé et brun orange foncé.

Manteau et colliers vert vif, Grupa et tectrices supracaudales, Aussi vert clair, mais plus léger. En haut, Alaires vert vif; parfois en jaune Alula; vexilles en dehors de primaire et secondaire vert; vexilles interne noirâtre. En bas, le Alaires vert avec quelques plumes bleues; fond de la plumes de vol noirâtre. Gorge et du haut de la poitrine rouge-orange au rose saumon; bas de la poitrine jusqu'à la tectrices subcaudales vert clair. Le queue Green, sauf plumes centrales avec base et rouge-orange bande subterminale Sombre.

Pic Corail rouge; cire Blanc; iris Brown; anneau oculaire White (2 mm de large); jambes gris pâle.

Les deux sexes semblables.

Immature et les adultes, mais dans suffusion noir oreilles de casque et des marques noires sur la base de mâchoire supérieure.

l'habitat Inséparables du Nyassa:

Le Inséparable de Lilian Il est dans les bosquets mopane (Mopane Colophospermum) et Acacias dans les dépôts et les banques de vallées alluviales, en général, ci-dessous le 1.000 m, préférant les zones avec des figues. Évitez les arbres part.

Très sociable et généralement observé dans bandes bruyantes de 20 a 100 oiseaux, parfois beaucoup plus, surtout lorsque la nourriture est abondante. Les oiseaux ne sont pas de reproduction, pour homme dortoirs communs dans les arbres creux, où entre 4 et 20 oiseaux de couchage accrochés aux parois de la chambre.

Avant de se fixer à la place de descando, le Inséparable de Lilian Ils se sont engagés, en grande partie, de se livrer à des combats et de poursuites.

reproduction Inséparables du Nyassa:

Reproduction colonies.

Le nid Il est une structure volumineuse sous la forme d'un tube d'admission en forme de dôme construit à partir de bandes d'écorce, branches et des tiges apporté au nid par femelles au sommet.

Ils construisent des nids dans les cavités des arbres Mopane, parfois dans un nid de Alecto à bec blanc (Bubalornis albirostris).

Les oiseaux sauvages Lundazi nid dans les combles des bâtiments. Reproduction, Selon des sources, Elle a lieu dans les mois de Janvier et Février (oiseaux éventuellement introduits), Septembre à Zimbabwe et entre Janvier et Juillet Zambie.

Le réglage vous pouvez avoir entre 3 et 8 œufs en captivité.

puissance Inséparables du Nyassa:

Le régime alimentaire Inséparable de Lilian Il est principalement constitué de graines d'herbe, y compris Vivace riz et variétés cultivées comme Millet (particulièrement mûrs) et le sorgho, aussi des graines Acacias, fleurs A. blanchâtre, Afrique Erythrophleum, Vitex duamiana et Afrique Cordyla, des baies et des bourgeons des feuilles.

La nourriture est collectée directement à partir de plantes et le sol. Souvent, ils ont besoin de boire, donc en général ils vivent à proximité de sources d'eau.

Distribution:

Taille de l’aire de répartition (reproduction / resident): 129.000 km2

Plusieurs populations Inséparable de Lilian séparés sur une zone restreinte dans le Afrique du sud.

Ils sont répartis dans le milieu de la vallée Zambèze, à partir de la partie supérieure de Lac Kariba autour est du Binga à la province Tete dans Mozambique, dans la ceinture nord et le sud Zambèze, ci-dessous le 1.000 m, y compris les vallées Angwa et Hunyani dans Zimbabwe et vallées Lunsemfwa et Sash dans Zambie.

Dans le nord- Zambie, Il est également situé au nord de valle de Luangwa, apparemment isolé de la vallée Zambèze, où peut-être ils ont été importés.

Dans Malawi, Il ya une population isolée de l'Inséparable Nyasa situé dans les forêts Mopane dans la région de la lago Malombe, au sud de la Lago Malawi. Il populations est également dispersée dans le sud Tanzanie.

Les oiseaux sauvages sont soupçonnés d'exister (au moins dans le passé) dans le quartier de Choma et Mazabuka, au sud de Zambie. Aves al sur de Namibie sont évasions.

Généralement commune, dans certains endroits abondantes, mais probablement baisse globale due à la perte de l'habitat, par exemple, dans le bassin de la Lac Kariba.

Apparemment, ils sont sédentaire, mais vous pouvez faire des mouvements locaux en réponse à l'offre alimentaire.

Un grand nombre de Inséparable de Lilian en captivité.

Conservation:

• Liste rouge des UICN: Proche menacé

• Tendance de la population: Décroissant

La population de la Inséparable de Lilian Il est soupçonné d'être en déclin due à la prédation par des espèces envahissantes et des niveaux insoutenables d'exploitation.

Sa population a été considérablement réduite par les inondations d'une grande partie de la vallée Zambèze par la Lac Kariba, et probablement aussi par le barrage Cahorra Low dans Mozambique.

Ils considérée comme un ravageur, petite échelle, par les agriculteurs (Harrison et al. 1997). Outre captura juridique de grandes quantités pour le commerce international des oiseaux de cage (plus de 10.000 De 1981 quand il a commencé à être mentionné dans le Annexe II de la CITES), beaucoup sont pris et vendu localement Mozambique, et l'espèce est également pris et vendus dans Zimbabwe et Zambie (V. Parker en un peu . 2003, PNUE-WCMC CITES Trade Database, Janvier 2005).

Les actions de conservation en cours:

    – Mener des enquêtes pour obtenir une estimation globale de la population.
    – Surveiller les tendances de la population par le biais des enquêtes régulières.
    – Contrôler ou arrêter la capture et le commerce afin d'empêcher la surpêche.

Cette espèce est bien étudiée dans Afrique du Sud “Projet de recherche” entraîné par “Centre de recherche pour la conservation de Parrot” Université de KwaZulu-Natal. Des études visant à mieux comprendre leur écologie et la conservation.

Le Inséparables du Nyassa en captivité:

Ils ont été importés en Europe 1926.

Rarement vu chez les éleveurs et beaucoup croisés avec Inséparable de Fischer (Agapornis fischeri).

Le Inséparable de Lilian fils aves gregarias, qui coexistent très bien à Cologne. Ils ont un caractère tout effrayant parce que pas très fréquente, encore qu'ils ne sont pas très familiers avec les humains, mais une fois pris assez de confiance passer la journée faire une raquette.

Vous pouvez garder une volière avec Inséparable à joues noires (Agapornis nigrigenis).

Ce sont des oiseaux autre chose compliqué à créer que les autres variétés Inséparable, sont des oiseaux plus timides et il faut donc plus de tranquillité d'esprit, plus le pourcentage de la fertilité des oeufs de cette espèce est un 40 % a 60 %.

Apparemment, ils ont problèmes pour survivre à la première mue, Donc, dans ce cas, il est recommandé d'acquérir et adultes.

En ce qui concerne son longévité, D'après sources, un spécimen a vécu 19,2 ans en captivité.

Noms alternatifs:

Nyasa Lovebird, Black-cheeked Lovebird, Nyassa Lovebird (Anglais).
Inséparable de Lilian, Inséparable de Liliane, Inséparable liliane, Inséparable nyasa (Français).
Erdbeerköpfchen (Allemand).
Inseparável do Niassa, Inseparável-de-niassa (Portugais).
Inseparable del Nyasa, Inseparable Liliana, Agapornis Lilianae (Espagnol).

classification scientifique:

Ordre: Psittaciformes
Famille: Psittaculidae
Genre: Inséparable
Nom scientifique: Agapornis lilianae
Citation: Shelley, 1894
Protonimo: Agapornis lilianae

Images Inséparable de Lilian:

————————————————————————————————

Inséparable de Lilian (Agapornis lilianae)

Sources:

Avibase
– Perroquets du monde – Forshaw Joseph M
– Un Guide pour les perroquets du monde de perroquets – Tony Juniper & Par Mike
BirdLife

Photos:

(1) – L'Inséparable de Lilian à South Luangwa National Park Valley, Zambie © Hans Hillewaert /, Via Wikimedia Commons
(2) – Trois Agapornis lilianae oiseaux par le travail dérivé: Snowmanradio (parler)Agapornis_lilianae.jpg: Wessel van der Veen (Agapornis_lilianae.jpg) [CC BY 3.0], Via Wikimedia Commons
(3) – Agapornis lilianae vert D (Jade) Par Gonzalo Blanco – Linx
(4) – Un oiseau perché par Paul Van Giersbergen – Lynx
(5) – Paire Par Philip Perry – Lynx
(6) – Illustration par Ibis 1894

Sons: Derek Salomon (Xeno-canto)

Utilisation des cookies

Ce site web utilise des cookies pour que vous ayez la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez la navigation vous donnez votre consentement pour l'acceptation des cookies susmentionnées et l'acceptation de nos politique de cookies, Cliquez sur le lien pour plus d'informations.plugin cookies

ACCEPTER
Avis de cookies